Aide et Action n°96 sep/oct/nov 2005
Aide et Action n°96 sep/oct/nov 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°96 de sep/oct/nov 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2 Mo

  • Dans ce numéro : apprendre autrement aux 4 coins du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Photo : A.-E. Thion Actus 18 Niger : l’éducation doit être préservée Pays vulnérable, le Niger subit une nouvelle crise alimentaire. L’association mobilise et organise un réseau d’appuis pour aider les enfants les plus touchés dans la zone d’intervention. Le Niger fait de nouveau face à une crise alimentaire. Situé au cœur de la bande sahélienne, le pays, régulièrement touché par la sécheresse, utilise principalement ses récoltes pour la consommation familiale. Le début tardif de la campagne agricole, un arrêt des pluies précoce et les attaques massives de criquets pèlerins ont eu des conséquences dramatiques sur les récoltes Le mouvement réunit des personnes qui aspirent à donner une partie de leurs temps, connaissances et moyens pour la cause de l’éducation. Cinq mois après l’inauguration, la chaîne de solidarité connaît un développement encourageant. Elle comptabilise actuellement près de 6721000 francs CFA (plus de 10000 euros) de dons et regroupe 649 « maillons ». Nous avons rencontré l’un des « maillons » : M. Alain Capo-Chichi, directeur général du Centre d’étude et de renforcement des connaissances (CERCO) au Bénin et membre de la chaîne de solidarité. Photo : A. Bordallo de l’année. Aujourd’hui, près de trois millions de Nigériens souffrent de la faim. Parmi les populations vulnérables, les enfants sont particulièrement touchés par cette crise. Au-delà des besoins alimentaires immédiats, c’est aussi l’éducation des enfants qui est directement menacée. L’exode massif des populations à la recherche de points d’eau ou de nourriture, la nécessité pour les familles d’impliquer les enfants dans les activités agricoles vont avoir pour conséquence une déperdition scolaire massive pour la rentrée 2005-2006. Des tuteurs pour les enfants La zone d’intervention d’Aide et Action Niger couvre cinq départements dévastés par la crise. La scolarité de 35 000 élèves est menacée dans ces régions. Comment avez-vous contribué à la cause de l’éducation en tant que membre de la chaîne de solidarité ? Aujourd’hui, nous (CERCO) gérons des Alain Capo-Chichi. établissements qui accueillent près de 14000 élèves. Toutes nos structures sont connectées à internet avec le haut débit. L’idée, c’est de partager cette connexion avec Aide et Action. Pour nous, ce n’est pas une question de coût, puisque la La scolarisation des enfants est menacée par la crise alimentaire. L’association, avec l’implication des associations de parents d’élèves et des Comités de gestion des écoles, a mis en place un projet de tutorat pour garantir aux enfants en grande difficulté des conditions d’apprentissage adéquates et la poursuite de leur scolarité. Ce sont à ce jour plus de 200 tuteurs qui hébergent, nourrissent et scolarisent les enfants. Un budget d’urgence de 26000 euros est nécessaire pour cette première opération. ■ Soutenez notre action « Urgence Niger » en envoyant vos dons à : Aide et Action « Urgence Niger » 53, boulevard de Charonne 75545 Paris Cedex 11 ou sur www.aide-et-action.org La chaîne de solidarité tisse sa toile Le 8 avril dernier, Aide et Action a tourné une nouvelle page de son intervention au Bénin en lançant la chaîne de solidarité pour l’éducation. Point d’actu… connexion existe. En revanche, pour Aide et Action, cela signifie une baisse des frais et une augmentation de l’efficacité. Que pensez-vous du projet ? C’est un principe original car si on ne peut pas participer financièrement à la chaîne de solidarité, on dispose peut-être de ressources humaines, techniques ou documentaires à mettre au service de la cause ! Maintenant, notre objectif est de faire passer le message. Plus nous serons nombreux à défendre la cause de l’éducation, mieux ce sera ! ■ Condoléances Nous avons été informés que M me Yolaine JeanneL., marraine au Bénin, était l’une des victimes de l’accident d’avion au Venezuela. Nous présentons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches ainsi qu’à toutes les familles des autres victimes. Photo : A.-E. Thion
Photo : A. Bordallo Au Bénin, les réfugiés togolais ont besoin d’éducation Aide et Action renforce la capacité d’éducation dans les camps de réfugiés en formant des animateurs. Cinq mois après l’élection présidentielle controversée au Togo et les émeutes qui s’en sont suivies, près de 25000 Togolais ont franchi les frontières en direction des camps au Bénin. Aujourd’hui, la situation politique s’est stabilisée et l’afflux de réfugiés a ralenti. Malgré cela, beaucoup craignent encore de retourner dans leur pays et l’éducation de leurs enfants pose un grave souci. Financement et formation Depuis le début des migrations et suite à l’initiative prise par les États Généraux 2004, Aide et Action soutient l’éducation des enfants réfugiés au Bénin. En partenariat avec d’autres ONG, l’association intervient activement dans les trois camps de Kpomassé, Comé et Agamé. Elle apporte son financement et son expertise dans le domaine de l’éducation : achat de mobilier, formation d’animateurs et fourniture de matériel didactique et récemment d’aires de jeux. Car les problématiques de l’abri et de la nourriture ne sont pas les seules, notamment au regard du nombre d’enfants présents. Pour qu’ils deviennent des adultes autonomes et pacifiques, l’éducation doit être préservée. Aide et Action permet à des formateurs professionnels de venir transmettre leurs connaissances à des stagiaires volontaires parmi les réfugiés qui prendront sous leur aile 25 à 30 enfants chacun. Conscients de l’urgence éducative, les stagiaires ont déjà commencé à prendre en charge les enfants, mais sans véritable méthode et surtout en un seul bloc : tous les adultes et tous les enfants en même temps. Ici, ils apprennent à gérer une « classe » chacun. Mais les conditions sont différentes et les familles souvent traumatisées. La formation comprend donc des enseignements adaptés comme celui concernant l’accueil des enfants à l’école. Étienne, l’un des formateurs, donne un exemple concret : il a vu une mère amener son enfant avec un bâton. « La mère l’amène à l’école comme un mouton (…). Évidemment, il faut se préoccuper de l’enfant, mais pas seulement : il y a un travail de sensibilisation à faire avec la mère. (…) S’il le faut, notre devoir est de convoquer une assemblée générale des parents d’élèves pour leur expliquer comment on doit considérer les enfants. Ils ont des droits et ont droit au respect. » À l’issue de la formation, chaque stagiaire aura à sa charge près de 30 enfants. Bien sûr, ce sera difficile. Ils se retrouveront devant des situations inédites qu’ils apprendront à gérer sur le tas. ■ Soutenez notre action « Urgence réfugiés togolais » en envoyant vos dons à : Aide et Action « Urgence réfugiés togolais » 53, boulevard de Charonne - 75545 Paris Cedex 11 ou sur www.aide-et-action.org Des réfugiés formés en tant qu’animateurs prendront en charge des classes dans les camps. En bref… ✖ Bousbèque, ville solidaire et engagée… La journée « Tsunami + 6 » a connu un vif succès dans la ville de Bousbèque (59). Plus de 3 500 euros collectés grâce à la mobilisation de très nombreuses associations. ✖ Entre vous et l’Asie du Sud-Est, il n’y a plus qu’un click ! Vous souhaitez obtenir des informations et voir en images les projets que vous parrainez, faire partager votre solidarité avec vos amis, parrainer en ligne de nouveaux projets éducatifs… www.aide-et-action-ase.org (anglais/français) ✖ Semaine de la solidarité internationale du 12 au 20 novembre De nombreuses actions dans vos régions. Contactez votre équipe bénévole la plus proche ou rendez-vous sur www.aide-et-action.org ✖ Journée des droits de l’enfant le 20 novembre Sensibilisez au droit à l’éducation et faites découvrir les différents parcours civiques (lutter contre la discrimination, s’engager pour les droits des enfants, etc.) proposés par le site de Civisme et démocratie : www.cidem.org ✖ Retrouvez Aide et Action au Salon de l’éducation, Porte de Versailles à Paris du 24 au 27 novembre. ✖ www.aide-et-action.org in english ! La nouvelle version anglaise de votre site est désormais disponible. Parlez-en à vos amis anglophones. 19 Photo : mairie de Bousbèque



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :