Aïki Mag n°11 déc 05 à mai 2006
Aïki Mag n°11 déc 05 à mai 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de déc 05 à mai 2006

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Paul Nicolaï, un artiste peut en cacher un autre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
D’autre Part, je participe à une réflexion sur la Validation d’Acquis d’Expérience (VAE), qui représente un levier important de qualification à partir d’un processus de reconnaissance de compétences. De mes années passées à l’Université, j’ai retenu que « qualification ne rimait pas nécessairement avec compétence ». La France reste fascinée par les titres, héritage de l’ancien régime, alors que les Anglo-saxons sont plus pragmatiques en la matière... La VAE me semble un outil fédéral et républicain de choix permettant aux personnes de terrain de faire valoir leur expérience. VOS RESPONSABILITÉS FÉDÉRALES INFLUENCENT- ELLES VOTRE ENSEIGNEMENT ? Mes responsabilités fédérales me poussent, de manière relative, à traduire mon expérience en un langage accessible à un plus grand nombre au-delà du cercle de mes élèves. Ces responsabilités me permettent également de rencontrer d’autres pratiques, d’autres représentations et de me préserver d’une tentation sectaire. Par ailleurs, l’investissement et la confrontation, dans le cadre fédéral sont, à titre personnel, des exercices de base en termes « d’hygiène mentale » afin de se protéger des dérives de type « paranoïaques » ou à l’inverse « mégalomaniaques ». QUELLE DOIT ÊTRE LA PREMIÈRE PRÉOCCUPA- TION DE L’AÏKIDOKA AU REGARD DES FINALITÉS DU CONTEXTE MARTIAL DE LA DISCIPLINE ? En 1999, Christian Tissier me remettait le 5e dan Aikikaï au Cercle à Vincennes. Les mots qui l’accompagnaient m’ont semblé une prescription : Travail avec ou sans armes, l’esprit et la philosophie de l’Aïkido sont au cœur de la pratique, comme la conçoit Pascal Durchon. « …5e dan, grade de maturité que je remets à un jeune… », j’avais 35 ans, ce grade venait récompenser l’investissement de plusieurs années ouvrant un nouveau champ d’investissement Adulte. La maturité, en terme de processus me semble constituer une préoccupation essentielle, afin de gagner en lucidité, de cultiver une bienveillance face à l’étrange, voire l’étranger, tout en gardant une forme de naïveté fondamentale. Art martial de paix, la finalité du contexte martial nous invite à ce processus de maturation. En japonais, comme le définit Claude Durix dans son ouvrage Le sabre et la vie, Budô signifie « la voie du combat ». Le caractère qui signifie « combat » représente une lance et signifie par extension « les armes ». L’autre élément a le sens « d’arrêter, stopper, retenir » … Notre combat doit finalement aboutir à l’arrêt des armes… L’Aïkido se définit par une recherche de pureté par le geste à travers des contraintes techniques. La pratique régulière va permettre de dépasser ces contraintes et tendre vers cet accomplissement. Ce chemin peut se décliner en trois grandes étapes que décrit Suzuki Shunryu dans son ouvrage Esprit zen, Esprit neuf, que j’interprète dans le cadre de mon expérience en Aïkido : - La pratique juste : La confrontation aux contraintes biomécaniques qui régissent le corps, le nôtre, celui du partenaire, par une discipline propre à notre pratique, va permettre de découvrir, d’expérimenter, 18 de gérer ces règles afin de s’en libérer. - L’attitude juste : Le sentiment de contrainte lié aux règles biomécaniques étant tombé, le pratiquant se confronte à la dimension psychoaffective. De nouvelles contraintes apparaissent qui demandent le développement de la détermination dans l’action ainsi qu’une certaine forme de détachement. L’attitude juste, c’est celle de l’équilibriste sur son fil… - La compréhension juste : L’être est en échange permanent avec les environnements dans lesquels il évolue. La rencontre avec le monde, avec les autres, se vit intensément. Cette rencontre permet la compréhension dans sa capacité à vivre « ici et maintenant ». Forte de sa singularité, la personne est traversée par un sentiment d’universalité. Ce que traduit Christian Tissier, à mon sens dans son enseignement par : « L’attitude juste au moment juste ». QUELS SONT LES OBJECTIFS GÉNÉRAUX DE LA PRATIQUE DE L’AÏKIDO ? Je m’appuierai pour répondre sur un travail de formalisation que j’ai fait l’an dernier pour préparer une intervention dans le cadre d’un master spécialisé en intelligence économique à l’École Internationale des Sciences et du Traitement de l’Information (EISTI). À l’issue d’une présentation des objectifs généraux de notre discipline, le projet était de proposer des situations concrètes de prise de décision dans le cadre de la pratique de l’Aïkido à des étudiants de 3e cycle. Ces objectifs : - Favoriser une attitude davantage tournée vers le monde extérieur, manifester plus d'assurance en groupe ; - Ne pas avoir peur de son agressivité, se donner les moyens de l'exprimer, de la canaliser, et de l'épuiser ; - Favoriser une certaine stabilité émotionnelle, diminuer les variations dans le niveau d'énergie, de ses intérêts, de ses humeurs ; - Travailler la détermination, se confronter à ses limites, avoir le goût du dépassement de soi ; - S'interroger sur son comportement, progresser dans son contrôle. Dans la pratique, la rencontre est l’objectif sur l’instant. Sur le long terme, la pratique développe la qualité de cette rencontre. L’Aïkido permet une mise en interaction des qualités d’action et de conception par l’apprentissage afin de jeter les bases d’une attitude réflexive. 1. L’action : La pratique de l’Aïkido pourra favoriser les modifi-
cations adaptatives du comportement au cours d'exercices, de tâches répétées, afin de développer, d'enrichir un ensemble de processus associés à l'exercice ou à l'expérience conduisant à des modifications relativement permanentes du comportement. 2. La conception : La pratique régulière de l’Aïkido favorise : - La perception ; - La capacité de décision ; - La capacité d'organisation. 3. Attitude réflexive : - Que dois-je observer ? - Que dois-je faire ? - Comment dois-je m'y prendre ? Il s’agira de favoriser les qualités d'attention, de vigilance, de concentration, de mémoire. Le jeu de sélection de l'information permet de découvrir les notions d'anticipation, de prise de décision jetant les bases d'un outil permettant la confrontation, la "gestion" de l'incertitude et la mise en place de stratégies face à l'incertitude. La « pratique juste » représente la réconciliation de qualités apparemment contradictoires : anticipation, écoute, vigilance, détermination, capacité d’adaptation. Anticiper, mais rester capable de s’adapter. Rester déterminé mais savoir écouter et être capable de changer… La pratique de l’Aïkido dans le dojo nous permet de créer un cadre à la fois épuré et sécurisé pour la pratique de cette réconciliation. Le dojo est un véritable lieu de « coaching », d’accompagnement des personnes ou d’équipes pour le développement de leur potentiel et de leurs savoirfaire comme le définit mon ami Marc Babic, consultant dans l’industrie, dans son cours de master en management à l’Université de Limoges. L’AÏKIDO DU XXIe SIÈCLE VA-T-IL S’ÉLOIGNER DE LA VISION QU’EN AVAIT LE FONDATEUR ? Comme tout phénomène culturel, pour rester vivant, la question est de rendre dynamique, deux réalités antagonistes : Tradition et modernité évoquées par Franck Noël dans son ouvrage Aikido. Fragment de dialogues à deux inconnues. La perspective d’inscription du stage 3/4e dan de janvier 2005 autour d’une réflexion et d’une pratique sur le thème du principe de Shoshin (Esprit débutant), a permis d’envisager la modernité des enseignements des maîtres du Budo, car ce principe s’enracine dans la tradition et se nourrit des expériences renouvelées au cours de la pratique contemporaine de l’Aïkido. Dans une autre perspective, Daniel Lance, docteur en philosophie et enseignant à l’Université de Nice, m’a fait l’amitié d’exposer, dans le cadre du séminaire de juin 2005, une partie de ses recherches sur les théories de René Girard, nouvellement élu à l’Académie française. Ses réflexions sur les thèmes de la violence et du sacré dans le cadre de cette intervention-débat mettent en évidence une pensée contemporaine. La vision girardienne me semble donner un support rationnel et des outils conceptuels à la lecture du travail de Morihei Ueshiba. CONSEILLEZ-VOUS DE FAIRE LE VOYAGE AU JAPON POUR MIEUX APPRÉHENDER L’ESPRIT JAPONAIS ? 19 ENTRETIEN AVEC Pascal DURCHON La rencontre avec des hommes d’exception ayant conjugué chacun à leur façon une vie de rigueur et de simplicité enseigne l’humilité. Mon troisième séjour au Japon était motivé par la célébration du 70e anniversaire de Yamaguchi sensei, légende vivante à l’époque. Ainsi, la rencontre et la pratique avec un homme d’exception en France et en Europe, dans le panthéon qui a bercé ma formation initiale auprès de Christian Tissier a pris une toute autre dimension. Il me semble que le fait de se rendre au Japon permet en effet d’appréhender cette dimension traditionnelle liée aux arts martiaux, au cœur de la civilisation japonaise. Plusieurs années après, en mai dernier, il m’était donné de rencontrer, par l’intermédiaire de Jersy Pomianowski, ex-ambassadeur de Pologne au Japon, Inaba sensei, professeur de Kenjutsu de Christian Tissier de l’école Kashima Shin Ryu. Avec cette autre icône, la notion de « trésor culturel vivant » prend sens. À mon sens l’enseignement direct du maître à l’élève crée un pont symbolique entre le réel de l’expérience d’une vie et le souffle du rêve, force imaginaire, moteur de cette pratique. Je conclurais mon propos, en pieds de nez à la maturité, avec une formule que mes élèves connaissent bien : le but de la pratique n’est pas de devenir un homme extraordinaire, mais plutôt un homme à l’ordinaire extra… ●



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :