Aïki Mag n°17 déc 08 à mai 2009
Aïki Mag n°17 déc 08 à mai 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de déc 08 à mai 2009

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : entretien avec Dominique Peinturier, le lien fondamental.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
FRANCE - JAPON 150 ans d’amitié Avec l’avénement de l’ère Meiji, le Japon sort d’un isolement qui devait le conduire à une ouverture sur le monde et à la signature d’un traité d’amitié et d’échange avec, notament, la France, qui en fête le 150 e anniversaire. Par Christian Tissier, 7 e dan shihan. Cette ouverture au monde extérieur provoqua des conflits fratricides entre le Shogunat qui avait signé des accords internationaux et ceux qui se rassemblèrent autour de l’empereur pour s’y opposer. Après plusieurs années de violents affrontements internes et de guerre civile, le Japon unifié sous le nouvel empereur Meiji commenca sa modernisation pour préserver son indépenouverture et partage C Cette année, à l’occasion du 150 e anniversaire des relations diplomatiques franco-japonaises, environ 700 événements culturels et symposiums présentant différents aspects de la culture traditionnelle et contemporaine du Japon ont été organisés en France par l’ambassade du Japon à Paris. Son excellence, Monsieur Yutaka Imura, ambassadeur plénipotentiaire et 4 e dan d’Aïkido,ne pouvait dans cette dynamique, manquer d’organiser une soirée de présentation des arts martiaux Son excellence Yutaka Imura, ambassadeur du Japon en France ainsi que le Doshu Moriteru Ueshiba ont honoré de leur présence cette soirée exceptionnelle. 12 traditionnels non sportifs à un public choisi et restreint à la Maison de la Culture du Japon à Paris. Du Shorinji Kempo, du Kendo, du Naginata, du Ken jutsu de l’école Kashima shin ryu avec maître Minoru Inaba et de l’Aïkido avec la venue spéciale pour cette soirée du Doshu maître Moriteru Ueshiba. 250 invités donc, personnalités du monde politique, des arts, des corps constitués, etc., ne connaissant pas particulièrement les arts martiaux mais curieux et attentifs au spectacle parfait qu’ils allaient admirer et au discours de présentation de Mr l’ambassadeur dont je me permets de reproduire quelques passages concernant l’histoire et l’avènement de la caste des samouraïs au pouvoir, leur disgrâce et l’héritage technique et culturel qu’ils nous ont légués. « Avec la signature de traités avec les 5 principaux pays occidentaux dont la France, le Japon sous le Shogunat de Tokugawa mit fin à 220 années de politique de fermeture du pays. Cérémonie de purification par un prêtre shinto avant la démonstration de Kashima no Tachi par Inaba sensei.
dance dans un contexte de pleine expansion des puissances occidentales. À l’époque, un slogan très répandu parmi le peuple japonais était "esprit japonais et technique occidentale" (wakonyosai). Faire progresser le Japon avec un équilibre entre esprit japonais et technique occidentale fut loin d’être une tache aisée et selon l’époque la tendance fut de favoriser tantôt l’un tantôt l’autre de sorte à ce que le processus de modernisation du Japon s’apparenta à un pendule aux oscillations éxagérées. Il n est pas simple de définir l’esprit japonais, mais disons déjà que le Bushido en représente une partie majeure. La classe des samouraïs qui étaient les porteurs des valeurs de ce Bushido, ou voie du samouraï, fut anéantie lors de la restauration de Meiji. Cependant, qu’ils en soient personnellement conscients ou non le Bushido subsiste toujours dans le cœur des Japonais. » Dans l’histoire du Japon, l’apparition des premiers samouraïs remonte aux environs du X e siècle. À l’origine, ils étaient des mercenaires chargés de protéger les intérêts locaux des nobles et de ce fait avaient un rang social peu élevé. Cependant leur force armée leur permit de monter graduellement en puissance, Particulièrement remarquée, la démonstration des pratiquantes du Yoshin ryu Naginata-jutsu. 13 Kendo, Kashima no Tachi et Shorinji Kempo, témoins de la tradition et de la modernité des budo. Une prestation impressionnante de la FFAAA emmenée par Christian Tissier. ce qui culmina à la fin du XII e siècle en l’établissement du premier pouvoir politique régi par les samouraïs autrement dit le Shogunat. La noblesse japonaise qui avait gouverné jusque là perdit pratiquement tout son pouvoir politique, et sous l’autorité de l’empereur, les samouraïs dirigèrent le Japon jusqu’à la modernisation du pays au milieu du XIX e siècle. Au cours de cette histoire mouvementée, les samouraïs développèrent à travers une formation physique et spirituelle deux préceptes distincts qui reflétaient leur position politique et sociale. Le premier, en tant que classe dirigeante, était de cultiver un esprit de dévouement au bien commun. Ainsi, nous retrouvons parfois ici l’influence du Confucianisme. Le deuxième précepte fut, en portant le sabre de disposer de la force morale et de la technique permettant de faire face à tout danger pouvant porter atteinte à sa propre vie. Prêts à perdre leur vie honorablement, à tout moment, ils vivaient une existence meilleure, tel est le paradoxe qui définissait le destin des samouraïs. Le Budo fut né de ce précepte avant de s’affiner graduellement par la suite. Il devint l’entraînement de ceux qui doivent faire face à la mort et se rattache très souvent au Shinto et au Bouddhisme, notamment à l école Zen. Acquérir et conserver ces valeurs morales, dans le but de perfectionner son sens de la vie par le biais de l’héritage technique, donc de la pratique, est depuis 150 ans le chemin ouvert par des hommes exceptionnels. Visionnaires et acteurs de leur temps ils ont poursuivi l’échange Orient et Occident dans un domaine éminemment plus riche que celui de la pure diplomatie et de l’échange de la technicité, celui de la culture et du cœur. ● Christian Tissier, 7 e dan shihan.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :