Aide et Action n°102 mar/avr/mai 2007
Aide et Action n°102 mar/avr/mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°102 de mar/avr/mai 2007

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Tsunami, 2 ans après.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
La Campagne mondiale pour La Campagne mondiale pour l’éducation (CME), pourquoi ? Depuis sa création en 1999, la CME représente une coalition mondiale, dans plus de 100 pays, de militants des droits de l’enfant, de syndicats d’enseignants et d’organisations de développement du monde entier, déterminés à faire du droit à l’éducation une réalité pour tous. La CME appelle les gouvernements locaux et nationaux, les organes régionaux et les institutions internationales à agir pour atteindre les objectifs de l’Éducation pour tous. Ceux-ci ont été fixés pour 2015, mais le rythme actuel de progression n’est pas satisfaisant. En 2005, le premier objectif a déjà été manqué : la scolarisation d’un nombre équivalent de filles et de garçons. Objectifs de l’Éducation pour tous (EPT) Acceptés par plus de 180 pays lors des Forums mondiaux sur l’éducation à Jomtien et Dakar en 1990 et 2000, ces objectifs doivent être atteints en 2015 : - développer la protection et l’éducation de la Petite enfance ; - fournir une éducation primaire gratuite et obligatoire pour tous ; - offrir aux jeunes et aux adultes des programmes d’apprentissage et d’acquisition des compétences liées à la vie courante ; - augmenter de 50% l’alphabétisation des adultes ; - réaliser la parité des sexes en 2005 et l’égalité des sexes en 2015 ; - améliorer la qualité de l’éducation. Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) : Définis par 191 chefs d’État lors du Sommet du millénaire de l’ONU en 2000, deux objectifs sur huit concernent l’éducation : - assurer à tous les garçons et à toutes les filles une scolarité primaire complète d’ici à 2015 ; - éliminer l’inégalité des sexes dans l’éducation primaire en 2005 et à tous les niveaux de l’enseignement en 2015. 4 AIDE ET ACTION - NUMÉRO 102 À SAVOIR De moins en moins d’enfants privés d’éducation Depuis la création de la Campagne mondiale pour l’éducation il y a huit ans, 20 millions d’enfants ont retrouvé le chemin de l’école. L’éducation est un droit et non un privilège. Toujours plus de pression sur les décideurs, moins d’enfants privés d’école Par sa mobilisation, la Campagne mondiale pour l’éducation exerce une pression publique sans précédent sur les gouvernements et la communauté internationale. Elle leur demande de remplir leurs obligations et de fournir une éducation gratuite et de qualité pour tous, indispensable pour faire reculer la pauvreté. Depuis sa création, la CME a réussi à obtenir quelques engagements de la part des pays riches et à encourager les pays les moins avancés à accélérer le développement de leurs systèmes éducatifs. Photo : Campagne mondiale pour l’éducation Poursuivons nos efforts ! En 2007, engagez-vous pour le droit à l’éducation ! Cliquez sur www.aide-et-action.org/ensemble
l’éducation : Toujours plus haut, plus forts, plus nombreux ! Photo : Who/P. Virot 2003 La plus grande leçon du monde En 2003, un record mondial a été atteint lorsque 2 millions de personnes dans plus de 70 pays ont participé à la plus grande leçon sur l’éducation des filles. Au siège de l’ONU, le secrétaire général Kofi Annan, M me Nane Annan et la chanteuse Angélique Kidjo ont fait équipe pour dispenser la leçon à 350 écoliers des environs de New York. En Gambie, c’est la fille d’un marchand de cacahuètes qui a fait cours devant une classe d’officiels. Des classes semblables ont été organisées partout dans le monde. 2004 Les enfants soutiennent les exclus de l’éducation En 2004, les enfants ont directement interpellé les chefs d’État, les dignitaires et les officiels lors de réunions en face-à-face, de débats parlementaires, ou encore par courrier. Au total ce sont 2,5 millions de participants au Plus Grand Lobby du monde qui ont pu rappeler à leurs dirigeants de « faire plus d’efforts pour donner à tous les enfants la possibilité d’aller à l’école et de recevoir une éducation de qualité ». Au Niger, des enfants ont pris le contrôle de l’Assemblée nationale pendant une journée. Ils ont ainsi eu l’occasion d’entraîner les législateurs dans d’intenses débats sur les mesures que le gouvernement doit mener pour garantir l’accès à l’école. Partout dans le monde, des centaines de milliers de personnes ont envoyé des lettres, des cartes et des courriers électroniques au président et au Premier ministre de leur pays. 2006 La campagne « Chaque enfant a besoin d’un enseignant » Près de 5 millions et demi de participants à la Campagne mondiale pour l’éducation 2006, dans 120 pays, ont revendiqué pour chaque enfant un enseignant formé, motivé et conscient de ses responsabilités. En Haïti, des enseignants ont présenté des photos de leurs écoles et de leurs conditions de vie dans les zones déshéritées. Le dossier a été soumis au représentant du président René Garcia Préval et à M. Joseph Jasmine (ministre chargé des relations avec le parlement et représentant du Premier ministre Jacques-Édouard Alexis) lors de la Grande Audience nationale. Des centaines d’enseignants, d’enfants et de militants se sont rassemblés pour présenter d’autres témoignages sur ce qu’est réellement l’école en Haïti. Le film de la campagne 2006 sur www.aide-et-action.org/ensemble Photo : AEA Asie du Sud-Est 2005 Deux mobilisations : « Pour une éducation de qualité pour tout(e)s » et « Envoyer mon ami à l’école » En 2005, 60 millions de jeunes filles sont encore privées d’accès à une éducation de base de qualité. En France, des milliers de personnes ont choisi de signer le manifeste pour le droit à une éducation de qualité POUR TOUTES et faire entendre leurs voix lors de plusieurs temps forts comme la Journée internationale de la femme le 8 mars et la Semaine d’action mondiale pour l’éducation en avril. Pour d’autres pays, la mobilisation a été symbolisée par des « amis », figurines de papier qui incarnent les enfants exclus de l’éducation. Au Cambodge, 3 200 personnes ont brandi leurs « amis » dans les rues de Phnom Penh pour les remettre au vice-premier ministre et au ministre de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports. AIDE ET ACTION - NUMÉRO 102 5 Photo : AEA Afrique Photo : Campagne mondiale pour l’éducation



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :