Air le Mag n°100 juin 2019
Air le Mag n°100 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Textuel La Mine

  • Format : (220 x 287) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 105 Mo

  • Dans ce numéro : X-men, l'ultime combat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
FAUT QU’ON EN PARLE « Les livres sont nos meilleurs amis. Comme chaque année, l’affiche est haute en couleur… Allez, on vous dit tout  : cette année, Titeuf est à l’honneur avec Zep, le dessinateur ! » Si vous aussi vous prédisez de mauvais jours aux lettres, sachez que vous êtes loin du compte. Pour vous en convaincre, nous nous sommes rendus dans l’un des temples du livre, pas très loin du Quartier latin, connu pour ses universités et ses bibliothèques pleines à craquer  : le Centre national du livre (CNL). Notre mission  : savoir si livres et jeunesse, ça rime encore au XXI e siècle. Impossible, vous dites ? Alors, révisez vos classiques. À voir la réussite de la fête Partir en livre, qui a réuni l’an dernier plus de 700 000 jeunes lecteurs attirés par les quelque 7 000 animations proposées à travers toute la France (et ailleurs !) , les jeunes sont loin d’avoir renoncé à la lecture. Tout au contraire, il paraît qu’ils adorent ça. 48 wge petir-e l-lbefOr 48 cgt ; FAUT QU’ON LE MEILLEUR. UN POINT, C’EST TOUT Que vous soyez né avec un smartphone dans la main ou que vous ayez vu les réseaux sociaux révolutionner vos relations sur le tard, vous avez forcément déjà entendu ce genre de phrases  : « Bientôt la fin de la presse ! », « Plus personne ne lit aujourd’hui… » ou encore « Le papier va disparaître, tout le monde lira sur écran ». Et quand on creuse un peu plus la question, allant même jusqu’à se demander si les livres traditionnels vont disparaître au pro- Tit fit des liseuses électroniques, on apprend que le livre électronique continue de ne représenter que 6% du marché. Comme quoi, les Français restent attachés à leur cher papier. Ce qui est vrai, en revanche, c’est que les réseaux sociaux, Internet, les séries, tout ça, ce sont ses concurrents sur le marché des loisirs. En effet, le temps que nous passons à lire diminue au profit du temps que nous passons à scroller sur Instagram et à binge-watcher les huit saisons de Game of Thrones sur OCS. D’ailleurs, l’étude Ipsos de 2017 « Les Français et la lecture » confirme la donne. Quand on demande aux Hexagonaux s’ils lisent à leur faim, 63% répondent qu’ils souhaiteraient le faire davantage. La faute à quoi ? Au temps, bien sûr. 72% des Français qui voudraient lire plus attribuent au manque de temps leur faible appétit littéraire. Il faut dire qu’en 2019 la concurrence des autres loisirs est rude. Mais de là à rejeter la faute sur cet état de fait… Il faut faire en sorte que le livre soit plus séduisant que le reste. Quel fan d’Harry Potter ayant commencé par les livres ne continue pas à les chérir au moins un petit peu plus que les films ? Même si ces derniers ont, certes, leurs atouts indéniables. Vincent Monadé, président du CNL, ajoute  : « Quand on lit Le Trône de fer de George R.R. Martin, on sait que l’auteur n’arrivera pas à finir ce monde à part entière. Alors que la série, elle, s’est bien achevée en avril dernier. » Vous comprenez ? C’est au livre d’être le meilleur. Point ! PARTIR EN LIVRE Quand on demande à Vincent Monadé à quoi ressemblent ses journées, il nous répond qu’elles ne se ressemblent pas du tout. « C’est l’intérêt du job, voyez-vous (rires). » Ça, on veut bien le croire. Même si on sait que le meilleur dans tout ça, c’est peut-être de passer ses weekends sur la route des salons et des festivals littéraires. « Certes, les week-ends sont ouvrés. Mais ils sont passion- Juin 2019
EN PARLE revolonté de pousser le livre loisir. En opposition, bien sûr, Affiche  : Illustration, Zep ; design graphique, Duofluo/Hannah Assouline - CNL ; Noun Project Picto nants. » Et s’il fallait parler d’un festival, ce serait sans doute de Partir en livre, un ovni sur la planète de la littérature jeunesse. Et le bébé de Vincent Monadé, qui était là pour la première édition, il y a cinq ans. L’ADN de cette manifestation ? « Son originalité. Au départ, il y avait la au livre scolaire, qui peut parfois être passionnant mais qui est fait pour apprendre. J’avais envie d’une fête pour se détendre, comme on se détend avec un bon bouquin. » Et, pour ça, il a fallu casser les codes. « Le grand coup d’invention de Partir en livre, c’était de mettre cette fête en plein été pour la sortir du cadre scolaire. Mais aussi de la placer dans tous les lieux de détente, loin des traditionnelles bibliothèques, librairies et autres salons littéraires. Au contraire  : on l’a mise dans des parcs, des jardins, des piscines, sur des plages, au cœur de l’été, quand les gens ont du temps pour lire et pour les loisirs en famille. » Ingénieux ! Et quand on lui demande si c’est une réussite  : « En réalité, la réussite est double. Déjà, il y a eu une croissance par cinq du nombre d’événements. On est passés de 1 500 la première année à plus de 7 000. Ensuite, le nombre de participants a grimpé de 300 000 à 700 00 participants l’année dernière. » De quoi partir en live ! 49 À #PARTIRENLIVRE, la lecture s’invite là où l’on ne l’attend pas  : plages, parcs, jardins… Rendez-vous sur partir-en-livre.fr 49 Près de 7 000 événements ont eu lieu dans toute la France lors de l’édition 2018. On comptait aussi quelques événements relayés en Europe et à l’étranger. 12 jours C’est la durée annoncée pour l’événement 2019, qui se tiendra du 10 au 21 juillet. Un jour de plus qu’en 2018 ! Plus de 250 auteurs et illustrateurs ont participé à l’édition 2018. Ils reviendront encore nombreux cette année ! C’EST VINCENT MONADÉ ET LES LIVRES ? UNE SACRÉE HISTOIRE D’AMOUR ! GRANDE #È11 U. DU LIVRE POUR LA JEUNESSE Plus de 1 300 organisateurs ont participé à la mise en place des événements de l’édition 2018. Plus de 42 partenaires, dont McDonald’s France, se sont mobilisés pour offrir cette grande fête du livre à tous et faire naître le goût pour la lecture chez les plus petits. Plus de 700 000 lecteurs assidus (ou pas) ont fréquenté l’événement l’an dernier. Un chiffre qui devrait encore augmenter en 2019 ! « On peut dire que je suis tombé dans la marmite quand j’étais petit ; ou plutôt quand j’étais libraire et que je rencontrais le président du CNL de l’époque. J’étais déjà convaincu que les livres étaient nos meilleurs amis. Déjà, parce qu’ils ont la bonne idée et la courtoisie d’être silencieux. Ensuite, parce qu’on leur fait dire ce que l’on veut  : on est les seuls interprètes de nos livres. Et, enfin, parce qu’ils nous font voyager très loin et nous accompagnent longtemps. Fidèles, silencieux, loyaux… que demander de plus ? » Vincent Monadé, président du CNL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :