Aïki Mag n°6 juin à nov 2003
Aïki Mag n°6 juin à nov 2003
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de juin à nov 2003

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : le réalisme Aïki d'Arnaud Waltz.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
rencontre avec …En 1937, travaillant depuis 2 ans je me suis payé un vélo de course très perfectionné pour l'époque - cadre REYNOLS - dérailleur super champion à 3 vitesses, etc. Chaque fin de semaine je faisais les courses dites de campagne, d'environ 200 Km, jusqu'au tour de France en 1939… 6 TRADITIONNELLES DANS VOTRE ENSEIGNEMENT ? Comme je l’ai déjà dit, les armes sont essentielles dans mon enseignement. Elles indiquent la nécessité d’avoir des gestes cohérents, elles sont le prolongement de la main. L’étude du bokken apporte beaucoup sur la précision des Au club d’Aïkido de Montgermont prés de Rennes, qu’il a fondé, Marcel Dromer met un point d’honneur à assurer lui-même les cours à ses jeunes élèves. gestes, le jo donne satisfaction sur la rotation et les directions. SUR QUELLES VALEURS FONDAMENTALES FONDEZ-VOUS VOTRE ENSEIGNEMENT ? Ma transmission, c’est donner aux autres ce que l’on a reçu, c’est aussi de former des élèves qui pourraient nous remplacer. C’est ce que je recherche depuis plusieurs années pour mon petit club, mais à chaque fois qu’ils sont préparés, leur activité professionnelle les oblige à déménager. Enfin j’ai bon espoir pour l’année prochaine. AUJOURD’HUI APRÈS AVOIR ÉTÉ ÉLU À LA PRÉSIDENCE DE LA LIGUE DE BRETAGNE, VOUS CONSACREZ TOUJOURS PLUS DE TEMPS À NOTRE FÉDÉRATION, QU’ELLES SONT VOS FONCTIONS ? J’ai été élu Président de la Ligue de Bretagne en 1983. Au moment de quitter la FFJDA, les clubs de l’Aïkido de la région ont été convoqués par le Président de la Ligue de Bretagne de Judo afin de créer la Ligue d’Aïkido. Présenté par mon professeur Jean Paul Auffray, j’ai été élu et réélu, j’en suis à mon cinquième mandat. Cette fonction prend beaucoup de temps, il faut être retraité pour pouvoir l’assumer pleinement. À la Fédération, je suis trésorier depuis 1985. J’y ai consacré beaucoup de temps surtout dans les premières années où je devais tout faire, puis ayant une grande confiance dans notre Directrice administrative, Sylvette Douche, petit à petit j’ai délégué toutes les tâches manuelles en lui apportant toute mon aide pour sa formation dans ce domaine. Je ne suis pas comptable, mon métier c’est l'analyse financière. C’est-àdire que je ne pinaille pas sur les écritures, je gère les finances de la Fédé en observant les orientations de l’Assemblée Générale ainsi que les décisions du Comité Directeur et du Bureau. ❁
ÉQUILIBRE ET HARMONIE Nous vivons en permanence tiraillés par les contradictions, rêvant d'harmonie écologique, et déversant l'essentiel de notre énergie pour satisfaire les besoins que la société nous a créés. L'engrenage mécanique nous dépersonnalise, la sensibilité, lentement s'émousse, tandis que la fascination abêtit, chaque jour un peu plus. Rares sont ceux qui pourraient dire où se situe le vrai sens de la vie. C'est un art de voir, de comprendre de mieux ressentir qu'il faut réinventer. Retrouver les harmoniques des fougues de la vie. Pour les samouraï, cette passion à vivre était justifiée par la somptueuse allégorie de leur mort. Leur vie éphémère, comme la fleur du cerisier, éclatante de blancheur et de pureté en plein soleil de midi, jonche le sol, le matin suivant, encore toute vibrante de lumière. La pureté des gestes techniques du Kyudo en font un art martial à l’esthétique idéalisée. kyudo "Je ne salue pas l'être, mais l'essence de l'être" dit le maître au disciple en rendant hommage à la flèche qui se sépare de l'arc. C'est à la tradition qu'il faut revenir, à la tradition délaissée, porteuse de vérité. L'homme a besoin de mystère qui le fascine, de renouveau qui le dynamise et du spectaculaire qui l'exalte. On dit, dans le Budo japonais "devant l'essence pure, il ne peut y avoir d'ombre". Mais commençons par le commencement, si le Kyudo peut apporter certaines facultés d'équilibre, ce n'est qu'en l'apprenant par petites étapes, en d'autres termes, nul ne peut en transgresser les orientations, ni les buts. Vouloir modifier équivaudrait à effacer de la carte le mot Fuji. La connaissance ne s'assimile pas en quelques gestes et quelques paroles dispersées. Elle implique un engagement total. Ceux qui vivent aux frontières de l'harmonie refusent la vérité, même si en apparence, ils la réclament. Ce sont, le plus souvent ceux là qui favorisent les climats de conflits. La réalité est une spontanéité qui s'exprime à chaque instant. On peut bien sûr, en usant d'un brillant vocabulaireésotérique maquiller le manque de connaissance, de même l'esprit de compétition est la porte ouvert sur l'envie, le doute, la jalousie et l'orgueil suivi du lot de consolation du grade. Enfin il y a ceux qui jouent et ceux qui s'assimilent sincèrement et profondément à la discipline. Seuls les seconds sont créateurs. Jacques Normand SOSM section Kyudo 14, rue sensier 75005 Paris 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :