Aïki Mag n°5 déc 02 à mai 2003
Aïki Mag n°5 déc 02 à mai 2003
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de déc 02 à mai 2003

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : l'Aïkido de braise avec Olivier Gaurin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
aïkido Kote gaeshi, rotation extérieure du poignet. 6 par votre déplacement et se retrouvent bientôt en situation très instable. Il est maintenu sur le périmètre extérieur du cercle dont vous êtes le centre, comme dans le cas de la toupie, un "état où la position du corps est instable". Par exemple dans le cas de sumi-otoshi (projection avec prise d'angle), aussitôt que le partenaire vous saisit le poignet gauche avec sa main droite, vous tendez puissamment votre main gauche vers l'arrière du partenaire, sur sa droite et vous bloquez son pied droit avec sa main droite. Cette action permet de bloquer le centre du partenaire. Lorsque sa main est descendue sur l'arrière et sur sa droite alors que son centre est bloqué, il perd l'équilibre et tombe. En fait le partenaire bouge sur le cercle extérieur de votre centre et est donc déséquilibré. Lorsque nous analysons ce mouvement et que nous observons les positions de corps et les relations de force, nous nous rendons compte que les forces des techniques sont en étroite relation. Un autre exemple est donné par Nikyo (rotation intérieure du poignet). Vous maintenez le poignet du partenaire tandis que vous tournez constamment autour de votre centre. De ce fait, le partenaire se déplace autour de votre cercle et son corps est déséquilibré. Son poignet est tourné dans "la direction naturelle de la flexion", ce qui le fait tourner dans la même direction. En Aïkido, la plupart des techniques de torsion des poignets s'applique dans "la direction naturelle de la flexion". Toutes les techniques où l'action se fait dans le sens contraire de la flexion de l'articulation sont dangereuses et peuvent entraînées des lésions. Elles n'existent pas en Aïkido de par le principe même du mouvement circulaire inscrit dans la spirale. Lorsque nous observons le fondateur, et que nous analysons les relations entre les forces, nous voyons que ces mouvements de mains et les déplacements de ces pieds dessinent des formes sphériques alors que son mouvement s'accélère autour de hanches stables. Lorsqu'il utilise un bâton, ce dernier prend bientôt, comme le corps, l'apparence d'un corps sphérique. Le bâton semble vivant. Aussi, lorsque nous nous entraînons, nous devons étudier les techniques pour être comme une pyramide (tétraèdre équilatéral) lorsque nous sommes immobiles, et comme un corps sphérique lorsque nous sommes en mouvement. Le corps sphérique doit être souple, contenir sa puissance en harmonisant les forces centrifuges et centripètes, comme une balle de caoutchouc qui roulerait le long d'une pente, rebondissant naturellement même si la pente est inégale. La relation entre les forces peut être étudiée du point de vue de la dynamique aïki, mais, lors de l'entraînement, il faut entrer dans un état de "non-pensée" pour ne pas être entravé par l'analyse des théories. Kisshomaru Ueshiba À lire : Pratique de l’Aïkido. Kisshomaru Ueshiba Budo Éditions Technique de Budo en Aïkido. Budo Renshu. Morihei Ueshiba Guy Trédaniel Èditions
Le geste qui sauve En septembre dernier, tous les médias se tournaient vers la région du Gard pour transmettre les mêmes images de ruines, de maisons dévastées, de voitures retournées, de routes et de voies ferrées défoncées. Partout, le même désespoir des personnes qui ont tout perdu en quelques heures. Suite à cette catastrophe et à l’initiative de Dominique Dalet, professeur d’Aïkido à Marly le Roi et Versailles, plusieurs centaines de personnes se sont réunies au cours de stages organisés sur l’ensemble de l’lle de France afin de récupérer des fonds et d’aider les sinistrés du Canton d’Aramon. Entretien avec l’initiateur de cet acte de solidarité. Dominique Dalet, comment est née cette initiative ? Je devais passer un week-end chez des amis à Barbentane petit village situé juste à côté d’Aramon. Étant sur place une semaine après les inondations, j’ai alors pu constater l’ampleur des dégâts. Je n’avais jamais vu tel spectacle de désolation et de désespoirs. Des ambulances de la Croix-Rouge, des pompiers et des militaires partout ; je me croyais en temps de siège. C’est à mon retour que j’ai décidé d’organiser ces stages afin d’aider les personnes les plus démunies. Comment avez-vous organisé ces manifestations ? J’ai proposé mon idée à la Fédération et appelé toutes les personnes susceptibles de m’aider dans mon projet. Beaucoup auraient voulu participer mais pour des raisons d’indisponibilité ou par manque de salle, n’ont pu se joindre à nous. Les personnes disponibles ont organisé un stage dans leur secteur. Ainsi les week-end du 19, 20 et du 26, 27 octobre, les licenciés adultes et enfants se sont réunis pour participer à ces stages. Quelles conclusions pouvez-vous tirer de cette action ? Il est vrai que cette action n’a pas eu l’ampleur souhaitée, mais compte tenu des congés scolaires et du manque de temps pour nous organiser, il était très difficile de faire mieux. Même si la somme récoltée peut paraître dérisoire face à tant de souffrance, je pense qu’avant tout, cette action aura eu un but d’aide psychologique en montrant notre solidarité. Je tiens à remercier tous ceux qui ont répondu à mon appel, notamment, Michel Hamon, Thierry Vanneste, Bernard Palmier, Michel Lapierre, Josette Nickels, Gérard Chauvineau, Gilles Bagland, Rémi Berest, Claude Bourion, Hervé Lebret, Michel Noé, Brigitte, les participants et particulièrement les enfants. La recette est versée en intégralité à l’ASCA (Aide aux Sinistrés du Canton d’Aramon). Si vous voulez vous aussi participer, vous pouvez envoyer vos dons à : l'ASCA (Aide aux Sinistrés du Canton d'Aramon) 3, rue des Halles 30 390 Aramon AIKIDO SOLIDARITÉ Avec Josette Michels à Fontenay aux Roses. La section enfants de Fontenay le Fleury. Le groupe de Michel Hamon de Brétigny/Orge. Le stage d’Aubervilliers avec Bernard Palmier. Avec D. Dalet et Remy Berest à Fontenay le Fleury. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :