Aide et Action n°102 mar/avr/mai 2007
Aide et Action n°102 mar/avr/mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de mar/avr/mai 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Tsunami, 2 ans après.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Qualité, participation des communautés, de quoi parle-t-on ? L’éducation de qualité est une éducation qui vise à la dignité pour toutes et tous. La participation communautaire, au minimum l’ouverture sur les savoirs, les langues et les compétences locales en est un volet indispensable. Pour autant la question de la qualité ne se résume pas à cela, et celle de la participation est peut-être encore plus complexe. Une classe parmi d’autres, quelque part dans le monde. Elle est « en dur », récemment construite, colorée. Les élèves ne sont pas si nombreux : une quarantaine. Peut-on dire pour autant qu’il n’y a plus rien à faire ? Que le droit à l’éducation est respecté ? Les élèves n’ont qu’un livre pour deux. L’enseignant, de son côté, fait lire à haute voix, chacun son tour, toujours le même passage. Qu’il y ait un enseignant présent est une bonne chose… mais que retiendront les enfants de ces instants de lecture ? Peu, sans doute. Définir l’éducation de qualité Têtes bien faites ou têtes bien pleines, savoirs fondamentaux ou compétences élémentaires, contenus ou méthodes d’apprentissage, infrastructures, équipements ou formation des enseignants, connaissances académiques ou compétences pédagogiques des maîtres ? Chacune de ces alternatives pose la question de la qualité de l’éducation. Longtemps, il a été question de permettre à tous d’avoir accès à l’éducation : construction d’écoles, distribution de fournitures scolaires ou embauche d’enseignants communautaires. Fournir des moyens pour l’éducation, certes, LES CHEMINS INATTENDUS DE LA QUALITÉ Les leviers de l’amélioration de la qualité sont multiples. Ils touchent à des domaines et des acteurs différents. L’impact des leviers présentés ici est particulièrement notable. 8 AIDE ET ACTION - NUMÉRO 102 DOSSIER Photo : Vianco Martinez mais pour quelle éducation ? Chaque société, chaque communauté, en vient régulièrement à se poser la question. Dans nos environnements de plus en plus complexes, l’avenir n’est plus forcément assuré pour celui qui s’instruit… Une préoccupation que l’on retrouve dans tous les pays du monde ! Les parents, le corps enseignant, les élus remettent L’accès aux livres Dans les familles, leur disponibilité est essentielle, et moins chère que celle d’autres médias comme la télévision ou la radio. Le SIPAR (1), au Cambodge, met des livres à disposition dans des bibliothèques, mobiles ou non. Il a créé plus de 100 bibliothèques et lancé 5 bibliobus, formé 600 bibliothécaires et produit 265 000 livres en khmer. Communautés mobilisées, passeport pour la qualité ? Fournir des moyens pour l’éducation certes, mais pour quelle éducation ? à plat certains questionnements : quelle éducation pour quels métiers ? Quelle utilité d’enseigner telle ou telle matière ? Quelle(s) langue(s) les enfants doivent-ils apprendre ? Quelles valeurs doivent-ils intégrer ? L’école peut-elle et doit-elle être le seul espace d’éducation ? Photo : SIPAR Au Cambodge, l’arrivée d’un « bibliobus » du SIPAR. (1) Le SIPAR est une association cambodgienne, partenaire d’Aide et Action, qui soutient l’éducation des enfants par la promotion du livre et de la lecture : www.sipar.org
L’évaluation de la qualité Exemples d’indicateurs servant à définir la qualité de l’éducation « EFFICACITÉ EXTERNE » La promotion vers le secondaire (général ou technique), le salaire des anciens élèves dans la vie active, l’adéquation emploi/formation, l’impact aux niveaux social, économique et politique Poser ces questions, c’est poser la question, indispensable, de la qualité. Sujet forcément complexe : impossible d’en donner une définition générale car les facteurs sont multiples, spécifiques à un territoire, à un groupe de personnes. À défaut de pouvoir la définir, on peut cependant préciser son objectif. En cela, Aide et Action propose une définition : elle « contribue à l’émergence d’un individu libre, ouvert sur son environnement global, conscient de l’interdépendance des personnes et des territoires et capable d’exprimer les dimensions locales, nationales et mondiales de sa citoyenneté ». L’alphabétisation des parents À condition qu’ils soient eux-mêmes convaincus de son utilité, ce volet aura un impact non négligeable sur les enfants : prise de conscience de l’apprentissage, des difficultés des enfants, élargissement de l’environnement lettré, utilité directe dans le travail des parents en tant que source de revenus. « INTRANTS » La qualité du personnel enseignant, l’environnement scolaire, les équipements (infrastructures et mobilier), les programmes d’enseignement et matériels didactiques, les capacités administratives et l’environnement socioéconomique des élèves Photo : AEA Caraïbes QUALITÉ DE L’ÉDUCATION « PROCESSUS » L’attitude des enseignants et de l’administration, les méthodes d’enseignement, la charge hebdomadaire des élèves et des enseignants On peut également tenter de l’évaluer : communauté éducative et professionnels de terrain s’accordent sur un certain nombre d’ingrédients et d’indicateurs qui permettent à tout le moins de la cerner (voir schéma ci-dessus). Qu’entend-on par « communauté » ? Si l’on s’accorde pour dire que chaque communauté peut définir son éducation, il reste une autre question de poids : qu’entend-on par « communauté » ? Le mot est couramment utilisé, y compris par Aide et Action, pour des pays lointains. L’alphabétisation, pour prendre confiance. « EFFICACITÉ INTERNE » Le rendement (taux de redoublement, de promotion, d’abandon) et la performance des élèves. Dans le contexte français, il devient légèrement décalé : on ne parle pas (ou plus !) de communauté dans ce sens-là. Associé au terme « communautarisme », il peut prendre une connotation négative. Il est temps de revenir à la signification première de « groupe social dont les membres vivent ensemble ou ont des biens, des intérêts communs » (Petit Robert). Encourager les acteurs locaux à penser des solutions éducatives, ce n’est ni les trouver à leur place – et d’ailleurs il y a de fortes chances de se tromper – ni les mettre en œuvre à leur place. ■ ■ ■ Visite des inspecteurs de l’éducation La visite régulière d’un inspecteur dans une classe peut élever les moyennes des élèves de 14% du score moyen. C’est dans cette optique qu’Aide et Action a pu être conduite à fournir des motos aux inspecteurs pour qu’ils puissent mener à bien leurs tournées. AIDE ET ACTION - NUMÉRO 102 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :