Aide et Action n°99 jui/aoû/sep 2006
Aide et Action n°99 jui/aoû/sep 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°99 de jui/aoû/sep 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,0 Mo

  • Dans ce numéro : Mali, une école maternelle libère un quartier.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Actus Àl’initiative d’Aide et Action, les principaux responsables universitaires haïtiens et dominicains se sont réunis le 21 avril à Santo Domingo. Cette rencontre ouvre une période de coopération scientifique étroite entre les deux États. Et après une longue crise, la réconciliation, déjà amorcée sur le plan de la sécurité (rencontre le 12 avril entre la Police nationale d’Haïti et les responsables dominicains) et du commerce (lancement de zones franches binationales) s’étend aujourd’hui au champ éducatif. Les universitaires ont pris des engagements pour former chercheurs et professionnels compétents, capables de traiter avec rigueur scientifique les réalités nationales, régionales et internationales marquant le développement des deux pays. Ce mécanisme se veut également un outil d’influence sur les politiques nationales. Au-delà des engagements, les bases d’un « organisme à caractère hautement scientifique, académique et fonctionnel » ont été posées. Il fournira des données d’interprétation et d’harmonisation des relations haïtiano-dominicaines pour un développement binational. Un comité de suivi a aussi été instauré qui doit préparer une seconde rencontre en juillet pour fixer les axes de recherche et les projets à présenter par les universitaires. » Alter Eco appuie les démarches d’Aide et Action Alter Eco, société de commerce équitable, contribue à l’amélioration des conditions de vie et de travail des petits producteurs marginalisés du Sud. Aide et Action lutte pour le développement d’un droit à l’éducation de qualité pour tous. Une action complémentaire entérinée par un nouveau partenariat. Sur la boutique en ligne d’Alter Eco (www.alterecodirect.com), l’achat de produits alimentaires devient un acte engagé à double titre. Au moment de la finalisation de la commande, si vous utilisez le code avantage spécifique « AIDE ET ACTION JUILLET », « AIDE ET ACTION AOÛT », selon le mois en cours, 10% de la valeur hors taxe des produits achetés seront reversés à Aide et Action pour soutenir un projet de formation professionnelle au Niger. Alors n’hésitez pas à cliquer ! 20 Haïti/République dominicaine : l’université dépasse la frontière Le 21 avril, les responsables universitaires haïtiens et dominicains se sont réunis en République dominicaine pour opérer un rapprochement dans le domaine éducatif. Photo : A&A République dominicaine Les universitaires haïtiens et dominicains se sont rencontrés pour un rapprochement des deux pays. Une réelle innovation alors que l’université haïtienne demande une profonde rénovation. De nombreux étudiants haïtiens se rendent déjà en République dominicaine pour finaliser leurs études, Haïti ne disposant pas de budgets suffisants pour développer la recherche. L’initiative, élément de la stratégie transfrontalière d’Aide et Action au niveau de la région Amérique latine et Caraïbes, a réuni 7 universités de l’île et l’université Laval au Canada. L’objectif est de promouvoir une nouvelle culture de convivialité et un renforcement de la paix entre les États à travers des programmes d’éducation aux thématiques binationales dans l’enseignement formel et non formel. Après des années de crises et de catastrophes naturelles, s’achemine-t-on en Haïti vers une stabilisation et un développement socio-économique ? L’ouverture vers la République dominicaine semble aller dans ce sens. ■
Photo : M. Sylvestre Photo : A&A Cambodge « Chaque enfant a besoin d’un enseignant » Du 24 au 30 avril, le dernier slogan de la Campagne mondiale pour l’éducation a résonné de la France au Cambodge, de l’Inde au Burkina Faso, d’Haïti à Madagascar… Pour un réveil des décideurs ? Depuis la conférence de Dakar en 2000, Aide et Action participe chaque année à la Semaine mondiale d’action. Une piqûre de rappel aux responsables politiques sur leurs engagements en matière d’Éducation pour tous (EPT). Le thème de l’enseignant succède cette année à celui de la scolarisation des filles. Il manque au moins 15 millions d’enseignants dans le monde (UNICEF, 2004). Leur formation insuffisante et le manque d’encadrement, leurs conditions de travail souvent difficiles et leur statut de plus en plus précaire les empêchent de jouer pleinement leur rôle fondamental dans l’éducation. Une cause qui a mobilisé des milliers de personnes. 1 En France, des figurines coloriées et signées par les enfants ont fleuri sur les Photo : A&A Burkina Faso 1 2 3 Photo : A&A Madagascar murs des maisons et dans des stands de fêtes. Signées du nom des coloristes en herbe, elles les ont sensibilisés aux problématiques de l’éducation. Pour chaque figurine, une carte est envoyée au président de la République, avant la réunion du G8 du 15 au 17 juillet, l’invitant à multiplier par cinq l’aide publique consacrée au soutien de l’éducation de base. 2 À Phnom Penh (Cambodge), plus de 2000 enfants exclus d’ordinaire du système éducatif (minorités, handicapés, etc.) ont participé à une marche devant le ministère de l’Éducation. Le vice-Premier ministre a promis d’augmenter le nombre d’enseignants qualifiés. 3 À Ouagadougou (Burkina Faso), plus de 10 000 acteurs de l’éducation ont rallié la place de la Nation. Les organisateurs ont alors remis des dossiers présentant des recherches sur le métier d’enseignant à la ministre de l’Éducation de base et de l’Alphabétisation. Elle s’est engagée à instaurer une journée de réflexion sur ce thème. Au cœur du terrain, des élus Photo : A & A Haïti 4 5 locaux ont également touché du doigt la difficile réalité de l’enseignement durant deux jours de visites d’écoles. 4 À Madagascar, les enseignants ont créé une Charte, celle des 10 comportements de l’enseignant modèle. Le 26 avril, la grande audience à Antananarivo a réuni nombre d’officiels dont le Premier ministre, qui a terminé son discours de promesses par une chanson d’écolier. 5 À Port-au-Prince (Haïti), M. Castera, poète haïtien, s’est engagé en faveur des laissés-pour-compte. Une enfant, porteparole pour l’occasion de plusieurs associations, a interpellé le représentant du président : « Pourquoi l’État ne subventionne-t-il pas les écoles communautaires, car c’est à elles que les parents de faibles moyens du milieu rural ont confié leurs enfants ? ». 6 L’Inde a privilégié la réflexion : un forum a eu lieu à Chennai sur les relations entre acteurs de l’éducation et sur le rôle des médias comme clé de la sensibilisation. À Hyderabad, la formation de l’enseignant et sa situation critique ont été évoquées comme pistes à promouvoir. Ces quelques associations sont une belle amorce pour une prise de conscience des décideurs vers plus d’enseignants qualifiés, clés de voûte d’une éducation de qualité. ■ Photo : A & A Inde 21 6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :