Aïki Mag n°21 déc 10 à mai 2011
Aïki Mag n°21 déc 10 à mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de déc 10 à mai 2011

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : rencontre... Gérard Méresse et la ligue de Bourgogne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
AI¨KIDO JEUNES l’esprit du débutant Cela fait maintenant de nombreuses années que Dany Socirat, 5 e dan, est engagée dans l’enseignement de l’Aïkido aux plus jeunes. Depuis la rentrée 2010, elle a pris en charge la Commission Jeunes fédérale qui se réorganise. Elle nous présente les principaux points de son action à venir. Vous avez en charge la Commission Jeunes de la FFAAA. Pouvez-vous nous la présenter ? Je suis effectivement missionnée par la FFAAA pour aider au développement de la pratique de l’Aïkido chez les jeunes. Ce serait beaucoup pour une seule personne si je n’étais pas efficacement secondée, car il faut coordonner les actions et mettre en place notre communication. Fort heureusement, les bonnes volontés ne manquent pas. Un groupe de techniciens 1 s’est notamment constitué au sein du Collège Technique national pour me soutenir et participer à la réflexion d’ensemble sur le devenir de l’enseignement aux plus jeunes. Nos disponibilités ne sont pas faciles à ajuster du fait de nos emplois du temps respectifs, mais l’énergie existe pour faire avancer ensemble la structure d’encadrement, le contenu de la pratique et l’impact auprès d’un public jeunes toujours plus important. Quels sont précisément les points sur lesquels vous devez agir ? Il nous faut agir essentiellement sur trois points. Premier point : -Les actions promotionnelles : elles sont menées à bien grâce à un budget qui nous a été alloué. Il sert à couvrir la réalisation de documents visant à informer le public jeunes ainsi qu’à aider les jeunes pratiquants dans leur progression. Un « Livret Jeunes » est en préparation et sera disponible très prochainement. Le carnet de grades va Dany Socirat avec ses aïkidoka en herbe. connaître également une évolution. Nous travaillons en étroite collaboration avec un professionnel qui en assure la publication. L’idée est d’améliorer notre communication pour toucher le jeune public et le fidéliser. Deuxième point : -L’encadrement : il nous faut veiller à ce que les clubs disposent de professeurs qualifiés. A ce propos, la Commission Jeunes, dans un souci de cohérence au niveau fédéral, souhaiterait connaître les besoins des ligues en matière de formation enseignants jeunes. Aujourd’hui, il est nécessaire de mettre à niveau les enseignants des sections jeunes. C’est avec Christian Mouza, à qui le Comité Directeur a confié l’organisation du stage National Enseignements Jeunes, que nous allons développer les contenus pédagogiques. Cette formation annuelle aura lieu durant le weekend de Pâques. En 2011, elle est prévue du samedi 23 avril 14h au lundi 25 avril 12h. Des précisions sur le lieu et les formalités d’inscription seront communiquées ultérieurement. L’organisation de ce stage se met en place actuellement. Indépendamment de cette formation nationale, il nous apparaît judicieux, voire même constructif, d’élaborer un calendrier national qui soit cohérent avec les programmes de formation régionale, à savoir ne pas organiser de formation régionale enseignants jeunes trop près d’une date de formation nationale. De fait, il est important d’informer notre Commission Jeunes du souhait d’organiser, au niveau régional, la mise en place d’une formation enseignants jeunes. À cette occasion, je rappelle aux présidents de ligues 22 que le Collège Technique dispose de formateurs jeunes en son sein, mais qu’au niveau fédéral également, des intervenants ayant des compétences reconnues en matière d’enseignements jeunes sont disponibles. Nous leur demandons de nous faire connaître par mail et, au plus tard, le 31 décembre 2010 les actions qu’ils comptent mettre en place pour les jeunes et éventuellement les formations enseignants jeunes 2. Suivant les réponses, nous établirons un calendrier fédéral cohérent avec les besoins de formation nationale. Troisième point : -La documentation : cette demande émerge des clubs qui créent une section jeunes et des animateurs en début d’exercice. Ils souhaitent des contenus de cours. C’est pourquoi nous envisageons de constituer des fiches pour les distribuer à ceux qui en feraient la demande. Chaque fiche sera conçue sur un thème de travail en rapport avec une catégorie d’âge et proposera des exercices, des jeux et des techniques appropriés. Il s’agit d’une incitation à générer des qualités chez l’enfant dans un cadre ludique, tout en préservant la logique de notre activité. Les techniciens compétents seront sollicités pour élaborer ces outils d’animation. Quelle est la proportion de jeunes concernés par l’Aïkido ? Comparativement aux autres arts martiaux la fréquentation des jeunes chez nous est relativement modeste et elle stagne depuis plusieurs années. C’est pourquoi nous devons agir pour les inciter à nous rejoindre. C’est la communication et l’information qui font défaut. Ceux qui fréquentent déjà nos dojos y
trouvent une satisfaction évidente. Nous avons le souci de les fidéliser et nous mettons en place les moyens pour le faire. Toutefois, nous ne pouvons pas ignorer que l’éducation des jeunes passe aussi par la diversité, en changeant régulièrement d’activité. Il ne nous appartient pas de les contenir. De ce fait, c’est sur le taux de renouvellement que nous devons agir en communiquant largement. Et quels sont les moyens que vous déployez dans ce sens ? Certes, il y a encore beaucoup à faire mais quelques supports sont actuellement opérationnels tels que des affiches et des dépliants. Notre volonté est d’enrichir la gamme et que les clubs puissent en disposer et les distribuer de façon efficace. Les enfants eux-mêmes sont des vecteurs possibles de communication car ils sont prêts à évoquer ce qui les passionne et à le faire savoir autour d’eux. Ma démarche actuelle est d’établir un contact avec tous les professeurs qui animent une section jeunes, faire converger leurs idées, leurs attentes pour apporter des réponses aux questions que chacun se pose. Que peut trouver un jeune dans sa pratique de l’Aïkido ? La pratique de l’Aïkido repose sur une maîtrise du corps et de l’esprit en soutien de valeurs éducatives : le respect de son partenaire, le contrôle de soi, l’échange et la coopération. Par ailleurs, les bénéfices au niveau du développement physique sont coordination, équilibre, posture, maîtrise de l’espace, en fait dans tous les domaines permettant à un jeune un développement harmonieux de son schéma corporel. Ces bénéfices nous paraissent évidents pour qu’il se structure et s’épanouisse socialement. Il nous revient d’en faire état et de les mettre à leur disposition. D’autres pratiques ont les mêmes ambitions. Quels sont les apports spécifiques de l’Aïkido ? Les enfants trouvent effectivement matière à se structurer dans toutes les disciplines. L’originalité de l’Aïkido est la non compétition, mais dans un domaine où elle n’est pas évidente. Car nous sommes dans une pratique martiale qui inspire plutôt le contraire dans les esprits. Déjouer l’affrontement pour en faire un système d’échange. En voilà une idée originale !!! Bien des parents sont actuellement sensibles à cette Retrouve le bon de commande sur le site de la fédération www.aikido.com.fr rubrique téléchargement. Pour tous renseignements n’hésite pas à envoyer un mail à : aikido-promo-jeunes@orange.fr 23 approche non-compétitive. Ils sont conscients de la pression sociale qui tend à générer stress et rivalité. L’alternative proposée par l’Aïkido suscite leur intérêt car ils y voient la possibilité de concevoir la vie sous un angle de partage, de sérénité, tout en se donnant la force de faire face aux conflits. Voilà les valeurs qui attirent leur attention, l’Aïkido comme discipline comportementale pour s’affirmer sans violence et assurer son bien-être social. L'Aïkido est un art martial qui se pratique également avec des armes traditionnelles, avez-vous établi un programme spécifique pour les jeunes ? Il existe un travail qui tient compte de la morphologie des pratiquants et qui ressemble au travail des adultes même si les exercices sont parfois plus ludiques. Par exemple, faire éclater des ballons entre les mains du partenaire avec un ken ou un jo. La relation aux armes passe par des exercices, seul ou à plusieurs, avec des armes adaptées. Ainsi un manche à balai est utilisé à la place du jo qui est trop lourd ou trop long pour l'enfant. Nous utilisons des ken en plastique enrobés de mousse qui sont des matériaux légers et qui permettent une pratique sans danger. Il existe également sur le marché des ken plus courts. Donc, d'une part, nous utilisons des armes adaptées et, d'autre part, une plus grande variété d'exercices qui permettent de maintenir le jeune aïkidoka attentif. Plus l'enfant est jeune, plus les exercices et les consignes doivent être renouvelés car les pertes d'attention sont très fréquentes.● Propos recueillis par Albert Wrac’h 1- Gilbert Maillot, Mare Seye, Christian Mouza, Philippe Tramon, membres du Collège Technique et nous espérons également avec tous les enseignants qui s'activent dans les cours enfants. 2-s.socirat@orange.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :