Aïki Mag n°22 jun à nov 2011
Aïki Mag n°22 jun à nov 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de jun à nov 2011

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre... Hubert Thomas, président de la Kiia

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
STAGE S yasuno masatoshi shihan, en france Pour son 15 e stage en Europe, à l’invitation de Bruno Zanotti, Yasuno Masatoshi shihan, 7 e dan, a confirmé tout le succès qu’il rencontre pour son énergie, l’originalité de sa pratique et sa pédagogie. À mains nues ou avec armes, Yasuno Masatoshi shihan a, une fois encore, captivé l’attention de ses stagiaires. Paris, Bruxelles, Lille, une minute de silence... C’est ainsi, qu’à chaque fois, Yasuno senseï a commencé le keiko... une minute de silence en hommage aux victimes du tremblement de terre, dutsunami, de l’accident nucléaire, en hommage au Japon qui vit depuis le 11 mars un véritable drame qu’on ne saurait qualifié. « Si l’on devait faire de l’Aïkido, c’est aujourd’hui, en ce moment, avec encore plus de force que la pratique prendrait tout son sens... » Yasuno senseï a répété plusieurs fois cette phrase durant les stages, signifiant par là que, malgré les événements, par ces événements, la pratique, les raisons de pratiquer devaient s’enraciner dans le quotidien, qu’il ne fallait pas s’arrêter, que malgré ce terrible drame, la vie continue, que, comme en A¨ïkido, « malgré cette chute, il faut se relever ». Une énergie incroyable La minute se termine au kiaï de Yasuno senseï, suivi d’un échauffement, puis la magie s’opère. Pour la quinzième année, Yasuno senseï nous a fait part de sa technique, de son énergie incroyable, de ses pensées, de ses 10 réflexions, de son Aïkido, avec précision, clarté, puissance et simplicité... Tel un leitmotiv, il a commencé à chaque fois la pratique avec les mêmes mots, demandant aux pratiquants d’y faire attention, de pratiquer en se concentrant dessus... ces mots reflets de principes : « Ayez un axe vertical clair, pratiquez avec de l’amplitude dans vos mouvements, dans vos sensations, calmez vos émotions, votre esprit », et de nous démontrer physiquement ce qu’il pensait... Petit, grand, homme, femme, léger, lourd, etc., les mouvements sont fluides et souples quel que soit le partenaire, le morpho-type du pratiquant. Yasuno senseï se déplace, se place, s’unifie à l’autre tel le vent qui souffle, léger et puissant, vide et plein. Le point d’équilibre À Paris, à Bruxelles où plus de 300 personnes sont venues pratiquer, voir et écouter les conseils du maître, Yasuno senseï enchaîne les techniques et les explications en insistant toujours sur les principes dont il aura parlé et qui restent les mêmes. À Lille, il nous parle du centre de gravité et de l’importance d’unifier le haut
stage formation enseignants jeunes La commission Jeunes FFAAA a organisé une formation enseignants jeunes au Judo club de la Loire à Saint-Etienne, du 23 au 25 avril 2011, animée de main de maître par Christian Mouza dont le professionnalisme et les compétences didactiques en matière d’enseignement aux jeunes n’est plus à démontrer. Ce stage a été largement apprécié par nombre de participants, qui, pour certains, sont venus de très loin : région parisienne, Vichy, Normandie, Carcassonne, Toulouse, Font-Romeu. Les stagiaires ont pu trouver des réponses à de nombreuses questions qu’ils se posaient, notamment sur la manière d’attirer l’attention des enfants par le jeu, tout en restant basé sur les principes de l’Aïkido. L’échange avec d’autres participants ayant de l’expérience avec les enfants et qui ont proposé des exercices et des jeux très intéressants, a également été fructueux, surtout pour ceux qui venaient acquérir les connaissances nécessaires pour cet enseignement spécifique. Nous avons abordé, au cours de la deuxième journée, le Chanbara qui est une technique japonaise s’approchant du Kendo, bien appropriée aux enfants, avec des kodachi (sabres courts). Ces armes sont souples et gainées, sans aucun danger et permettent de toucher sa cible sans risque de blessure. Les techniques d’approche et de préparation du Chanbara que nous avons vues et travaillées amènent, par la suite, à pratiquer des combats libres, fondés sur le jeu et toujours basés sur l’esprit de l’Aïkido. Les groupes de travail mis en place ont permis de partager nos connaissances et nos idées sur les thèmes proposés afin de varier les exercices suivant l’âge des enfants ainsi que sur le rituel : salut, debout, assis, alignement. Christian Mouza et les divers intervenants ont rappelé les règles fondamentales à transmettre aux enfants et surtout le respect du partenaire. 11 L’enseignement théorique et technique est toujours resté sur les principes originaux de l’Aïkido. Ce stage, apprécié par tous, s’est déroulé dans une ambiance sympathique et décontractée. Encore merci à tous les participants, au Président de la Ligue Rhône-Alpes, Daniel Coneggo, pour sa participation et sa disponibilité. Dans ce contexte, Il apparaît important à notre commission jeunes de bien positionner l’enseignement de l’Aïkido pour les jeunes au sein de notre fédération. Nous avons répertorié pour cette saison plus de 8000 pratiquants de moins de 14 ans dans 460 clubs enfants. Actuellement, ce qui fait défaut est un manque de document de formation qui permette de développer et perfectionner l’enseignement jeunes. Diverses demandes nous reviennent, réclamant des outils pédagogiques. Le travail de fond que la commission jeunes souhaite mettre en place en coordination avec Christian Mouza, référant de l’enseignement jeunes, s’oriente vers la construction d’un enseignement didactique. Le stage national enseignement jeunes qui vient de se dérouler nous l’a, à nouveau, démontré. La demande des enseignants est importante pour ceux qui désirent créer leurs sections jeunes, la mise à niveau et le perfectionnement des enseignants actuels nous paraît être notre première mission. La commission jeunes de la FFAAA Dany Socirat, 4 e dan et Serge Socirat 3 e dan. et le bas du corps... « les personnes aux jambes longues ont en général deux points d’équilibre différents qu’ils doivent unifier lorsqu’ils pratiquent, contrairement aux personnes aux jambes courtes qui, en général, ont un seul point d’équilibre, ce qui en fait un avantage au départ. Sans unifier ces deux points, un bon équilibre est impossible ». Yasuno senseï illustre ses propos par la peinture de Léonard de Vinci L’homme de Vitruve. Les axes du corps y sont représentés. On comprend alors d’autant mieux ses propos. Il y a eu beaucoup de sueur, de sourires et beaucoup d’émotions pour cette édition 2011, qui a été chargée d’une ambiance particulière, écho des événements de mars dont le Japon sortira certainement différent... On ne peut que remercier Yasuno senseï qui, malgré les circonstances, aura maintenu sa visite en France. Après une semaine de stage mémorable, il est reparti au Japon en nous laissant de nombreuses sensations et pistes de travail, jusqu’à l’année prochaine… ● Laurent Huyghe



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :