Aide et Action n°136 oct/nov 2015
Aide et Action n°136 oct/nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°136 de oct/nov 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : des solutions pour mieux vivre ensemble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
GRAND ANGLE BONJOUR ! Comment bien accueillir les nouveaux élèves permet de mieux vivre ensemble, Quand de nouveaux enfants arrivent dans L'école, on fait attention à les inviter à nos jeux. Cela nous permet de mieux Les connaître et de s'améliorer en gentillesse. On Leur fait visiter L'écoLe pour qu'ils ne se perdent pas, qu'iLs reconnaissent Leur classe. Les maîtres et maîtresses, Les autres aduLtes de L'école, Les autres enfants et Leurs prénoms ; ça nous aide à faire passer Les moments tristes de La vie, à être moins timide et à avoir confiance en nous. Le comité de rédaction des Bourseater Il estindispensable que Les élèves se sentent bien accueillis dans notre écoleL'architecture du bâtiment est complexe etll y a beaucoup d'adultes. Les élèves déjà anciens sont donc des médiateurs importants. Ils permettent de rompre L'isolement que peuvent ressentir les nouveaux élèvesLe discours des « tuteurs » est plus adapté cor ils se souvienriênt des difficultés qu'ils ont eux-mêmes ressenties Lorsqu'ils ont vécu des changements10 I weiretmEkeimeonIrma- MME Zn
LA VIE D'UN CONDUCTEUR DE ci JAKARTA Le Jakarta » ou moto taxi est un moyen de transport très utilisé a Dagana. Avec Savoir conduire. ce nouveau moyen de transport. les d épLa céments sont rapides et moins chers. Doro est un conducteur de « Jakarta », âgé de.42ans. ILtransporte des élèves de notre école. IL habite à Dagana. dans Le quartier d'Arafat. Il est père de famille. Depuis deux ans, il fait ce métier pour gagner sa vie et s'occuper de sa famille. I l était avant un réparateur de frigos. Selon lui, cette acUrvité est rentable car iL peut gagner parfois pLus de 70001 cfa par jour. Mais si les clients se font rares, il peut avoir 2000f cfa par jour. Si le conducteur de « Jakarta » est employé par une autre personne, ilverse au propriétaire 2500f cfa par jour 53 uf le dimanche et assure L'entretien de La moto. CO « TOUS LES MÉTIERS. CE TRAVAIL A DES RÉCUSA RESPECTER  : e Le port de casque pour conduire. Le paiement de La taxe municipale d'une valeur de 2000f cfa par mois. ▪ La pLaque d'immatricuLation municipale. Connaître le code de la route. IL EST DIFFICILE D'ÊTRE CONDUCTEUR DE JAKARTA DANS NOTRE VILLE POUR PLUSIEURS RAISONS  : Les accidents de La circuLation dus à l'imprudence et au non-respect du code de La route (cette année il y a eu de nombreux cas d'accidents qui ont occasionné des fractures et des décès). ▪ Les mauvaises attitudes de certains conducteurs dans la circuLation. L'âge très jeune de certains conducteurs (de 15a 45 ans). Les fréquentes surcharges de passagers. L'état de La route goudronnée et des rues sablonneuses. Legrand nombre de Jakarta dans une petite ville comme Dagana. Classe de CM1 à Célestin FREINET de Rague Sénégal. 4 L'HISTOIRE D'UNE JEUNE HANDICAPÉE Mame Awa Diop est une jeune filLe handicapée depuis l'âge de deux ans. On dit qu'elle a une mobilité réduite. Maintenant elle est âgée de dix-huit ans et fréquente la classe de Seconde L au lycée Maître A b doulaye Wade de Dagana. Elle est classée 3 de sa classe aux évaluations de premier semestre de cette année. Elle vit avec ses parents qui L'ont encouragée à aller à l'école. Elle a fait ses études éLémentaires à récole ALgor Dioum et le collège Alpha Mayorowelle où elle s'y rendait avec Sa chaise roulante aidée par ses amis. Dans toutes les écoles fréquentées par Marne Awa Diop il n'y avait pas de rampes pour Les handicapés mais ale a fait tousses murs au rez-de-chaussée. Elle est très heureuse d'avoir eu la chance d'aller à récole et d'y r ester corn me toutes les autres filles. La lycée est très éloigné de chez elle. Pour s'y rendre elle prend une mototaxi ou "Jakartarr. Elle est toujours aidée au lycée par Madjiguéne Tamboura sa meilleure amie pour ses d épLacements. Le plus beau jour de sa vie c'est quand elle a repu le prix d'encouragement au collège en classe de 6°. Etre handicapé ne doit pas constituer un obstacle dans La vie. IL faut surmonter son handicap pour réussir sa via Les « Dies de CE2 A Ftcole Mes-Un-Freinet de Dagana] CORTEX  : 11:10/1 cfa, cota correspond a.10511. P.A TOI DE JOUER ! Si'000f cfa% He, combien font 7000f cfa en auras ? 11,- CONTEXTE  : Aujourd'hui,rte nombreuses associations préfèrent utitiser tes mats de "en situation de handicap". La differene e 7 bus pouvons ii:Ws, a tin marnent donné, nous tracer en situation de handicap. tin handicap n'est pas une Case insui monta Oie. La preuve me celle histoire deseines de l'étaie Cé los tin-Freinet... iii- laireDIE Me stietleg} I rug, -orme RE Ulla I Il O



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :