Aïki Mag n°1 oct 00 à mai 2001
Aïki Mag n°1 oct 00 à mai 2001
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de oct 00 à mai 2001

  • Périodicité : semestriel

  • Editeur : FFAAA

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,7 Mo

  • Dans ce numéro : Les racines de Mayiano Aristin - technique Bernard Palmier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
aïkido ce principe avec le corps et il faut le réaliser. C’est ça l’entraînement de BU JUTSU. Dans le BU JUTSU il y a les cris : EI - YA - TO - HA etc. Ce ne sont pas seulement ces quatre cris ; il y a sans doute autant de cris que de mots que les japonais peuvent sortir. L’important est qu’avec la respiration du ciel et de la terre, la voix, le coeur (KOKORO) et le rythme s’unifient ; cela devient le KOTODAMA ; ce dernier devient une arme qui sort et de plus cela doit s’unifier avec le corps. Après cette possibilité d’unification de la voix, du corps et du coeur une technique se réalise pour la première fois. L’entraînement de BU JUTSU est de pétrir, consolider, polir encore et encore la grande force que nous avons grâce à l’unification entre l’âme et le corps. Si vous vous entraînez ainsi, vous comprenez la manière d’inciter votre ennemi à vous couper et le grand esprit du BU JUTSU du monde entier se réunit dans votre lieu d’entraînement, dans votre corps et dans votre coeur. Plus vous pétrissez ce grand esprit, plus l’esprit de BU se réunit et enfin une grande colonne de BU JUTSU se construit. Les âmes de tous les experts et maîtres anciens, YAGYU JUBEI, TSUKAHARA BOKUDEN etc. viennent se réunir ; de plus, grâce à la bénédiction des Kami, tout le KI de BU JUTSU vient se j o i n d re. Donc consacrez-vous entièrement à votre entraînement en comprenant bien ces principes ci-dessus. Il faut unifier à travers l’entraînement quotidien l’âme des mots donnée aux humains et le corps ne faisant qu’un avec la respiration du ciel et de la terre. On coupe avec le son EI - on reçoit avec le son YA - on s’écarte avec le son DO. Dans le cas où les deux personnes ont la même force et aucune ouverture, elles peuvent s’écarter avec DO ; mais si l’un a une ouverture, il est coupé avec EI et YA. Autrefois de cette manière, avec EI -YA on s’affrontait de près ; avec DO on s’écartait et de nouveau avec EI- YA on se nouait. 1 8 Ainsi répétait-on l’entraînement pour ne pas avoir d’ouverture réciproquement. Si vous répétez de cette façon l’entraînement avec beaucoup d’application, quand vous faites face à votre ennemi vous voyez déjà sa tête tomber par terre sans avoir encore rien fait. Et si vous faites une technique dans cette direction, vous pouvez le projeter avec plaisir. Il faut vous entraîner en croyant que les techniques vont devenir ainsi si vous vous entraînez avec application… LE VRAI BUDO SE PRATIQUE POUR S’ENTENDRE. Il faut s’entraîner quotidiennement pour que les choses qui apparaissent sur la terre et leur esprit fassent corps et s’unissent. Si votre ennemi vient saisir votre poignet, reculez la jambe gauche en tenant la main de l’ennemi qui allait saisir votre poignet ; guidez-le et avec l’autre main, frappez son cou vers le bas. Dans l’enseignement chinois, la mort signifie la fin de l’être humain. Au Japon, en revanche on pense que la mort ne signifie pas l’arrêt de l’être ; de plus (après la mort), c’est florissant. Vous devez décider de réaliser votre pre m i è re intention. Part i c u l i è re - ment les gens qui pratiquent le BUDO doivent bien comprendre le principe qu’après la mort, la vie continue. Le BU JUTSU japonais reproduit tout l’enseignement du ciel et de la terre. Par exemple, si vous êtes entouré par d’innombrables lances qui avancent vers vous, vous faites comme si c’était une seule personne. C’était une erreur des anciens d’utiliser les poteaux ou les arbres qui étaient derrière eux comme petits boucliers. Prenez le coeur de l’ennemi qui avance vers vous pour bouclier et restez debout face à lui ; entrez au centre des lances qui vous attaquent et avec la méthode de changer la place du corps, allez dans une zone sure, sain et sauf en rompant l’encerclement. Ainsi même si vous êtes complètement entouré par des ennemis, avec la méthode de IRIMI-TENKAN, traitez les ennemis dans une attitude gagnante. Dans les anciennes paroles chinoises, il y a l’exp ression « je meurs pour quelqu’un que je connais ». Mais c’est une pensée étrangère et ce n’est pas l’esprit japonais. Peut-être est-ce ainsi en Chine. Mais au Japon votre corps est à vous et en même temps il n’est pas à vous ; votre corps a été donné par les divinités (Kami), c’està-dire votre corps est à l’Empereur ; puisque votre corps lui appartient, vous ne pouvez pas vous tuer comme vous voulez. Donc le fait de pouvoir mourir pour quelqu’un qui vous connaît ne correspond pas à l’esprit japonais ; c’est une pensée chinoise venue avec le confucianisme. Par conséquent même si quelqu’un ne me connaît pas, je dois le servir de tout mon coeur, de toute ma sincérité même si cela aboutit à ma mort pour l’Empereur. Donc il faut faire attention de ne pas se blesser, même seulement son bras, tant qu’il peut servir comme bras. Même cette partie de l’enseignement apparaît dans le BU JUTSU japonais. Le but de l’entraînement de BU JUTSU est de vaincre l’ennemi ; donc comprenez bien ce principe et faites l’entraînement en l’incarnant. Vous devez combattre contre de nombreux ennemis comme s’il n’y avait qu’une personne et contre une personne comme s’il y avait beaucoup d’ennemis.Traitez une personne comme dix mille et essayez de ne pas donner d’ouvert u re. L’entraînement de BU JUTSU, ce n’est pas seulement la coupe mutuelle entre une personne et une personne ; c’est la pratique pour la fonction gouvernementale de l’Univers. Il est nécessaire dans l’entraînement d’établir dans le corps la sincérité de l’âme du Japon (YAMATO DAMASHII) qui n’a aucune ouverture pour vaincre avec le coeur les ennemis en garde : JO-DAN (haute) - SHU-DAN (moyenne) - GE-DAN (basse), devant, derrière, à gauche, à droite avec la vraie méthode de IRIMI TENKAN d’Aïki en y mettant votre sincérité. Dans n’importe quel moment extrêmement grave, même si le monde entier devient votre ennemi, quand vous faites face vous avez besoin de cette technique du coeur. Ne soyez pas imprudent. Il s’agit de construire le coeur du Kami dans le corps humain. Donc il faut d’entraîner avec persévérance et approfondir l’entraînement encore et encore pour que la lumière éclaire l’obscurité. Dans les livres anciens sur les secrets de l’art, on écrit « la lumière du ciel pénètre sans qu’on s’en aperçoive quand on ouvre la porte coulissante. Le BU JUTSU doit être comme cela ». Mais ce n’est pas ça. La lumière doit pouvoir éclairer en traversant même la porte, même les murs, même les rochers et même n’importe quelle chose sinon il est très difficile de dire que c’est le BU JUTSU japonais…
l’i n s ai s i s s a b l et r a d i t i on j a p on ai s e mon propos ne sera pas, comme on pourrait s'y attendre, d'expliquer les tenants et aboutissants de cette tradition, ce qui équivaudrait à vouloir faire le point par simple curiosité sur un objectif spécifique, totalement irréaliste, ce qui resterait sans suite et incohérent. Il n'y a pas d'explication traditionnelle ni rationnelle ; des mythes soigneusement entretenus, brouillent la perception de l'occidental, les japonais se complaisent à signaler que le Japon est le pays du Mujun, la contradiction, ceci est un des exemples types qui vous fait entrer dans un univers insaisissable. UNE DIMENSION ET UNE CULTURE INACCESSIBLE "L'ÉTAT DE NATURE" Comme dans toute civilisation, le caractère des individus est forgé par son éducation, son passé, ses habitudes. Avant de s'aventurer plus loin, il est bon de préciser, que la tradition japonaise ne peut se comprendre qu'en sachant que la source remonte à la Chine, l'Inde et le Tibet. Tout ce qui échoue sur les rivages du Japon est au cours des jours, repensé, macéré, assimilé et devient le bien propre des Japonais, mais rendons à César ce qui appartient à César, les Japonais sont les as de la récupération et de la macération. Ils ont su, plus que quiconque créer une hiérarchie, dans laquelle on voue à l'ancien un respect absolu. Cependant cette hiérarchie n'a pas de sommet, elle est sans instance suprême dont le rôle serait de trancher, elle est suivant une expression "TO PASS THE BUCK", mettre la responsabilité sur le dos de l'autre. Ce qui signifie aussi, prends toi en charge et prends en charge solidairement le but fixé. La tradition, nous la rencontrons dans tout ce qui touche l'art, et plus particulièrement le Budo Japonais, l'Art Floral, le Thé. Le Kyudo, comme les autres disciplines du Budo, subissait après la dernière guerre mondiale, un changement, particulièrement dans la technique ; s'inspirant du passé ils créent après bien des hésitations, un système simplifié mais vide de l'essence et du cérémonial des anciennes écoles. Ceci bien divulgué, allait grâce aux apologistes étrangers, contribuer à répandre des opinions favorables au système, ce qui était suffisant. Le Japonais se ressent d'une dimension spirituelle, inaccessible aux étrangers, donc d'une culture et d'une tradition hors d'atteinte des étrangers. Ce qui ne facilite pas les choses, car là, quoi qu'on fasse, la spécificité de leur pensée est inviolable. À moins de devenir japonais et d'entrer dans "l'État Famille", ce qui impliquerait une totale impossibilité de vivre, hors du Japon, vous obligeant à couper vos racines et à rester malgré tout sur le pourtour. kyudo Cependant, si l'on connaît vraiment et respecte les coutumes et les institutions, sans surtout vouloir les rentrer dans le modèle occidental, la petite porte de la tradition pourrait s'ouvrir ; mais si avide que vous soyez, le vent de l'interprétation et du raisonnement la refermerait rapidement. Il ne nous reste donc plus, ce qui n'est pas une vertu occidentale, "Une invraisemblable patience", pour atteindre l'objectif mystérieux, de la tradition Japonaise. Jacques Normand SOSM, section kyudo - 14, rue Censier, 75005 Paris - Tèl : 01 69 40 91 41. 1 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :