Aïki Mag n°4 jun à nov 2002
Aïki Mag n°4 jun à nov 2002
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jun à nov 2002

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,1 Mo

  • Dans ce numéro : le toucher libérateur de Philippe Gouttard.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
aïkido Les enseignements du Fondateur de l’Aïkido n’ont pas fait l’objet de nombreux écrits de sa propre main. C’est principalement dans la période de l’avant guerre que Morihei Ueshiba a écrit les textes fondateurs de son art, encore appelé Aïki-budo. On peut ressentir dans ses premiers textes un ton guerrier qui va laisser place à une voie plus pacifique dans les années qui suivront. Voici comment il décrivait, concernant la technique, le fond de son art. L'ESSENCE DE LA TECHNIQUE 4 Le principe de l'unification de l'esprit et du corps L'approche de "l'autre" peut être considérée comme une occasion de tester la sincérité de notre entraînement mental et physique, de voir si nous sommes capables d'une réponse effective, en accord avec la loi divine. Quand le fil mortel de son sabre nous ouvre le royaume où il faut choisir entre la Vie et la Mort, il nous faut être fermement établis dans notre esprit et dans notre corps, pour ne sentir aucune crainte. Sans lui offrir la moindre ouverture, contrôler son esprit dans l'instant et déplacez-vous comme vous l'entendez : tout droit, en biais ou dans n'importe quelle direction appropriée. Engouffrez-vous profondément, mentalement et physiquement, transformez votre corps tout entier en une véritable lame et balayez l'ennemi. Ceci est le yamato-damashi, le principe qui se cache derrière le sabre divin et qui constitue l'âme du peuple japonais. Par essence, le sabre est l'âme du guerrier, une manifestation de la véritable nature de l'univers. Ainsi quand vous dégainez le sabre, c'est votre âme que vous tenez dans vos mains. Sachez-le, deux guerriers qui se font face en brandissant leur sabre, sont comme des flambeaux, ils entrent ensemble, corps et esprit mêlés, dans un monde qu'il faut débarrasser du mensonge et du mal. Celui qui vient pour s'opposer à lui sur le Grand Chemin de la maîtrise du sabre permet au guerrier que la divinité inspire, de faire agir les Principes Universels. Il favorise l'harmonisation de tous les éléments du ciel et de la terre, du corps et de l'esprit, éternelles splendeurs. Les maîtres du passé qui avaient perçu le budo véritable, fondèrent leur pratique sur un idéal d'humanité, d'amour et de sincérité. Le cœur de ce budo est fait de sincérité : sincérité
dans le courage, sincérité dans la sagesse, sincérité dans l'amour, sincérité dans l'harmonie avec l'autre. Ce cœur avec ses quatre aspirations spirituelles doit être amené dans le sabre modeste d'un simple entraînement assidu. Trempez longuement l'esprit et le corps et permettez ainsi à l'éclat du sabre transformé de pénétrer entièrement tout votre être. Aujourd'hui, les sports sont largement pratiqués et sont excellents pour la forme physique. Les guerriers, eux aussi, entraînent leur corps, mais ils utilisent cet entraînement de leur corps pour affermir leurs facultés mentales, trouver la paix intérieure et découvrir ce qui est bon et ce qui est beau, toutes dimensions que le sport n'envisage pas. L'entraînement dans le budo éveille le sens du courage, de la sincérité, de la fidélité, du beau et du bon, aussi bien qu'il permet au corps de devenir fort et sain. L'ampleur de la Voie nous dépasse. Des temps anciens jusqu'à nos jours, même les plus sages furent incapables de percevoir et de posséder l'entière vérité ; les explications, les enseignements des Maîtres et des Sages n'expriment seulement qu'une partie du tout. Il est impossible, à qui que ce soit, d'aborder un pareil sujet dans toute sa dimension. Il ne reste qu'à tourner son visage vers la lumière et la chaleur, tâchez d'apprendre des Dieux et parvenir enfin à se lier au divin, par une pratique constante, absolue, et l'exercice sincère de la vertu. C'est sur le fil aiguisé que vous pouvez trouver l'Eveil. Méthodes d'entraînement La meilleure des stratégies c'est de pouvoir bénéficier pour chaque cas d'un nombre illimité de réponses. Suivez la Voie Impériale : habituez-vous à combattre seul la multitude et seul, vous vous ouvrirez le chemin de dix mille principes essentiels ; forgez dix mille sabres alors, prenez le contrôle, atteignez l'absolu. Gardez toujours l'esprit aussi lumineux et clair que le ciel immense, le grand océan, les montagnes les plus hautes, vides de toute pensée. Irimi Si vous avez le pied gauche en avant lorsque le sabre de votre adversaire s'abat, appliquez le principe du kokyu pour vous déplacer vers son flanc droit sans heurt ; soyez toujours prêt à frapper un autre adversaire éventuel du bras droit pour le déséquilibrer sur l'arrière. Avancez alors largement votre pied gauche jusque derrière lui tout en conservant votre pied solidement ancré au sol et dans le même temps frappez son dos avec le tranchant de la main gauche, puis avancez le pied droit au-delà de sa position d'équilibre sans modifier votre posture et projetez-le sur le dos avec les deux mains. Lorsque c'est votre pied droit qui est avancé au départ de l'action, l’enchaînement sera inversé et vous devez entrer vers la gauche de votre adversaire. Tai-no-henka vers la gauche et la droite Selon les circonstances, il faut parfois faire évoluer ce mouvement de base. Entrez de côté de la façon décrite ci-dessus mais pivotez alors sur le pied avancé aussi vite que la foudre. Lancez la jambe arrière circulairement vers la droite (dans le cas où le pied gauche est avancé). Ecartez-vous d'un pas vers la gauche et projetez ainsi tous les adversaires qui se présentent face à vous, derrière vous, sur votre gauche ou sur votre droite. Quelque soit la direction « Les maîtres du passé qui avaient perçu le budo véritable, fondèrent leur pratique sur un idéal d'humanité, d'amour et de sincérité. Le cœur de ce budo est fait de sincérité : sincérité dans le courage, sincérité dans la sagesse, sincérité dans l'amour, sincérité dans l'harmonie avec l'autre. » 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :