Aide et Action n°100 oct/nov/déc 2006
Aide et Action n°100 oct/nov/déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°100 de oct/nov/déc 2006

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Association Aide et Action France

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : éducation de qualité pour tous, témoignages d'une ambition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
« Les Coordinations régionales des intervenants en éducation sont apparues suite au constat de dispersion des actions éducatives en Guinée. Elles cherchent à regrouper les acteurs de l’éducation d’une même région. Du 7 au 9 février 2006, celles de Labé, Kindia et Boké se sont réunies pour un atelier d’échange. Les instances gouvernementales, associées dès le début à ce projet, visent la généralisation. Témoignages de deux participants. « On s’est rendu compte que plusieurs intervenants du secteur de l’éducation menaient des activités sur le terrain, mais de façon très désordonnée. Il y avait des piétinements, des doublons, une concentration d’activités sur le même personnel, sans aucune concertation. Grâce aux coordinations, les activités sont harmonisées à l’échelle d’une région et profitent mieux au système. Il faut souligner qu’elles sont en cohérence avec la composante « Gestion décentralisée du système éducatif » du programme Éducation pour tous en Guinée. Le ministère, que je représente, compte informer et sensibiliser les Inspections régionales de l’éducation de l’ensemble du territoire national du bienfondé d’une telle démarche. » Saïdou Souaré est conseiller chargé de la coordination des projets au ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’éducation civique, Guinée. « L’expertise d’Aide et Action Guinée en matière de mobilisation sociale autour de 30 AIDE ET ACTION - NUMÉRO 100 Influence T É M O I G N A G E S D’U N E A M B I T I O N Influencer les décideurs Convaincre les décideurs que l’éducation change le monde. Voici en une phrase la stratégie d’influence d’Aide et Action et de ses partenaires. En nous appuyant sur l’expérience et l’expertise acquises depuis 25 ans, nous nous positionnons comme partenaire auprès des gouvernements, des chercheurs, de tous ceux qui pensent et organisent l’éducation de demain. Notre rôle est d’accompagner dans un sens contributif ou alternatif, novateur ou classique, leur action dans le respect de nos valeurs et principes. Succès d’une initiative partagée L’amélioration de la qualité de l’éducation est l’affaire de tous. l’école fait d’elle un partenaire incontournable du ministère. Je m’en suis rendu compte quand j’ai visité les écoles de villages éloignés dans la préfecture de Télimélé. Dans ces villages, les associations de parents d’élèves participent énormément au développement de l’école. Et il faut savoir que les coordinations des intervenants en éducation sont une mise en synergie, un cadre de travail facilitant la mobilisation sociale. Sans mobilisation sociale, on ne saurait parler ni d’accès, ni de qualité, encore moins de gestion décentralisée du système éducatif, surtout quand on sait que ce sont là les trois composantes du programme Éducation pour tous en Guinée. Si je m’en réfère à mon expérience à Labé, je m’aperçois que nous sommes parvenus à mettre en œuvre des stratégies communes pour la formation des formateurs et des enseignants avec cinq intervenants différents ! Nous avons également constaté que ces programmes et projets se préoccupaient plus de leur apport au système éducatif et aux enfants que de leur notoriété individuelle. » Daniel Kerjean est conseiller technique de l’Inspection régionale de Labé, Guinée. Photo : M. Lelaizant Photo : M. Lelaizant
« « Si seulement tout le monde arrivait à se coordonner » Photo : H. Martinez « Si l’on reprend l’histoire d’Aide et Action, nous faisons de l’influence depuis le début. Car notre démarche a toujours inclus la participation des gouvernements et nous avons toujours réfléchi à la manière de faire comprendre aux décideurs que l’éducation est le levier du développement. » HÉLÈNE RAMA NIANG EST RESPONSABLE STRATÉGIE ET DÉVELOPPEMENT À LA DIRECTION AFRIQUE D’AIDE ET ACTION. « Pour un partenariat recherche-action en éducation Photo : N. Henaff J’ai toujours été engagée avec des associations humanitaires et dans la coopération décentralisée par le biais du Conseil général des Hautes-Alpes. En tant que parlementaire, j’ai une vision large et stratégique des problématiques du développement. En tant que marraine, cette vision devient plus personnelle, tout en étant fondamentale et complémentaire de la précédente. Je suis présidente du groupe d’études « Population et développement » de l’Assemblée nationale. Notre groupe vise à mener des actions de plaidoyer, Les participants au colloque d’Hô Chi Minh-Ville. Henriette Martinez est marraine et députéemaire, Hautes-Alpes, France. Le colloque organisé à Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam, en avril dernier, sur le thème des stratégies mises en œuvre dans la recherche de la qualité dans l’éducation et la formation, était organisé par des organismes de recherche français et vietnamiens. Les participants d’Aide et Action et leurs partenaires ont pris une part active aux discussions et aux débats. Ils ont montré, par la qualité de leurs interventions, par leur manière de gérer les sessions qu’ils présidaient ou animaient, à la fois qu’ils avaient des choses à dire et qu’ils étaient ouverts à la discussion. Acteurs à part entière de l’éducation, notamment sur les sujets concernant l’aide au développement. Il réfléchit, auditionne et intervient auprès du gouvernement, notamment lors du vote du budget de la coopération. Notre objectif ? Travailler principalement sur la santé (femmes et enfants, grossesses, contraception, vaccinations) et sur l’éducation. Je suis par ailleurs rapporteur du réseau des femmes parlementaires francophones qui travaille sur les questions relatives au développement des pays du Sud. Mes différentes responsabilités me permettent de me faire entendre – ou au moins de m’exprimer ! – à différents niveaux : gouvernement et parlement en France et à l’étranger, mais aussi colloques internationaux et tout simplement auprès de mes concitoyens. Au Niger, les parlementaires nous ont parlé d’un projet de loi concernant la lutte contre les mariages précoces. Finalement, ce texte n’a pas été voté ! Il est important d’aider nos collègues parlementaires des pays en développement à constituer des groupes de plaidoyer sur les questions de santé ou d’éducation, mais aussi sur la place et le rôle des femmes. Notre rôle en tant que parlementaire est donc de continuer ce travail de lobbying auprès de tous, ici et là-bas… si seulement tout le monde arrivait à se coordonner ! Abdel Kader, filleul d’Henriette, entouré de sa mère et de son institutrice. ils ont montré une connaissance approfondie des autres acteurs et des réalités éducatives dans leurs différentes zones d’intervention. Les ONG sont jusqu’à présent restées en retrait par rapport au monde de la recherche. La participation d’Aide et Action à ce colloque constitue, comme la réflexion commune menée au Vietnam dans le cadre d’un projet de recherche sur les comportements des différents acteurs par rapport à la qualité de l’éducation, un pas en avant. Il a permis de positionner Aide et Action par rapport à la réflexion des décideurs et à celle des scientifiques sur la qualité de l’éducation, mettant parfois en évidence l’éloignement entre certaines approches de recherche et les réalités du terrain. Si les chercheurs ne sont pas des acteurs directs de l’éducation, ils ont un impact réel sur la prise de décision dans le domaine éducatif, ce qu’ont bien compris les organisations internationales. Aide et Action a su nouer à cette occasion de nombreux contacts avec les chercheurs de diverses institutions, qui déboucheront, je n’en doute pas, sur des actions conjointes en faveur du développement d’une éducation de qualité pour tous. Nolwen Henaff, économiste, est chargée de recherches à l’Institut de recherche pour le développement, France. AIDE ET ACTION - NUMÉRO 100 31 Photo : H. Martinez Photo : D. R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :