Aïki Mag n°25 déc 12 à mai 2013
Aïki Mag n°25 déc 12 à mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°25 de déc 12 à mai 2013

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,6 Mo

  • Dans ce numéro : l'Aïkido, une philosophie fine et subtile, un art de la relation ... (Céline Froissart).

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
éditorial Gouvernance Une institution n'existe que si elle est indépendante de la vie des femmes et des hommes qui se succèdent pour la faire exister. Notre Fédération vient d'élire un nouveau Comité Directeur dont le Président est Paul Lagarrigue. Cet éditorial est un relais par lequel nous montrons qu'il n'y a pas rupture mais passage pour que nous puissions tous continuer à pratiquer cette discipline à laquelle nous avons adhéré, même si, souvent, nous y sommes venus par le hasard d'une renommée attirante par ses contradictions. L'Aïkido, c'est un peu une idée en l'air mais avec les pieds au sol, un art martial, mais avec la force de ne pas s'en servir, un système de fonctionnement unique, mais avec une multitude de styles pour l'enseigner, en un mot, une pensée constamment paradoxale pour inverser voire renverser les forces négatives. Et bien sûr, ces forces contraires il en existe et même, il en faut. Ne pas se faire déborder est tout le sujet sur le tatami bien sûr, mais aussi dans la gestion des affaires communes. Le savoir appartient bien évidemment aux professeurs, mais collectivement, c'est pourquoi il est nécessaire, bien qu'ils ne le comprennent pas toujours, que ce soit des non-professionnels qui dirigent la Fédération au nom et dans l'intérêt de ceux qui, justement, par pure intuition, ont, un jour, poussé la porte d'un dojo. C'est le même intérêt collectif qui nous a poussés à ne jamais admettre que les grades délivrés le soient par affiliation à un seul professeur ou en son nom, ce qui nous distingue des autres Fédérations et écoles qui, sous couvert de compromis, ne recherchent que des affidés. Là-dessus il n'y aura pas d'arrangement viable car l'appropriation commerciale d'un bien commun conduit toujours à la ruine de tous. Ce n'est pas avec des révérences que l'on devient ceinture noire. Garder la bonne distance, dans l'espace et sur la durée, est une des leçons du tapis qui est bien utile en dehors. J'ai eu pour cela la chance de pouvoir dialoguer avec ceux qui furent mes professeurs et amis. Certains disent que la chance se mérite, je vous proposerais plutôt de dire que cela s'accueille et s'exprime comme nous avons toujours voulu le faire, en adressant à chacun, chez lui, cette revue confectionnée librement et avec une grande économie par Jean Paoli, que je tiens à remercier pour sa patience. Si gouverner nécessite du discernement, je vous propose pour cela de garder le souvenir de Marcel Dromer, un des fondateurs de notre Fédération, qui clôturait toujours les arguments en demandant quelle était la solution favorable, non pour nous, mais pour ceux qui nous suivraient. C'est comme l'Aïkido, une fois que l'on sait, cela paraît facile et peut-être, cela l'est-il. Maxime Delhomme Membre du Comité Directeur de la FIA Remise du Prix du Ministre des Affaires étrangères japonais à Christian Tissier shihan Le Prix du Ministre des Affaires étrangères japonais a été remis à Christian Tissier shihan par son Excellence Komatsu Ichiro, Ambassadeur du Japon en France, au cours d'une cérémonie solennelle le 25 octobre dernier. M. Komatsu a souligné dans son discours que ce prix est destiné à honorer les personnes dont l'action favorise le développement de la culture japonaise et qui induisent ainsi un rapprochement amical entre les peuples français et japonais. Christian Tissier shihan, par son infatigable travail de développement de l'Aïkido en France et dans le monde, est l'un de ceux-là. Puis Christian Tissier shihan a prononcé quelques mots de remerciements dans une brève allocution empreinte de solennité et d'émotion, et terminé, avec un sourire, en rappelant que le prédécesseur de M. Komatsu était un pratiquant d'Aïkido de haut niveau auquel il avait été honoré de donner son enseignement. u AÏKIDO MAGAZINE décembre 2012 est édité par la FFAAA, 11, rue Jules Vallès 75011 Paris - Tél : 01 43 48 22 22 - Fax : 01 43 48 87 91 www.aikido.com.fr - Email : ffaaa@aikido.com.fr Directeur de la publication : Paul Lagarrigue - Directrice administrative : Sylvette Douche. Réalisation : Ciné Horizon. Toutes reproductions interdites sans autorisation préalable. 2
infos Congrès de la F.I.A. à Tokyo Plein succès pour la France et la FFAAA Le congrès de la Fédération Internationale d’Aïkido s'est tenu à Tokyo du 17 au 23 septembre 2012. 40 pays y étaient présents, plus 4 qui demandaient leur intégration. Les délégués de la FFAAA, seule fédération reconnue par la FIA, représentaient la France et tous les pratiquants français. La délégation était composée de Maxime Delhomme, Paul et Catherine Lagarrigue et Jean Liard et, pour les techniciens, de Christian Tissier, Micheline Tissier et Thomas Gavory. Les débats ont d'abord longuement porté sur la modification des statuts proposée par les Anglo-saxons. Ces modifications visaient notamment à supprimer les langues japonaise et française au profit de la seule langue anglaise et à intégrer dans la FIA plusieurs groupes ou fédérations pour chaque pays. Ces modifications, qui pouvaient être lourdes de conséquences pour la France et la FFAAA, n'ont, en définitive, pas été retenues, au prix d'un important lobbying de nos représentants. Les débats ont également porté sur l'appartenance de la F.I.A. à l'organisation internationale Sport-Accord, sur le dopage et les recommandations de la WADA (World Anti-dopage Association), sur les moyens d'accroître la diffusion de l'Aïkido dans le monde, etc. Un très long moment a été consacré à l'examen des comptes et du budget prévisionnel. La F.I.A. est redevable de plus de 100 000 dollars au Hombu dojo, ce qui la place dans une situation de dépendance que beaucoup estiment inopportune. Un long débat et plusieurs votes ont été nécessaires pour l’intégration des organisations représentant la Slovénie, la Roumanie, la Lettonie et le Vénézuela, notamment pour la dernière pour laquelle une opposition forte a été manifestée par le représentant des USA et maître Yamada. Ces pays ont, en définitive, été intégrés après plusieurs votes. Enfin, notre Président Maxime Delhomme a été élu membre du nouveau Comité Directeur. Parallèlement aux débats, un séminaire de 20 cours était organisé, animé par des sensei choisis par le Hombu dojo. L'un de ces cours a été animé par Christian Tissier, comme c'est le cas depuis de nombreuses années, avec un succès qui ne se dément pas puisque plus de 800 pratiquants venus du monde entier étaient sur le tatami. Mais ce congrès a aussi été exceptionnel puisque Micheline Tissier, membre éminent du Collège technique national de la FFAAA, a également animé un cours, de même que Yoko Okamoto, de l'Aïkikai de Kyoto, toutes deux élèves de Christian Tissier. Là encore, ces cours ont accueilli plusieurs centaines de participants qui ont exprimé leur satisfaction par des applaudissements nourris. Enfin, le samedi matin, Micheline Tissier a également animé une très belle démonstration pour la France parmi 30 pays. En définitive, les relations privilégiées et amicales que nous entretenons avec de nombreux délégués de pays divers ont été renforcées et la position de la France, représentée par la FFAAA, en est sortie grandie. A noter que les dirigeants de la FFAB sont venus saluer Christian Tissier et se sont excusés pour lui avoir refusé l'attribution du grade de 8 e dan ! u Paul Lagarrigue a été élu nouveau président de la FFAAA lors de l’Assemblée Générale des 24 et 25 novembre 2012 Autour de Paul Lagarrigue, le nouveau Comité Directeur : - Paul LAGARRIGUE, président - Jean-Marc ANDRE - Gérard BERLING - Etienne BOULEY, président Aïkibudo - Emmanuel CLERIN - Gérard CLERIN - Daniel CONEGGO - Michel COULON - Michel DESMOT - Francisco DIAZ - Jean-Marc EPELBAUM, vice-président Aïkibudo - Robert HANNS - Catherine LAGARRIGUE - Jean-Philippe LARMIER - Jean LIARD - Jacques MAIGRET - Gérard MERESSE - Catherine MONFORT - Gaston NICOLESSI - Jean-Claude PELLE - Luc POTIER - Dany SOCIRAT - Serge SOCIRAT - Jean-Victor SZELAG - Louis VIZZINO Paul Lagarrigue, un président aïkidoka Paul Lagarrigue a débuté l’Aïkido en 1974. Il est aujourd’hui 6 e dan. Il a suivi quelque temps les cours d’André Nocquet, puis de Tamura Nobuyoshi. A partir de 1977, il s’oriente plus particulièrement vers Christian Tissier qui lui apporte une pratique qu’il estime plus précise et plus juste de l’Aïkido. Depuis, il a pratiqué avec les plus grands : - au Japon, à l’Aïkikaï de Tokyo où il s’est rendu à plusieurs reprises et a participé aux cours de Kishomaru Ueshiba et Moriteru Ueshiba, ainsi qu’aux cours des plus grands professeurs du Hombu dojo, - en France avec Yamaguchi sensei, Saotome sensei (pour la venue duquel il a créé l’association Aïkido Harmonie), Endo sensei, Nishio sensei, Yasuno sensei, Fujita sensei et bien d’autres. Titulaire du Brevet d’État d’enseignement de l’Aïkido, obtenu en 1981, puis du DEJEPS, il a enseigné successivement à Nantes, la Roche-sur-Yon, Marseille, Cayenne, Hyères, Carcassonne et formé un nombre important de ceintures noires. Il a toujours enseigné bénévolement. Parallèlement, il est aussi parmi les membres fondateurs de la FFAAA, dont il a été vice-président depuis plus de 20 ans. A ce titre, il participe tous les 4 ans au Congrès de la Fédération Internationale d’Aïkido, en qualité de représentant de la France. Paul Lagarrigue est également Président de la Commission nationale des grades Aïkido (CSDGE), nommé à cette fonction par arrêté du Ministre des sports du 17/06/2003. u 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :