Aide et Action n°96 sep/oct/nov 2005
Aide et Action n°96 sep/oct/nov 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de sep/oct/nov 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : apprendre autrement aux 4 coins du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Photo : A.-E. Thion ÉCHO DES MÉDIAS Burkina Faso : L’éducation pour une sécurité alimentaire durable » Quel rôle tient l’éducation dans la sécurité alimentaire ? Pour répondre à cette question, le programme conjoint burkinabé Aide et Action/ActionAid a organisé un atelier international du 26 au 28 juillet 2005 à Ouagadougou (Burkina Faso). Les participants, tous membres de la société civile, sont venus du Niger, du Ghana et du Burkina Faso pour réfléchir et échanger sur ce thème. Pour Jean-Paul Bazié, conseiller technique du ministère de l’Enseignement de base et de l’alphabétisation du Burkina Faso, « les problèmes 20 Afrique de l’Ouest : l’éducation, une priorité Situation de crise, filles exclues, qualité, mobilisation et plaidoyer… l’éducation tient ses défis et ses priorités. Pleins feux sur l’Afrique de l’Ouest qui met l’éducation au centre de son actualité médiatique. L’atelier international organisé à Ouagadougou visait à répondre à cette question : Quel rôle tient l’éducation dans la sécurité alimentaire ? de la sécurité alimentaire se posent dans les mêmes termes que ceux de l’éducation : accès, qualité, gestion et renforcement des capacités ». Ses propos sont repris dès le 28 juillet sur faso.net, journal en ligne de l’actualité burkinabé. Au sortir de l’atelier, les participants ont défini un plaidoyer commun pour favoriser des politiques nationales garantissant la sécurité alimentaire avec comme axe stratégique l’éducation. Niger : mobilisation autour de l’école » Le quotidien gouvernemental Le Sahel a publié dans son édition du 2 juin 2005 un article consacré à l’importante mobilisation Le Niger place l’éducation comme priorité. autour de l’école : « Dès son accession à l’indépendance, le Niger a fait de l’éducation l’une des priorités de sa politique de développement ». Aide et Action est « un des partenaires stratégiques de l’école qui œuvre inlassablement à côté de l’État pour atteindre les objectifs fixés pour une Éducation pour tous, susceptible de promouvoir un développement social et économique ». D’ailleurs, ses actions ont été relevées par le ministre de l’Éducation de base et de l’alphabétisation, lors de la journée « portes ouvertes » organisée par l’association le 29 avril dernier. Il s’agit, entre autres, « de la construction de 411 classes dans l’ensemble des zones où elle intervient, de la réhabilitation de 205 autres classes, de la construction de 18 logements d’enseignants et des latrines pour une meilleure hygiène à l’école ». Face à la crise alimentaire qui sévit dans la partie nord du pays, Aide et Action ne négligera aucune piste pour apporter sa contribution aux populations nigériennes et particulièrement à celles de ses zones d’intervention (cf. brève de la rubrique « Actus » et article sur la situation au Niger dans le prochain magazine de décembre). Une bonne étoile pour le droit à l’éducation Aurélie Dupont est danseuse étoile à l’Opéra de Paris et membre du Comité d’honneur d’Aide et Action. Dans le dernier numéro de TGV magazine (juillet-août 2005), elle rappelle le sens de son engagement pour l’association : « J’adore les enfants et je trouve primordial d’aider ceux qui ont moins de chance que nous. Je suis très fière d’être la marraine d’une petite fille qui peut aujourd’hui aller à l’école ». Aurélie Dupont est marraine en Inde. Photo : E. Fenech
50% des enfants sénégalais abandonnent le cycle primaire à mi-chemin. Sénégal : Des ambitions pour faire avancer une éducation de qualité pour tous » « 80% des enfants sont scolarisés au Sénégal : les 20% restants sont portés disparus », titre le quotidien Wal Fadjri (Dakar) dans sa publication du 17 août 2005. Cette affirmation, sans équivoque, lance le défi de retrouver ces enfants orphelins d’éducation. Pari tenu par Aide et Action Sénégal qui compte les retrouver et les intégrer dans le système éducatif. L’article enchaîne sur le défi de la qualité de l’éducation et cite des chiffres alarmants : « 50% des enfants achèvent le cycle primaire. Les autres abandonnent à mi-chemin ». D’après Fambodj Fall Guèye, responsable de l’association au Sénégal : « il est important de revoir la qualité (…) afin de permettre aux jeunes enfants de poursuivre les études à un niveau plus élevé ». De son côté, le quotidien officiel du Sénégal, Le Soleil (Dakar), évoque, le 23 juillet 2005, la cérémonie de clôture de l’atelier consacré à l’évaluation des actions de l’association au Sénégal. Un « bilan satisfaisant », reprend l’article. Les participants se sont, toutefois, exprimés sur l’importance des défis qui restent à relever et notamment, comme le souligne Amidou Soukouna, directeur des opérations du programme Sénégal, « la scolarisation des filles, l’enrôlement des 20% restants (NDLR : 20% d’enfants non scolarisés), l’amélioration de la qualité, la problématique de la décentralisation ». ■ Un outil de collecte original Pour contribuer à la recherche et à la création de nouveaux modes de financement pour l’aide au développement, Aide et Action soutient l’initiative originale concernant le lancement d’un loto humanitaire mondial. Frédéric Naquet, président de l’association, était l’invité de l’animateur Laurent Ruquier, dans son émission On a tout essayé, le 27 juin dernier, sur France 2 pour en parler. Frédéric Naquet a souligné la complémentarité des actions des associations dites d’urgence, celles qui répondent dans l’immédiateté aux besoins de base et aux situations de crise, et des ONG de développement qui inscrivent leur action dans la durée. Le président d’Aide et Action a rappelé l’efficacité des ONG sur le terrain qui, en parallèle, doivent être perpétuellement en recherche de fonds pour financer leurs actions et leurs programmes. 21 Photo : A.-E. Thion



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :