Air le Mag n°100 juin 2019
Air le Mag n°100 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : X-men, l'ultime combat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
INSPIREZ-VOUS ! L r P 58 Lli Si aucune formation n’est nécessaire pour exercer ce métier, avoir un diplôme lié à l’exercice vous ouvrira plus de portes. Et, dans ce secteur très concurrentiel, ce n’est pas du luxe ! Texte  : Claire Lefebvre Illustration  : Mariette Guigal pour Air le mag 58 INSPIREZ Sur Internet, dans la presse, la pub, l’art, la déco… il suffit de regarder autour de soi pour le constater  : la photo est partout. Sans doute parce qu’à l’heure du règne de l’instantanéité elle sait être percutante en quelques secondes. Sans doute aussi parce que le numérique permet de multiplier les prises de vue, sans surcoûts, et que Photoshop sublime n’importe quel cliché. Sans parler des smartphones et des réseaux sociaux, qui offrent la possibilité de diffuser le tout dans la seconde. Quoi de plus normal dans ces conditions – surtout lorsqu’on récolte des dizaines de likes sur Instagram – que de rêver faire carrière dans la profession ? La photographie est pratiquée par des amoureux passionnés de leur travail. Elle ouvre de nombreuses portes allant du concert au spectacle vivant, de l’événement VIP à la politique de terrain, du journalistereporter aux événnement familiaux... ATTENTION, LES CLICHÉS ! Si la profession est encore pour beaucoup synonyme de créativité, de voyages et de paillettes, il ne faut pas oublier qu’elle se pratique principalement à son compte. Ce qui veut dire  : avoir le goût du risque et ne pas se laisser submerger par la paperasse à gérer au quotidien. Mais n’ayez crainte, la palette des tâches qui incombent au photographe ne se limite pas à de l’administratif et représente un large choix allant de la relation client, au réseautage, à la mise à jour de son site, à l’entretien du matériel, à la pub, etc. Sachez aussi que la concurrence existe, particulièrement dans des milieux dits « glamours », comme l’art, la mode ou la presse. Et que le salaire médian d’un professionnel varie fortement en fonction de la renommée du photographe et des publications avec lesquelles il travaille. Tit Juin 2019
-VOUS ! re 59 D DES PHOTOS QUALITÉ PRO Vous êtes sûr de vous ? Alors, lancez-vous ! Mais n’oubliez pas que la photo n’est pas qu’une histoire de don. Une parfaite maîtrise technique est nécessaire pour exercer comme un pro. Et si aucun diplôme n’est indispensable, avoir suivi une formation sera un réel atout pour réussir à percer. Réalisable en deux ans, un CAP photo vous donnera les bases pour vous lancer après le collège et, éventuellement, enchaîner par un bac pro. Si vous visez le supérieur, la meilleure option reste le BTS photographie, qui permet de maîtriser toute la chaîne graphique (numérisation, retouche d’images, scanner, PAO**) et commerciale. Autrement dit, d’exercer comme photographe, mais aussi – si vous ne vous sentez fi nalement pas l’âme d’un chef d’entreprise – de travailler comme technicien dans un laboratoire, de devenir retoucheur numérique, de trouver un travail chez un fabricant de matériel, ou encore de conseiller en boutique. DES ÉTUDES AU TOP Vous souhaitez vous diriger vers la photo d’art ou de mode, devenir responsable du service photo d’une entreprise, travailler dans la pub ou la culture ? Optez pour un bac +3 ou +5. Parmi les écoles publiques les plus reconnues  : l’École de l’image des Gobelins, l’École nationale supé- « Un métier en tête des métiers préférés des Français. » rieure Louis-Lumière, l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles, l’École nationale supérieure des arts décoratifs, ou encore l’École des Beaux-arts. Vous y peaufinerez votre créativité autant que votre technique et votre connaissance de l’histoire de l’art. Mais, attention, l’entrée est sélective ! Si, enfin, votre truc, c’est l’actualité, sachez qu’un photographe de presse est, avant tout, un journaliste. Faire une école de journalisme, en plus de votre spécialisation photo, vous ouvrira davantage de portes. Dans tous les cas, n’hésitez pas à solliciter des professionnels afin de devenir leur assistant. Véritable passage obligé pour les débutants, ce job vous permettra d’intégrer les réflexes du métier et de vous forger un réseau. 59 * International Society of Professional Wedding Photographers (en français  : Société des photographes professionnels de mariages). ** Presse assistée par ordinateur. Réalité augmentée Explications page 4 ICONOGRAPHE La mission de cet autre pro de la photo ? Illustrer les articles de presse, les livres, les manuels scolaires, les produits multimédia, etc. Pour cela, il doit savoir prendre contact avec des structures très différentes (banques d’images, photographes, musées, services de communication de grandes entreprises, collectivités territoriales…), parfois situées à l’étranger, et négocier les droits de reproduction. Pour vous lancer, vous pouvez intégrer une école de recherche documentaire (École des bibliothécaires documentalistes, Institut national des techniques de la documentation) et opter pour une licence pro ou un master. Ou bien vous diriger vers un cursus universitaire  : histoire de l’art, lettres modernes… avec une option documentation. 90% C’est la part des pros qui pratiquent la photo numérique à titre principal. L’argentique (pellicule), lui, est toujours utilisé par plus d’un tiers des pros, en complément. Source  : Le métier de photographe, ministère de la Culture et de la Communication, 2015. Tu veux ma photo ? Noun Project Picto



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :