Aïki Mag n°4 jun à nov 2002
Aïki Mag n°4 jun à nov 2002
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jun à nov 2002

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,1 Mo

  • Dans ce numéro : le toucher libérateur de Philippe Gouttard.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
rencontre avec Aux armes comme à mains nues, Silva Tscharner fait passer un message d’harmonie et de partge dans l’échange. 14 débutants. Elle nécessite une grande autodiscipline dans l’étude de la posture. Elle sollicite la concentration et la gestion de la peur ! Je souhaite à tout pratiquant de découvrir l’essentiel dans le travail des armes. Beaucoup de mouvements et d’attitude ont leur raison martiale d’être. Le travail des armes nous rend la compréhension d’une situation de combat plus facile. Le danger immédiat fait appel aux capacités de maîtrise mentale, à la concentration ainsi qu’à l’endurance de la matière grise... EST-IL ENVISAGEABLE D’UTILISER LES TECHNIQUES D'AÏKIDO SUR TOUTES LES FORMES D’AT- TAQUES ? Considérant que l’Aikido est un principe, je ne vois pas de limite. Bien entendu, sur une attaque au bazooka le problème se pose différemment, et l’Aikido peut apporter beaucoup sous un autre aspect qui serait plutôt d’ordre préventif… Les techniques d'Aïkido peuvent s’inventer dans toutes les situations, mais avant d’avoir une pratique créative il faut étudier les principes de bases avec précision et se limiter à un apprentissage progressif. A QUOI PARTICULIÈREMENT FAU- DRAIT-IL ATTACHER LE PLUS D’IM- PORTANCE ? À la disponibilité de pouvoir changer toute forme acquise. ETES-VOUS ATTENTIVE AUX ÉVO- LUTIONS QUE L’ON PEUT OBSER- VER ? Toute observation d’évolution nous fait progresser, elle est la mémoire vive dans la pratique. À QUEL SENSEI VOUS RÉFÉREZ- VOUS PARTICULIÈREMENT, QUELLES SONT LES PARTICULARI- TÉS DE LEUR ENSEIGNEMENT ? Merci la chance ! Ma voie en Aïkido a commencé quand l’Aikido en France était enseigné par de nombreux grands senseis. Je ne pourrais tous les citer, mais tous ont en commun une grande générosité et leurs particularités sont leur manière propre de créer l’Aikido dans le support qui leur est personnel. Ma reconnaissance est infinie… au revoir ! CONSIDÉREZ-VOUS QUE L’AIKIDO MÈNE RÉELLEMENT AU RESPECT DE SON ADVERSAIRE ? Oui absolument, sinon on n’a jamais la possibilité de progresser, c’est l’autre qui vous fait progresser ! Y-A-T’IL POUR VOUS UNE DOMINA- TION MASCULINE EN AÏKIDO ? Question à zapper… en tous cas en ces termes. Parlez-vous en nombre licenciés ou de présence assidue aux cours quotidiens ? VOUS INTÉRESSEZ-VOUS À D’AUTRES PRATIQUES ? Oui, je m’intéresse à pratiquer la vie… SUR QUELS PROJETS TRAVAILLEZ- VOUS ? Actuellement j’aimerais faire connaître l’Aikido aux jeunes et aux ados, de quoi les ressourcer pour se faire une place digne dans une société qui respecte l’individu. Continuer à pratiquer et à échanger, que ce soit en m’entraînant ou en enseignant reste un projet constant sur ma voie. ❁
kyudo MYSTÈRE DE L’ESSENCE DU BUDO ET DES ARTS JAPONAIS Sous la direction technique de Shigeru Normand, l’enseignement du Kyudo est adapté à chaque génération d’élèves. Pour un Occidental, pratiquer le Budo japonais a souvent, hors l’attrait vers l’orientalisme et le besoin de trouver ce qu’il pense ne pas avoir chez lui, le désir de s’identifier à une culture où le mystère se réserve une grande place. C’est du moins ce qu’il croit. La réalité est que, l’apparence japonaise occidentalisée dans ses habitudes totalement contraires aux nôtres, fausses le raisonnement. Ceci provient d’une éducation ancestrale toujours présente de nos jours. Quand on veut échapper à ces idées pacotilles de Geisha ou de Hara-kiri, en un mot, à ce fatras de japoniaiseries qui ne recouvrent aucune réalité, ni présente, ni passée, la tâche n’est assurément pas facile, et l’Occidental qui prétend après quelques vacances au Japon de quelques semaines, cerner le caractère et les habitudes japonaises, fait fausses route et se heurter à un mur, sans le voir. Première erreur, donner une définition du Japon et des Arts japonais. Comme l’acteur du théâtre Nô, le Japon dissimule ses visages sous son masque laqué. Futuriste, le Japonais s’occidentalise et devient un des maîtres du jeu occidental. Bien sûr l’insularité étouffante, a développé chez certains la volonté de gommer leur vraie nature pour ne conserver que nos tics, notre boulimie de consommation, nos extérieurs de puissance moderne. Cependant le pays des métamorphoses sait de quel poids pèsent les valeurs anciennes et semble pressentir le danger de la croissance tout en s’engageant dans la course effrénée du jeu industriel et économique de la civilisation occidentale. De l’Art du Thé à la conception d’un bouquet à la flèche qui échappe à l’arc, on passe par le geste le plus simple pour parvenir jusqu’à sublimer ce que nous qualifions quelquefois de dérisoire. Le mystère s’il y en a un, est d’avoir su conserver un passé chargé de tradition et les disciplines du Budo japonais qui ont acquis leur expérience dans la voie du Bushi, sont les seules garantes de ce passé dont la présence dans notre monde actuel, est de plus en plus nécessaire. Même s’il n’est pas de notre intention de nous approprier l’âme du Japon, il faudrait de toute façon pour le moins, abandonner nos structures mentales et vivre sur l’archipel du soleil, si nous voulions vraiment entrer la le Temple du Budo. Il faut se rendre à l’évidence, le mystère du Budo tel qu’il est dans sa dimension originelle, c’est d’être Japonais, et très peu d’Européens (les cinq doigts de la main sont de trop) dans le Kyudo l’ont compris, mais peut-être d’autres viendront au prix d’une longue, très longue patience, à percer le mystère de l’Essence du Budo. Jacques Normand SOSM section Kyudo 14, rue senseier 75005 Paris 01 69 40 91 41 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :