Aïki Mag n°10 jun à nov 2005
Aïki Mag n°10 jun à nov 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de jun à nov 2005

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Nishio Shoji, un grand maître nous a quittés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
HIKI. rieur en ouvrant la garde des bras, puis, au moment de l'attaque de Seme, en une rotation des hanches autour de la jambe avant, dans le sens des aiguilles d'une montre en ramenant la jambe arrière dans l'axe du corps (Seika tandem) ; les bras accompagnent le mouvement d'esquive en canalisant l'attaque. Il s'agit d'un déplacement initié par Tori pour provoquer une attaque spécifique de Seme. L'initiative de l'action revient à Tori qui tend un piège à Seme. Ce déplacement s’utilise principalement en distance Ma ou Chika ma, et permet la mise en œuvre de techniques anticipées (Sen no sen) ou simultanées (Tai no sen ou Matchi no sen) à l’attaque. Il est particulièrement intéressant dans, le travail aux armes notamment en Buki dori dans le travail de sortie d’axe tout en restant particulièrement proche de Seme et permettre ainsi un travail technique immédiat. - Le déplacement Hiraki (Pied arrière) consiste en un déplacement du pied arrière sur l'extérieur en ouvrant la garde des bras, puis, au moment de l'attaque de Seme, en une rotation des hanches autour de la jambe arrière, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre en ramenant la jambe avant dans l'axe du corps (Seika tandem) ; les bras accompagnent le mouvement d'esquive en canalisant l'attaque. Il s'agit d'un déplacement initié par Tori pour provoquer une attaque spécifique de SEME. L'initiative de l'action revient à Tori qui tend un piège à Seme. Ce déplacement s’utilise principalement en distance Ma ou Chika ma, et permet la mise en œuvre de techniques anticipées (Sen no sen) ou simultanées (Tai no sen ou Matchi no sen) à l’attaque. Il est particulièrement intéressant dans le travail aux armes notamment en Buki dori dans le travail de sortie d’axe tout en restant particulièrement proche de Seme et permettre ainsi un travail technique immédiat. 22 - Le déplacement Hiki consiste à reculer le haut du corps en arrière pour profiter de l'onde provoquée pour retirer en vague le bas du corps, sans changer de garde ; les bras accompagnent le mouvement ondulatoire en canalisant l'attaque (changement inversé des bras). Il s’agit là encore d’un déplacement à l’initiative de Tori pour tendre un piège à Seme et initier une attaque spécifique. Ce déplacement s’utilise principalement en distance Ma ou To ma, dans le cadre de réponses simultanées (Tai ou Matchi no sen) ou anticipées (Sen no sen) sur l’attaque de référence en Mae komi tsuki (type plaquage avant de rugby). 3°/L’organisation de la technique aïkibudo : La stratégie mise en œuvre par l’Aïkibudo repose sur le respect d’une logique profonde inhérente à cet Art Martial de défense : le pratiquant d’Aïkibudo n’est jamais à l’initiative de NAGASHI.
l’attaque mais seulement en situation de défense devant une attaque par nature injustifiée ! La problématique repose donc sur la réponse adéquate à donner à une attaque directe, qu’elle se développe à mains nues ou à l’aide d’une arme quelle qu’elle soit. Cette démarche protectrice repose sur une aptitude à déceler les prémices de l’attaque et à répondre, le plus efficacement possible à celle-ci, tout en respectant l’intégrité physique de l’agresseur, puisque notre réponse, tout du moins dans notre monde occidental moderne, devra induire le minimum de dégâts pour l’agresseur (application de la notion juridique humaniste de « Légitime défense » au sens du droit pénal français). La maîtrise conjointe du Shin taï et des Taï sabakiI conditionne la réalisation de toute technique : premièrement, elle conditionne avant toute chose la possibilité d'attaque du partenaire qui doit par définition se déplacer pour franchir la distance qui sépare les deux protagonistes (Ma aï). Deuxièmement, elle conditionne la possibilité de réaction devant l'agression, selon les préceptes chers aux pratiquants d'Aïkibudo : esquive, canalisation, Kuzushi, Tsukuri et Kake. Toute technique Aïkibudo repose sur l’utilisation conjointe des notions développées ci-dessus de Shin taï et de Taï sabaki : elle s’organise autour de la combinaison subtile de ces deux notions pour permettre successivement l’esquive et la canalisation de l’attaque, puis au travers de l’exploitation efficace de la force initiée par le partenaire de provoquer une mise en déséquilibre (Kuzushi) afin de préparer idéalement (Tsukuri) la projection envisagée (Kake). La succession des trois actions – KuzushI – Tsukuri – Kake permet, par la combinaison des déplacements (Shin taï) et des esquives de corps (Taï sabaki), de veiller à l’utilisation optimale de la force du partenaire, à sa mise en déséquilibre tout en gardant son propre équilibre et à la réalisation effective de la technique. 1- Le Kuzushi (la mise en déséquilibre) Le Kuzushi est la partie du Tsukuri qui a trait particulièrement à l’exploitation des forces issues de l’attaque de Seme, à leur canalisation et à la mise en œuvre d’un déséquilibre de Seme susceptible d’être exploité par Tori pour une ▼ En Aïkibudo l’on ne se heurte pas à l’action adverse mais on s’inscrit dans le mouvement qu'elle produit et,de cette position,on la conduit.C'est tout l'art du Taï Sabaki.* ▲ technique. Il y a deux possibilités pour créer le Kuzushi : premièrement, Tori se déplace et profite de ce déplacement pour placer l’adversaire en déséquilibre, deuxièmement, Tori profite des déplacements, des actions et des réactions de l’adversaire. Il y a huit directions principales pour le Kuzushi : déséquilibre avant ou arrière, latéral droit ou gauche, latéral avant droit ou gauche et latéral arrière droit ou gauche. 2- Le Tsukuri (la préparation) Le Tsukuri consiste à placer Uke dans la position la plus appropriée à l’exécution d’une projection et dans des conditions telles qu’il ne puisse se défendre. En même temps, Tori se place également dans la position la plus favorable lui permettant la mise en œuvre de la technique choisie, sans que Seme n’ait la moindre possibilité de contre. Il y a le Tsukuri de Uke et celui de Tori. 3- Le Kake (la projection) Le Kake est la continuation du Tsukuri. Pour obtenir un bon Kake, il est très important de rechercher l’unité dans l’action de tout le corps 23 AÏKIBUDO et de l’esprit. Tsukuri et Kake doivent être combinés, pour ne former qu’une seule et même action. (cf. Sutemi waza). La maîtrise conjointe du Shin taï et des Taï sabaki permet au pratiquant d'appréhender le travail avec un partenaire (au dojo) ou avec un "adversaire" (en situation d'agression réelle) avec calme, confiance et détermination. Cette maîtrise procure une aisance dans la gestion des paramètres de l'attaque, une fluidité dans les mouvements qui concourent à la réalisation efficiente de la technique qui sera pour les débutants voulue et imposée à l'agresseur (parfois sans logique motrice et énergétique) et pour les plus avancés dans la Voie, adaptée naturellement à l'opportunité offerte par Seme (dans la logique motrice et énergétique). L’Aïkibudo est bien plus qu’une riche panoplie de techniques efficaces et compliquées. Au-delà de l’apprentissage de ce catalogue de réponses astucieuses et appropriés à toutes attaques, après (et grâce à) un travail régulier, honnête et exigeant, naît le mouvement. La technique est complexe, le mouvement est simple, naturel, et efficace. Dans le mouvement, il n’y a plus rien à enlever. Taï sabaki (corps diriger) prend alors tous son sens et sa dimension. En collaboration, Paul-Patrick Harmant, Jean Cavarelli et Jean-Pierre Vallé - Ph. : CERA Séminaire Monitorat Fédéral et Brevet d’État Aïkibudo sous la direction de Paul-Patrick Harmant. Conférencier réglementation : Gérard Clérin. Dojo d’EUROCOPTER, du 5 au 8 mai 2005, Bouches-du-Rhône (13) Inscriptions et renseignements : 03 90 23 16 17 (pro.) 03 88 72 36 89 (dom.) * in Pensées en mouvement de maître Alain Floquet.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :