Aide et Action n°95 jui/aoû/sep 2005
Aide et Action n°95 jui/aoû/sep 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de jui/aoû/sep 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : éducation, qui paie la facture ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Photo : D. Despres Photo : La Mulatière Engagement citoyen 4 Tsunami : la mobilisation continue… Six mois après la catastrophe survenue en Asie du Sud, la mobilisation continue. Faite d’initiatives collectives et de délibérations de conseils municipaux, c’est une mobilisation de proximité. L’engagement solidaire dans la durée est le moyen le plus sûr de permettre aux populations de prendre en main leur reconstruction. À travers toute la France, associations, établissements scolaires et collectivités locales sont nombreux à avoir compris les enjeux d’une mobilisation dans la durée. Une mobilisation mise en musique : de Saint-Nectaire à Salies-de-Béarn… ÀSalies de Béarn(64), c’est l’énergie conjuguée de Karine Muller, antiquaire, et de Françoise Dulau, bénévole en Aquitaine, qui a rendu possible le concert de piano de Madeleine Malraux, une virtuose de renommée internationale et veuve de l’ancien ministre de la Culture. À Saint-Nectaire (63), c’est Jean-Marie Marsat, bénévole du Puy-de-Dôme, et toute son équipe, qui ont préparé le concert offert par Naïk Caruel. Ces deux concerts ont permis de récolter plus de 4000 euros. Ils ont aussi offert l’opportunité de sensibiliser l’auditoire à la nécessité de s’engager sur la durée dans des projets d’envergure en faveur des populations victimes dutsunami. Des citoyens engagés… Àcôté de Lyon (69), c’est toute l’équipe du centre d’action sociale et culturelle de la Mulatière qui s’est mobilisée pour organiser un spectacle et recueillir des Les collectivités locales solidaires des populations de l’Asie du Sud… Qu’il s’agisse de collecte auprès de leurs administrés ou de subventions votées en conseil municipal ou par les conseils généraux et régionaux, les collectivités s’investissent dans le soutien des projets en Inde du Sud et au Sri Lanka. Ainsi, la commune de Manduel dans le Gard (30), en plus de son soutien financier, a décidé de joindre au journal municipal un dépliant présentant le projet de parrainage collectif proposé par le programme Inde. La municipalité de Veauchette dans la Loire (42) et l’association Mosaïque ont présenté les 8 et 9 avril la comédie musicale Gueules noires qui retrace les conditions de vie et de travail des mineurs. Un succès solidaire puisque les 5000 euros de recettes ont été versés à l’association au profit des enfants d’Inde et du Sri Lanka. La mairie de Courchevel (Savoie, 73), impliquée à nos côtés depuis plusieurs années, a voté le don exceptionnel d’un chèque de 6000 euros pour l’aide à la reconstruction en Inde du Sud. Cela fait dix ans que la municipalité et le relais local de la Tarentaise sensibilisent les publics et œuvrent pour le développement de l’éducation. Cet élan solidaire prouve une fois de plus que Courchevel sait faire preuve de générosité. fonds. Des artistes ont également contribué à cet élan de générosité en mettant en vente une de leurs œuvres dans le cadre d’une tombola des arts. Cette mobilisation a permis de rassembler 2 500 euros. Les jeunes ont également été nombreux à mettre leur énergie au service des populations d’Inde et du Sri Lanka. L’association des parents d’élèves du lycée Saint-Thomas de Chaville (92) a piloté la journée de l’amitié au cours de laquelle 3 000 euros ont été collectés. De quoi parrainer le projet post-urgence dans le Tamil Nadu mais également soutenir une classe au Sénégal. Nous tenons à remercier Enora, 10 ans, qui nous a envoyé le bénéfice de la vente des œufs des six poules qu’elle élève pour « les gens qui ont été touchés par le tsunami ». Elle nous a promis de continuer !
Depuis plus de dix ans, Aide et Action Bénin sensibilise les populations sur l’importance de l’éducation dans le développement du pays. La chaîne de solidarité, lancée le 8 avril dernier à Cotonou, soutient cette volonté et vise l’engagement d’au moins 4 000 Béninois pour porter la cause de l’éducation auprès des instances décisionnelles. Mettre l’enfant au centre des préoccupations des gouvernements, voilà l’objectif des premiers maillons de la chaîne de solidarité qui ont fièrement inauguré le mouvement. Un lancement sous le signe du rassemblement et de la fête Autorités, députés, élus locaux, partenaires au développement, acteurs de l’éducation sont au rendez-vous pour officialiser cette cérémonie d’inauguration et adhérer à la chaîne. Rafiatou Karimou, ministre des Enseignements primaire et secondaire du Bénin et marraine de l’initiative s’est officiellement engagée : « Mon département ministériel et l’État béninois ne ménageront aucun effort pour soutenir les actions qu’Aide et Action voudra développer dans le cadre de la chaîne de solidarité pour l’éducation ». Des animations menées par des vedettes locales de la chanson et des troupes folkloriques et théâtrales composées essentiellement d’enfants ont placé la manifestation sous le signe du rassemblement et de la fête. L’événement a été retransmis par les chaînes nationales et privées de TV et radios. Des débats sur les thèmes de Lancement de la chaîne de solidarité pour l’éducation C’est à Cotonou, capitale du Bénin, que la chaîne de solidarité pour l‘éducation a été lancée. Cette initiative d’Aide et Action Bénin veut rassembler toutes les personnes qui souhaitent mener des actions en faveur de l’éducation dans le pays, en Afrique et partout dans le monde. L’acte d’engagement de la chaîne de solidarité. La chaîne de solidarité veut rassembler des personnes engagées pour une Éducation de qualité pour tous. « La prise en charge de la petite enfance et de la fille… » et « Le mouvement solidaire en Afrique » ont permis de mieux cerner les enjeux éducatifs et le rôle que la solidarité peut jouer dans le cadre de la promotion de l’éducation. Un bureau des adhésions a enregistré des dons et des promesses de dons à hauteur de 8 millions de francs CFA (environ 12308 euros). La visite de l’exposition photo sur le thème de la scolarisation en milieu rural et les stands de vente de produits labellisés « chaîne de solidarité » (cartes postales, sacs…) ont eu aussi beaucoup de succès. C’est dans la journée que la cérémonie s’est orientée de manière plus officielle avec notamment les tribunes de Léa Hounkpe, ministre de la Solidarité et de Léon Bio Bigou, premier vice-président de l’Assemblée nationale. Youssouf Cisse, directeur Afrique d’Aide et Action a précisé que « L’Afrique et le Bénin doivent relever les défis pour montrer l’engagement pour l’éducation de nos enfants [et] révéler que nous ne sommes pas seulement des bénéficiaires, mais avant tout des acteurs conscients et engagés ». Des nouveaux spectacles et la projection d’un film sur « la gouvernance locale du système béninois » ont continué d’animer la manifestation avant que Frédéric Naquet, président d’Aide et Action rappelle que : « … les moyens dont nous avons besoin pour réaliser notre ambition d’une Éducation de qualité pour tous doivent être recherchés partout où cela est possible, selon les capacités de chacun, pour que la main qui donne ne soit plus au-dessus de la main qui reçoit… ». Le bilan de cette journée laisse présager un bel avenir pour la chaîne de solidarité qui remportera l’adhésion de nombreux citoyens, conscients de l’importance de l’éducation au Bénin mais aussi au-delà des frontières. ■ ➦La chaîne de solidarité illustre certaines résolutions des États Généraux 2004 qui visent à développer une politique d’influence auprès des instances décisionnelles, à mobiliser et à renforcer les liens de solidarité et d’équité. 5 Photo : A & A Bénin



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :