Aïki Mag n°8 juin à nov 2004
Aïki Mag n°8 juin à nov 2004
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de juin à nov 2004

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Philippe Bersani, une passion pour le ken jutsu

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
rencontre avec énergie, sa force d’enracinement, comme un arbre qui s’élève vers le ciel. L'ENSEIGNEMENT FAVORISE-T-IL VOTRE PROGRES- SION PERSONNELLE ? La transmission d’un savoir favorise la progression personnelle, car l’enseignement est un moyen privilégié de réalisation intérieure. Il permet de prendre du recul par rapport à son propre apprentissage et d’accomplir un travail d’acquisition, d’appropriation et de synthèse des connaissances. Ainsi on construit son propre Aïkido. Cependant cette progression personnelle passe inévitablement par l’entraînement, l’investissement dans les stages et le besoin perpétuel de se former, de se perfectionner. Cette implication intense me permet d’insuffler à mes élèves un apport extérieur intéressant. L’Aïkido est un art évolutif, avec des principes et des concepts fondamentaux immuables. Seules les formes évoluent et s’adaptent aux exigences de notre société moderne et, c’est dans ce contexte là que nous nous devons de suivre cette évolution. …Les arts martiaux sont un moyen privilégié d’éducation, d’insertion sociale, de « rééquilibrage » personnel. Ils reposent sur le développement corporel, mais aussi sur le contrôle de soi, la formation de la personnalité, le sens de l’équipe, la loyauté, l’apprentissage de la vie en collectivité… 8 dany socirat PARLEZ-NOUS DE VOTRE ENGAGEMENT DANS DES CAUSES SOCIALES. L'AÏKIDO PEUT-IL TRANSFORMER L'INDIVIDU, HUMAINEMENT ET SOCIALEMENT ? Travaillant dans divers milieux associatifs (clubs sportifs, missions sociales), Universités et Entreprises, les pôles d’intérêts qui motivent mes engagements professionnels sont multiples et variés. Enseignante depuis 95, j’ai tout naturellement œuvré au développement et à la diffusion de l’Aïkido dans les clubs sportifs et universitaires. Un jour, un grand-père est venu au club me parler de son petit-fils, autiste, grand brûlé à l’âge de 3 ans, ayant passé toute son enfance dans un centre pour handicapé moteur grave. En tant que tuteur légal du jeune garçon âgé alors de 13 ans il souhaitait que je l’intègre en cours d’année au groupe d’adolescents du club. J’ai accepté de tenter l’aventure, en consacrant des heures de soutien individuel à Jonathan, de façon à ce qu’il se sente en confiance avec les autres. Cette expérience m’a permis d’utiliser l’Aïkido comme une thérapie du comportement social, en rapprochant les principes de la pratique de l’Aïkido à l’éducation qu’il n’avait pas reçue de par son isolement. En collaboration étroite avec une cellule éducative réunissant une orthophoniste, une psychologue et un instituteur, nous avons pu constater les progrès de Jonathan dans son ensemble. Ainsi à pu être mené cette magnifique aventure et même si aujourd’hui Jonathan a dû retourner dans un hôpital de jour, et a été contraint d’arrêter l’Aïkido, j’ai le sentiment d’avoir participé à son éveil et à son épanouissement personnel. Cette expérience innovante a transformé sa vie. Elle lui a permis de sortir de son mutisme, de ses frustrations et de s’ouvrir aux autres, au monde et à la vie. Depuis quelques temps d’autres projets ont vu le jour. J’interviens auprès d’agents de prévention de la SEMVAT (Société d'Économie Mixte des Voyageurs de l'Agglomération Toulousaine des Transports Publics. L’équipe exclusivement mascu-
line est composée de sportifs de tout milieu. Leur travail consiste à intervenir rapidement sur des lieux conflictuels afin d’éviter toute dégradation. Si le climat est agressif, ils doivent impérativement ramener le calme en toute discrétion, avec le souci de préserver l’intégrité de l’agresseur. Mon rôle en tant que formatrice se situe dans l’acquisition, l’appropriation et le perfectionnement des techniques d’immobilisation propre à la self-défense pour leur permettre un contrôle, une maîtrise, une efficacité rapide face à l’urgence de la situation. Cette expérience particulière est innovante dans la mesure où mon investissement et mes choix pédagogiques s’adaptent sans cesse aux besoins et cas réels des agents de prévention. Le côté pragmatique de cette formation liée aux contraintes de terrains (lieux d’intervention, bus et métro) va se nourrir des situations conflictuelles présentes et tenter de trouver des solutions répondant au mieux à leurs exigences professionnelles. À l’heure actuelle, il est encore trop tôt pour affirmer que cette action est concluante, mais après quatre mois de formation, le bilan est globalement positif. Amélioration de la gestion du stress et du contrôle des tensions, meilleure évaluation du danger et de la capacité à anticiper la prise de risque. D’autre part, il est intéressant de penser que l’Aïkido, art martial non violent, suscite l’intérêt des entreprises en quête d’harmonie et de résolution pacifique des conflits. Je travaille également dans un centre social qui vient en aide aux communautés minoritaires en difficultés. La pratique de l’Aïkido dans cette structure s’adresse à une population exclusivement féminine, issue des quartiers défavorisés, et majoritairement maghrébine. Je peux assurer que mon investissement dans certaines causes sociales enrichissent mon expérience personnelle et me permettent de penser qu’une pratique assidue de l’Aïkido peut transformer l’individu tant sur le plan des relations humaines que sur celui de son intégration au sein de la société. La philosophie de l’Aïkido, voie des harmonies de l’énergie, apporte au système éducatif une méthode unique de participation et d’engagement, une méthode qui permet à l’homme de s’adapter au groupe social dans lequel il vit. Les arts martiaux sont un moyen privilégié d’éducation, d’insertion sociale, de « rééquilibrage » personnel. Ils reposent sur le développement corporel, mais aussi sur le contrôle de soi, la formation de la personnalité, le sens de l’équipe, la loyauté, l’apprentissage de la vie en collectivité. L'ABSENCE DE COMPÉTITION EN AÏKIDO NUIT-ELLE À VOTRE DÉMARCHE ? Bien au contraire. L’absence de compétition représente un atout non négligeable dans le sens où l’individu est confronté en permanence à une compétition dans son quotidien : à l’école, à l’université, dans le milieu professionnel, chez les sportifs. L’optimisation de la performance est au cœur des préoccupations de notre époque. De par son propos, l’Aïkido va permettre au pratiquant d’évoluer Savoir adapter son enseignement aux enfants comme à des agents de sécurité ne pose pas de problèmes insurmontables pour une pratiquante engagée comme Dany Socirat. harmonieusement sans se préoccuper de résultats, de classements, de catégories ou de performances sportives. Sa recherche personnelle va l’orienter vers le dépassement de soi, le perfectionnement du mouvement basé sur le principe d’une répétition du geste, le transfert d’attitude d’une activité d’opposition vers une pratique de création, d’expression et de communication avec autrui. UNE PRATIQUE ASSIDUE DE L'AÏKIDO PEUT AVOIR DES EFFETS SALUTAIRES SUR LA SANTÉ ? Ce qui est intéressant en Aïkido, c’est que même après l’affaiblissement physique, il est possible de progresser dans la voie et d’approfondir ses connaissances. Le pratiquant va pouvoir adapter son travail à ses capacités physiques et à son potentiel de santé. Ainsi, une pratique assidue va favoriser un équilibre harmonieux du corps et réveiller chaque cellule afin de laisser libre cours à l’énergie, libérer les tensions, sources de blocage et de mal-être propre à l’incapacité à gérer le stress. Du point de vue physique, la pratique va favoriser une aisance corporelle et une amélioration intéressante de la coordination motrice générale. Le pratiquant apprendra en toute occasion favorable, à utiliser ses ressources et à gérer ses efforts. De plus, l’efficacité dans les comportements, la sécurité dans la pratique, le contrôle de soi le conduiront à préserver son capital santé, très précieux en ce sens où il ne se renouvelle pas éternellement. ❁ 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :