Aïki Mag n°15 déc 07 à mai 2008
Aïki Mag n°15 déc 07 à mai 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de déc 07 à mai 2008

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : entretien avec Luc Mathevet, la rencontre des corps.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ENTRETIENLuc MATHEVET dont vous transmettez les principes dans votre enseignement ? Après la formation initiale, un élan et une source d'inspiration sans cesse renouvelée depuis le premier stage jusqu'à aujourd'hui, même si parfois la disponibilité manque, on est plus libre en tant qu'amateur éclairé qu'en tant que professionnel. Le séjour au Japon, c’est-à-dire à l’Aïkikaï, vous semble-t-il incontournable ? J'ai effectué plusieurs séjours au Japon, ils m'ont permis de m'imprégner du bain culturel de la discipline et de recouper mes sensations acquises avec l'enseignement rigoureux de Philippe Gouttard et Christian Tissier avec celles des cours "à la japonaise". On découvre aussi la cohabitation dans le même dojo de différentes formes et un enseignement moins analytique. La pratique est, par définition à Distance juste et précision dans le placement sont déterminants pour une bonne réalisation de la technique. ▼…Comme formateur à l'école de cadres, j'insiste sur ce fait : la rigueur et la simplicité technique,dès le 1 er dan Brevet fédéral,doivent permettre de transmettre des principes et pas seulement une forme… ▲ l'Aïkikaï, internationale et plus"tout terrain", une pratique où l'on revisite ses certitudes, ce qui peut être rafraîchissant ou déprimant suivant l'état d'esprit du moment. En termes techniques le voyage n'est pas nécessaire mais d'un point de vue initiatique ce peut être intéressant. Pour vous, quelle place tiennent les grades dans la pratique ? Proposer un enseignement, c'est proposer une progression donc inévitablement une évaluation, les grades arrivent naturellement dans l'univers du pratiquant.Mais il faut se garder de trop investir dans les examens, un examen "sanctionne" une formation, n'a-t-on pas suffisamment l'occasion d'être sanctionné dans la vie courante ? Pour moi, si l'Aïkido peut nous apporter d'autres dimensions, être notre jardin secret à l'abri des pressions familiales et professionnelles,c'est déjà beaucoup. Il est naturel de vouloir se situer par rapport aux autres, mais notre place dans le groupe dépend plus de notre capital sympathie, bienveillance et neutralité 8 photos : Hélène Rival que de l'arrogance du grade.Par ailleurs on peut être tenté de compenser un échec "social" (sentimental, professionnel) en s'offrant le challenge du grade, mais attention il faut en accepter les conditions. Notre mode d'évaluation n'est évidemment pas parfait et comporte un certain degré d'incertitude malgré le travail déjà accompli. Être un juge qui tend vers le maximum d'objectivité est véritablement un travail sur soi assez important car l'Aïkido n'est pas un sport et son évaluation ne peut pas se réduire à des mesures ou un décompte de points.La perception que l'on a de la pratique est construite à partir d'un vécu qui véhicule beaucoup d'affects, de mythes et de représentations personnelles. Il faut être capable de mettre à distance ses propres représentations et cela demande du temps et de l'ouverture d'esprit, les candidats étant nombreux on peut être amené à recruter de nouveaux juges qui n'ont pas eu le temps de faire ce travail Vu la nature de l'Aïkido, accepter l'évaluation c'est accepter d'être jugé par ses pairs avec leurs parts de subjectivité, l'examen n'est pas une science exacte, il comporte une part d'aléatoire : le jury, les partenaires, le candidat. Que donnons-nous à voir durant ces 15 minutes ? est-ce que l'observation extérieure peut toujours rendre compte de la qualité de la liaison entre partenaires ? c'est du moins le choix d'évaluation qui a été fait. C'est une alchimie complexe et accepter l'examen c'est accepter cette dimension aléatoire, on pourrait prendre l'optique de présenter son travail du moment à un jury comme un exposé et ce travail est validé ou non du premier coup. Mais quelle que soit l'issue cela n'enlève rien à la richesse de l'Aïkido, le but de la pratique, c'est la pratique ! ●
AÏKIDO : TECHNIQUES, PRINCIPES et SCULPTURES par Isabelle Chemin Figer dans la glaise les valeurs de l’Aïkido : contact, dynamique, souplesse, efficacité, échange, telle est la voie d’Isabelle Chemin, plasticienne multisensorielle. Suite à une blessure au Kendo qui l’a immobilisée pendant une année, elle découvre la pratique de l’Aïkido, aujourd’hui au dojo Aïkikaï de Grasse. D’autre part, elle pratique l’art de la sculpture sur grès depuis plusieurs années, cherchant à traduire la notion de « contact » entre les partenaires, indispensable à la pratique de l’Aïkido, « la dynamique est un autre point important pour choisir le moment de la prise. Le déséquilibre me donne également l’envie de présenter une prise à différentes étapes de son déroulement. » Une exposition « Les petits formats » est organisée par l’artothèque associative l’Art-Tisse de Valbonne dans les Alpes-Maritimes. Site web : http://dsm.projects.v2.nl - Email : dsm@club-internet.fr L’Art de la calligraphie japonaise par H.E. Davey L’harmonie du corps et de l’esprit par le Shodo, voici ce que cet ouvrage veut vous faire atteindre. Livre d’initiation, il a surtout l’ambition de vous sensibiliser au lien qui existe entre le mouvement et l’esprit. L’auteur est le premier non-Japonais à recevoir le titre de shihan-daï du Ranseki sho juku. 166 pages - 14,50 € - Éditions de l’Éveil. L'Âme du samouraï 2 Par-delà les mers Scénario : Ron MARZ Dessin : Luke ROSS Couleurs : Dan JACKSON Dans la tradition de Zatoïchi, des films de sabre japonais et des grandes histoires romantiques, ce récit épique nous fait voyager aux quatre coins du monde et traverser les cultures du XVIII e siècle. 148 pages - 13,95 € - Delcourt KENDO, l’art du sabre au Japon Ce documentaire exceptionnel à travers l’histoire du Japon vous propose de découvrir l’art du sabre. Des derniers samouraï d’avant la Seconde Guerre mondiale aux grands maîtres du Kendo, revivez cette saga unique, riche en combats, démonstrations, portraits de senseï historiques du début du XXe siècle. DVD - 60mn - 25 € - www.karatebushido.com 9 LIRE - VOIR - ÉCOUTER Les arts martiaux par Michel Random La réédition de ce livre culte va réjouir tous les budoka qui n’avaient pas réussi à en faire l’acquisition ainsi que les nouveaux pratiquants qui vont découvrir le travail de Michel Random, grand reporter, conférencier des arts martiaux traditionnels, dans un Japon qui n’existe plus vraiment de nos jours. Ce très beau livre montre des senseï d’un autre temps dans toutes les pratiques majeures qui ont fait le succès des arts martiaux japonais. L’esprit des budo passe incontestablement dans cette somme de documents remarquables devenus historiques. 286 pages - 45 € - Budo Éditions NIPPON TO 3 e édition revue et corrigée par Serge Degore Cette troisième édition revue et corrigée du Nippon To qui comporte une iconographie nouvelle, en couleur a pour but d'apporter une réponse aux attentes de toutes les personnes désireuses de s'initier au monde extraordinaire des armes japonaises. Symbole du samouraï, le sabre japonais a traversé plus d'un millénaire d'histoire. Armes blanches redoutables, ces lames sont aussi de véritables œuvres d'art lorsqu'elles ont été forgées par de grands noms. 144 pages, 21x30 relié - 30 € - www.lehussard.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :