Aïki Mag n°18 jun à nov 2009
Aïki Mag n°18 jun à nov 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de jun à nov 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,5 Mo

  • Dans ce numéro : aïkibudo, Alain Floquet, 50 ans de ceinture noire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
AÏKIBUDO Alain Floquet soucieux de rappeler les bases fondamentales de son enseignement. L’Aïkibudo est un système cohérent physiquement et physiologiquement. Pas d’opposition, de tension, mais la recherche d’un mouvement réaliste parce qu’obéissant aux lois de la physique et de la mécanique corporelle. L’Aïkibudo est une sorte d’horlogerie et les partenaires fonctionnent comme des rouages qui s’entraînent l’un l’autre. Que ce soit dans la pratique à mains nues ou avec armes, c’est toujours cette cohérence vis-à-vis des lois physiques et physiologiques qui doit guider le pratiquant. Le travail va toujours dans le sens d’une recherche de perfectionnement où la violence et la brutalité s’effacent peu à peu face à la maîtrise des lois naturelles. Et c’est peut-être là le plus grand génie de l’Aïkibudo ! Aïki et budo, deux termes a priori opposés : aïki, l’union des énergies, la force vitale et créatrice qui génère la vie ; budo, l’art martial, issu de la tradition guerrière dont le but premier était de tuer pour survivre. L’Aïkibudo est l’union de deux forces que tout semble opposer. L’art de combat devient un art de paix et canalise nos pulsions premières, parfois destructrices, pour faire un outil de communication, d’échange, de partage et d’amitié. C’est ce que rappela, non sans émotion, Frédéric, le fils d’Alain Floquet, lors d’une cérémonie officielle regroupant ceux qui, pour la plupart, accompagnent leur « senseï » depuis plus de vingt ans. Cette cérémonie ou « commémoration martiale » a été officiellement ouverte par MM. Maxime Delhomme, président de la FFAAA, Didier Ferrier, président de la co-discipline Aïkibudo, à l’issue d’un tir cérémonial et traditionnel de Kyudo par maître Michel Martin. Elle s’est déroulée sous forme d’un bref historique de la vie martiale de maître Floquet, ponctué par de nombreuses démonstrations de budo, aussi exceptionnelles les unes que les autres, sous l’œil vigilant des représentants des fédérations de budo japonais comme le Judo, le Karaté, le Kendo, le Kyudo, l’Aïkido, le Kinomichi. Un grand nombre d’experts tels qu’André Bourreau et Lionel Grossain, tous deux 9 e dan de Judo, maître Noro Masamichi, l’équipe de France de Karaté championne du monde kata 2008, représentant M. Francis Didier, président de la FFKA- MA, Guy Choplain, 6 e dan Judo et bien d’autres, entourés de personnalités telles que M. Kobayashi, chef de cabinet de son Excellence l’ambassadeur du Japon, M. Nakagawa Masateru, président de la Maison du Japon, M. Sakai Kohé, magistrat 1 er secrétaire de l’Ambassade du Japon, M. Claude Jalbert, fondateur CERA et FFAAA, M. Michel Chauveau, inspecteur Jeunesse & Sport, M. Raymond-Yves Cairaschi, représentant le CDOS, M. Claude Démonstrations d’Aïkibudo par Alain Floquet avec Xavier Fleury et d’Aïkido par Fabrice Croizé et son équipe. Masamichi Noro et son fils Takeharu avec Alain Roinel. Claude Jalbert président d’honneur de la FFAAA. Camus, président de l’Association Sportive de la Police de Paris, purent apprécier le portrait de maître Floquet, relaté par son fils Frédéric, qui sut avec humour, rendre cette heure et demie d’histoire on ne peut plus passionnante. Tous purent encore apprécier la magistrale interprétation à la guitare classique de Sakura par M. Philippe Etienne, 20 yudansha d’Aïkibudo du club de Grigny. La cérémonie fut conclue par un discours (en français !) de M. Prema Svoboda, président tchèque de la FIAB ainsi que d’un très touchant message d’amitié dicté par le cœur d’André Bourreau, ancien directeur de l’Ecole Nationale de Judo de l’INS représentant officiellement M. J.-L. Rougé, président de la fédération de Judo. L’Aïkibudo, plus qu’un groupe, une famille À l’issue de cette cérémonie, plus de 350 personnes se retrouvèrent gaillardement pour fêter l’anniversaire du maître au clubhouse du stade Charléty. Ainsi, autour de grandes tables pleines de victuailles, de cotillons et de larges sourires, se sont retrouvés tous les élèves autour de leur maître, qui allait et venait entre toutes les langues et les cultures. C’est ensuite au premier étage du bâtiment, qu’au travers d’un chemin dessiné par ses élèves, maître Floquet souffla par dessus 18 gâteaux ses 50 bougies d’anniversaire ! Et comment ne pas avoir une pensée émue pour celle qui, depuis 1959, accompagne sans relâche son époux dans cette aventure… et oui, il fut offert à maître Floquet et son épouse un deuxième voyage de noces pour leurs 50 années de mariage ! À l’issue des trois jours, un dernier cours fut proposé pour les hauts gradés. Alain Floquet, visiblement inspiré par ces trois jours festifs, rappela aux anciens le sens de son message : l’amitié, la paix, le partage. Quel que soit notre grade, il faut toujours pratiquer, chercher et progresser avec humilité : « Nous devons toujours retourner aux bases, aux fondements, à l’essentiel et accepter de redécouvrir, réapprendre chaque chose comme un simple débutant, quel que soit notre niveau ». Ceux qui ont la chance de côtoyer Alain Floquet d’assez près savent qu’il est un homme simple, avec ses qualités, ses défauts et peut-être même ses failles, mais tellement humain. Rien de son parcours et de son expérience, pourtant exceptionnels, n’a altéré sa simplicité et son humanité, à l’instar de feu maître Takeda Tokimune qui, apprenant que le secrétaire de son dojo avait demandé à Alain Floquet et ses élèves de venir sur le tatami avec une ceinture blanche, arbora lui-même la tenue du débutant, saluant ainsi au même niveau ceux qu’il accueillait chez lui. C’est la même simplicité et la même gentillesse qui transpirent de ces trois jours et on ne peut que remercier son organisatrice Frédérika Plattner et son équipe d’organisateurs, Camille Linglin, Michel Sérafin, Frédéric Floquet et Jean-Marc Epelbaum d’avoir orchestré si brillamment l’événement et de nous avoir permis de partager un moment si intense.
Beaucoup de monde sur le tatami pour les stages et démonstrations de Katori et d’Aïkibudo. Merci également à Maxime Delhomme et à Didier Ferrier dont le soutien généreux permit cette réalisation. Notre dernière pensée ira à Marc Bensimhon qui nous a beaucoup aidés au début de l’organisation et qui dut se soustraire à cette fête pour nous revenir encore plus en forme… juste pour qu’il sache qu’on ne l’a pas oublié : « tu étais avec nous en pensée à chaque instant de pratique, chaque minute de démonstration, chaque instant de bonheur. » ● L’Aïkibudo FFAAA Aïkido, la science du mouvement Réalisé par Alain Guerrier 7 e dan Alain Guerrier nous propose une approche didactique et claire sur les aspects mécaniques et fonctionnels de l’Aïkido, ainsi que sur les aspects moins visibles : le ki et le kokyu. La pratique de cet art utilise les forces naturelles qui régissent tout corps en mouvement. De l’utilisation de ces forces naturelles, des lois et des principes se sont révélés pour former un « solfège » dont les notes ont laissé la place aux mouvements de l’Aïkido. DVD à commander sur : http://www.alain-guerrier.fr/Par téléphone au : 04 94 53 14 00 INÉDIT : un jeu de cartes dédié à l’Aïkido Ce projet est né au sein du Club d’Aïkido Aïkikaï Varennes-Jarcy. Guidé par une grande motivation et le plaisir, il a nécessité un travail d’une ampleur insoupçonnée : - des prises de vues pour l’exécution des techniques. Les photos, au nombre d’environ mille, ont été réalisées ; - la transformation des photos en images ; - le classement des cartes par thèmes : Aïkido, immobilisations, saisies, formes d’application, projections, frappes, rituels, frappes jo, gardes jo, gardes boken, frappes boken. C’est, au final, 207 cartes qui ont ainsi été créées. Dans un premier temps le tirage du jeu s’est limité à 4 thèmes pour 86 cartes : frappes, immobilisations, projections, saisies et règles du jeu. Le principe du jeu est d’associer à chaque image figurant sur une carte (technique, frappe, saisies…) une autre carte sur laquelle figure son nom. Le but visé par ce jeu n’est pas la démonstration technique mais, plutôt, la mémorisation des noms, des formes par l’amusement. Renseignements et commande sur : http://aikivj.free.fr Méthode Aïkido Techniques et Principes Par Arnaud Waltz, 6 e dan DVD Vol. 1 : IKKYO - SHIHONAGE Vol. 2 : IRIMI ANGE - KOTEGAESHI Arnaud Waltz propose une méthode pratique pour l’étude des kihon waza, à l’attention des débutants et confirmés, sans oublier les enseignants qui y trouveront des éléments susceptibles d’alimenter leur réflexion sur la transmission de l’Aïkido. ces DVD sont également très agréables à visionner dans leur conception visuelle originale et novatrice. À commander au : 01 48 31 16 68 21 LIRE VOIR ÉCOUTER EN KIOSQUE Le nouveau Hors-Série AïKIDO est en vente en kiosque et dans les bonnes librairies. Des articles de fond, des entretiens avec des senseï, des techniques développées par les plus grands experts, etc. À ne pas manquer pour prolonger votre pratique par la lecture sur les plages de vos vacances.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :