Aide et Action n°95 jui/aoû/sep 2005
Aide et Action n°95 jui/aoû/sep 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°95 de jui/aoû/sep 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : éducation, qui paie la facture ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
DOSSIER » Perspectives Le financement de l’Éducation pour tous Le financement est une question centrale dans la problématique du droit à l’éducation. Un système de financement efficace doit assurer l’équité, l’accès et la qualité de l’Éducation pour tous. Les objectifs sont fixés, les moyens doivent évoluer. Photo : Naïade Plante
Photo : A.-E. Thion Les États ne doivent pas compter que sur l’aide extérieure. L’engagement des responsables politiques au plus haut niveau en faveur de l’EPT est crucial. Ils doivent mettre en place des politiques éducatives cohérentes pour optimiser les ressources existantes et relever le défi d’une éducation de qualité. Développer une bonne gouvernance ainsi qu’améliorer les systèmes de gestion et de contrôle des ressources publiques est une nécessité. Une enquête réalisée en Ouganda, par la Banque mondiale 4, a permis de démontrer que seulement 13% des dépenses (hors salaires) attribuées aux écoles primaires étaient effectivement allouées aux établissements. Le reste était soit dépensé dans d’autres services de l’Éducation nationale, soit détourné. Accroître l’efficacité de l’utilisation des fonds disponibles Pour résoudre ces dérives, le gouvernement ougandais s’est concentré sur la transparence. Tous les mois, les budgets alloués aux écoles sont communiqués dans les journaux et à la radio. Une réussite complète puisque, toujours d’après la même étude, 95% des dépenses budgétées pour les écoles arrivent maintenant à destination. Les États doivent engager tous leurs efforts en faveur de l’Éducation pour tous. 14 Cet exemple montre que la volonté des États de reformer et de faire évoluer leur politique éducative vers la réalisation des objectifs de l’EPT est une des clés de la réussite. La défaillance des États sur leur pouvoir de financer l’éducation conduit souvent à l’émergence de fonds privés. L’offre éducative prend différentes formes depuis des établissements entièrement privés jusqu’aux écoles sous contrat avec l’État, en passant par les écoles gérées par les ONG ou par les communautés. En Afrique, les écoles communautaires sont de plus en plus nombreuses. Situées la plupart du temps dans les zones rurales les plus reculées, elles sont créées, financées et gérées par les communautés pour pallier les carences du système public (voir encadré ci-contre). Dans un tel contexte, l’accès à l’éducation des plus pauvres est aléatoire et beaucoup de chemin reste à faire pour atteindre les objectifs de l’Éducation pour tous. L’argent manque, c’est un fait. Mais le problème de son utilisation et de son affectation est un point fondamental auquel tous les partenaires au financement doivent accorder la priorité. Pour résoudre l’EPT, ne suffirait-il pas de financer mieux plutôt que plus ? ■ 1 Dossier de presse du Forum mondial sur l’éducation, Dakar, Sénégal, 26-28 avril 2000. 2 Une première évaluation globale des ressources libérées dans le contexte de l’Initiative PPTE fait apparaître que, pour les 22 pays ayant atteint le point de décision, l’initiative permettra de réduire le montant global de la dette extérieure de 45%, soit de 44 à 24 milliards de dollars (US). Sources : ADEA. 3 Depuis avril 2005, les quatorze pays suivants ont des programmes d’éducation approuvés et bénéficient d’un soutien de l’initiative Fast Track : le Burkina Faso, l’Éthiopie, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guyane, le Honduras, la Mauritanie, la Moldavie, le Mozambique, le Nicaragua, le Niger, le Vietnam et le Yémen. 4 Reinikka et Svensson (2001). Les écoles communautaires sont de plus en plus nombreuses en Afrique. La seule contribution de l’État est l’enseignant que je suis ! Piéboka est un petit village situé au nord du Togo. La communauté de ce village a construit son école. L’État n’y a affecté qu’un instituteur. Histoire de cette école racontée par son directeur, Koffi Koudjale. « Pendant la saison des pluies, Piéboka est coupé de Loko et de Barkossi, deux villages voisins qui sont dotés d’une école. La rivière qui le sépare des deux villages connaît des crues plusieurs mois durant et rend l’accès aux écoles difficile pour les enfants. Pour qu’ils n’abandonnent pas les cours en saison des pluies, les parents ont été obligés de suspendre leurs activités pour accompagner leurs enfants au-delà de la rive puis les rechercher à la fin des cours. Vous voyez ce que cela représente comme peine pour eux ? C’est donc de là que l’idée leur est venue de créer aussi une école dans leur village. L’école communautaire de Piékoba était née. Je suis le directeur de cette école et je fais de mon mieux pour qu’elle fonctionne bien avec l’aide des villageois. Nous tenons des réunions pour décider des travaux communautaires. Ensemble, ils ont fabriqué les briques en terre battue pour construire des murs plus solides. L’école avait besoin de tableaux. C’est grâce à la cotisation des parents d’élèves que nous avons pu acheter du ciment pour les fabriquer. L’école vit principalement grâce aux contributions des villageois. Présentement, nous n’avons aucune autre source de financement sûre. Mon inspection académique a promis de nous aider, mais depuis, rien ! La seule contribution de l’État est l’enseignant que je suis ! Aide et Action nous a octroyé un fonds qui a été placé, par le comité des parents d’élèves, sur un compte à la Caisse d’Épargne du Togo. Cet argent va servir à faire des petits prêts aux parents qui ne peuvent pas payer les frais d’écolage. La communauté de Piékoba n’est pas restée les bras croisés devant le manquement de l’État. Elle lutte, à mes côtés, pour que l’école grandisse. » Photo : S. Bernard



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :