Aide et Action n°100 oct/nov/déc 2006
Aide et Action n°100 oct/nov/déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de oct/nov/déc 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : éducation de qualité pour tous, témoignages d'une ambition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Aide et Action en quelques dates Aux origines, l’éducation… En 1981, un jeune coopérant revient d’Inde où il a travaillé avec des associations indiennes, en particulier avec ASSEFA 1, pour l’éducation des enfants les plus pauvres. À son retour, Pierre-Bernard Le Bas se tourne vers l’association anglaise ActionAid, l’un des principaux soutiens d’ASSEFA. Il reprend alors une idée encore peu connue mais qui fait déjà fureur en Grande-Bretagne : le parrainage d’enfants. Très vite, le nombre de marraines et parrains est tel que la jeune association française, nommée Aide et Action en référence à son parrain anglais, peut voler de ses propres ailes. Dès 1986, Aide et Action reprend à son compte le programme rwandais, autonomise Lancement du parrainage individuel Les parrains forment les premiers groupes locaux 06 1981 1982 Inde Rwanda AA/AEA Kenya AA 1/AEA 1 AA : ActionAid. Apparition des premières microréalisations Création des antennes régionales bénévoles Ouverture de programme Fermeture de programme AIDE ET ACTION - NUMÉRO 100 Première journée nationale d’échanges : week-end des bénévoles 1983 1984 1985 Burundi AA/AEA Création de direction régionale Création de coordination régionale ses liens avec ses partenaires indiens et ouvre en toute indépendance des programmes au Togo, au Sénégal, au Niger, en Haïti (en partenariat avec l’association Inter Aide), à Madagascar, au Bénin et en Tanzanie. Son combat : l’éducation, qu’elle considère comme la clé de tout développement durable. Mais si l’association se concentre sur l’éducation depuis son origine, la philosophie qui guide ses interventions a évolué. Dans les années 80, Aide et Action tire sa raison d’être du transfert de moyens financiers du Nord vers le Sud. Les années 90 apportent la remise en cause des modèles éducatifs importés et souvent mal adaptés. Trop souvent, les populations ne sont pas consultées. Premier cofinancement de la CEE 1986 1987 Rwanda AEA Togo Sénégal Burundi 1988 Niger Les réunions de Fria (Guinée, 1996) et Kara (Togo, 1997) sont les témoins de cette prise de conscience. Aide et Action se concentre alors sur des modèles qui permettent aux populations de redéfinir elles-mêmes leur vision de l’éducation et les modes d’organisation de l’école : pourquoi et comment apprendre ? Quels savoirs sont utiles pour notre avenir ? Où et par qui ce savoir doit-il être dispensé ? Partager cette vision est aujourd’hui une priorité : influencer, sensibiliser, convaincre, mobiliser sont donc devenus pour Aide et Action des outils incontournables pour la lutte en faveur de l’Éducation pour tous. 1 Association for Sarva Seva Farms. 1989 Prix Cristal de la transparence financière 1990 1991 Guinée Haïti Mada Sud AEA/Inter Aide Création du collège des bénévoles. Ils sont représentés à l’Assemblée générale Création du parrainage de classe 1992 1993 Photo : AEA Asie du Sud Bénin Kenya
Photo : AEA Asie du Sud-Est Prix Cristal de la transparence financière Adhésion d’AEA au comité de la Charte Apparition du parrainage de projet 1994 1995 1996 Post-urgence Burundi Tanzanie En 1996, Aide et Action, à l’image des secteurs du développement et de l’humanitaire, se pose des questions. Elle interroge ses méthodes de travail en entamant un bilan complet de ses actions. Par une large consultation dans toutes les entités de l’association (bénévoles, marraines et parrains, salariés du monde entier, Assemblée générale et Conseil d’administration), une volonté de renouveau, de croissance et de mobilisation émerge. Ce seront les États Généraux (ETG) 1998. À l’issue d’une année de travaux (1997), les journées des 4 et 5 avril 1998 concrétisent le nouveau projet d’Aide et Action. Il est Photo : O. Harrassowski Rencontre de Fria (Guinée). Les équipes de terrain Afrique interpellent : « Des écoles sont construites, mais personne ne les occupe » Rencontre de Kara (Togo). Lors d’une grande réunion internationale, AEA passe du quantitatif au qualitatif Création du service Action bénévole 1997 1998 1999 Mada Nord Post-urgence Burundi Premiers États Généraux 2000 2001 Burkina Mada Centre Les États Généraux : bilans et perspectives 2002 prévu sur une durée de cinq ans et modifie profondément les attitudes, l’état d’esprit et les démarches de l’association. Aide et Action s’oriente davantage vers du transfert de compétences, rendant acteurs les « bénéficiaires » d’hier. Concrètement, ce sont 15 résolutions qui sont adoptées. Cinq ans plus tard, c’est l’heure du bilan, avec la parution du Livre bleu, qui rappelle les objectifs fixés en 1998 et fait le point sur leurs avancées. Il constituera l’une des bases qui serviront à l’étape suivante : les ETG 2004. L’année 2003 est consacrée à la préparation de ce deuxième rassemblement, qui réunit encore une fois l’ensemble des acteurs de Aide et Action est reconnue d’utilité publique Deuxièmes États Généraux 2003 2004 2005 2006 Cambodge Aide et Action Afrique Coordination Asie du Sud-Est Laos Mali Vietnam Obtention de l’agrément de l’Éducation nationale Malawi Haïti Sri Lanka Aide et Action France République dominicaine Aide et Action Asie du Sud Coordination Caraïbes l’association, pour adopter de nouvelles résolutions, cette fois au nombre de 12. L’objectif de 1998 reste inchangé : devenir « développeur » et « spécialiste de l’éducation », deux ambitions qui trouvent leur légitimité dans des activités menées en partenariat au niveau micro pour mieux agir auprès des instances nationales et régionales afin d’atteindre un niveau d’influence au niveau macro. Pas à pas, Aide et Action a transformé son mode d’intervention et s’est professionnalisée dans le domaine de l’éducation, en utilisant sa légitimité pour influencer les décideurs. L’histoire continue… AIDE ET ACTION - NUMÉRO 100 07 Photo : AEA France



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :