Aide et Action n°89 déc 03/jan-fév 2004
Aide et Action n°89 déc 03/jan-fév 2004
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de déc 03/jan-fév 2004

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : scolarisation des filles, l'inégalité d'accès.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Passerelles Des ONG partenaires, pour quoi faire ? Suite à la conférence de Jomtien, en Thailande, sur l'Éducation pour tous, une démarche globale a été proposée pour améliorer les conditions de scolarisation dans le monde. Parmi les résolutions : l'urgence de susciter de nouveaux partenariats, notamment entre Organisations non gouvernementales. Des réseaux se sont tissés, des liens se sont noués, des solutions ont été trouvées... A gir plus efficacement, ouvrir ses zones d'intervention et s'Intégrer dans des contextes différents, mener des campagnes de sensibilisation pour une cause auprès de.gouvernements ou de la société civile, dans de nombreux cas le partenariat s'impose. À l'heure de l'intervention sur le terrain, une évidence émerge : la connaisS
ACTIONS LOCALES > » VJc Il g n on'l » > PASSERELLES » > De ; ONG parterullre ; , pour quoi f aire 1 » > IDE ET ACTION JUNIOR• CULTURE » > Le dOu n H 1 1 : uHJela 0 une 1 EAU t:l> » > ScOI 1 on ac ti Je 1 f1 n ! roe ocul u el » > ECHO DES MEDtA.S >" » EJo ; » > rejoint Ml th Samlanh/Frlends sur celui des enfants des rues.. des synergies au nom de l'Éducation pour tous Id. encadré•. En Inde. une organisation comme Mari (Modern Architects for Rural lndia) apporte ses compétences : dans un env i ronne ment naturel particulier de forêts sauva gemenr défrichées. de terres arides e1 infertiles. de températures dépassant parfois les 50 degrés Celsius, il est évident que la connaissance du terrain et des dlfncullés rencontrées par la population est un atout majeurDéveloppemenl et protection des ressources naturelles sont le cheval de bataille de cette ONC. Mais elle nécessite l'appui d'une autre structure, spécialiste de l'éducat ion, pour son volet scolaire. Et la collabora.. tlon peut comrnencer- À Madagascar. Inter-Aide sest implantée à Tamatave en 1994, avec un programme hydraulique, puis a peu à peu d iversifié ses activités, agriculture, scolarité, irrigati on et santé. Dans le rappel des objectifs de ln mission de rapprochement entre les deux associations.• Il est pressenti qu'Aide et Action assurera l e volet éducation et lnterAide l'environnement socio,.économique'L'ouverture d'un programme conjoint permet de profiter du professionnalisme de chacune Et la collaborat ion peut commencer. Souvent. Il est beaucoup plus efficace pour une ONC de s'associe r une autre pour des raisons finandères. Si la structure existe déjà. si la vision et les valeurs sont communes aux deux organisations. pour quoi ne pas échanger les compétences ? Des partenariats aux multi ples facettes Les partenarialS peuvent prendre p lusieurs formes : programmes conjoints, initiatives communes. panenariats thématiques. col laborations opérationnelles, échanges de compétences, travail en réseau... ou tout simp lement résulter d'une combinaison de ces différentes formes D'autant que dans de nombreux cas, une réflexion en amont de la création dun programme avec tous- les effets positifs d'un partenariat équilibré L'action conjuguée de Mith Samlanhl Friends et d'Aide et Action au Cambodge concerne/a rescolarisation des enfants des rue>, la formation des maîtres au• pédagogies actives. la promotion de las.anté scolaire et le développement de différentes activités socioculturefl. Le partenariat est etabli sur la confiance, l'estime mutuelle et sur les compétences de chacun des partenaires. Les résultats sont la reintegration scola/re en octobre 1001 de 7 50 enfants dans le cycle formel et le soutiet> a la scolarisation de 375 eleves en 2002. Des mnovations ont éte menées avec la faculté de pedagogie de Phnom Penh concernant le développement d'une méthode de lecture, a laquelle deux professeurs du public ont etè formés. De la même façon, de nouvelles méthodes d'apprentissage de calcul ont été mtses en place ainsi que de nouvelles pratiques en sciences naturelles (suivi et gestion d'une plantation de haricots). Pour l'éducation dans la rue même, des méthodes et du matériel ont été créés toujours avec l'aide de la faculté de pédagogie et l'aval des deux partenaires. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :