Agir Par la Culture n°40 déc 14/jan-fév 2015
Agir Par la Culture n°40 déc 14/jan-fév 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°40 de déc 14/jan-fév 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Présence et Action Culturelles

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,5 Mo

  • Dans ce numéro : capitalisme... étendue des dégâts et pistes de sortie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
n°40 - hiver 2014 - 30 Ciné/Docu LE SEL DE LA TERRE Documentaire de Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado 2014 Sebastião Salgado a parcouru des décennies durant, le monde et a photographié les conflits, la famine, l'exode. Wim Wenders, grand admirateur des clichés de ce photographe brésilien a décidé de consacrer un documentaire à cet observateur de la nature humaine. Wenders l'accompagne sur son projet et ne se met à aucun moment à l’avant-plan, il est simplement nourri d’empathie pour le travail de son ami Salgado. Ce documentaire interroge l’être humain dans son animalité et TOUT LES OPPOSE ILS VONT VIVRE ENSEMBLE PENDANT 48H l’atelier documentaire l’atelier documentaire Iranien Documentaire de Mehran Tamadon 2014 Le réalisateur franco-iranien Mehran Tamadon avait déjà tenté dans Bassidji une démarche de dialogue avec des membres des milices du sa cruauté, il fait aussi un éloge de la beauté de la planète, ce qui est un rien déstabilisant, tant on a l’habitude de voir des images apocalyptiques du monde futur. Aidé par Juliano, le fils du photographe, Wenders suit la carrière de son ami, son exil après l'instauration de la dictature dans son pays natal jusqu'à nos jours. Les albums se succèdent : ceux sur l'Amérique latine, le Sahel ou les exodes forcés des populations opprimées… La force de certaines photos saisit d’effroi : ainsi ce père, en plein génocide du Rwanda, jetant son petit garçon sur un tas de cadavres. Face à la dureté des images, Sebastião Salgado commente sereinement les catastrophes, sa voix douce est emplie régime de la République islamique. Cette fois-ci, il invite quatre mollahs et leurs familles à venir passer un week-end dans sa maison familiale pour discuter et débattre, pour tenter de vivre ensemble malgré leurs divergences philosophiques et religieuses… Le petit groupe s’installe et débat au travers de la métaphore de la maison comme symbole de tentative de vivre-ensemble. Un vivre-ensemble où pourraient coexister religieux et athées dans une conception laïque de l’espace public comme le projette Mehran Tamadon. Se succèdent les joutes verbales popcorns d’émotions, de sensibilité, de retenue et de pudeur. On devine que Salgado aime les êtres humains. Il passe alors du photographe social qu’il est depuis tant d’années au photographe animalier et environnemental dans la dernière séquence du documentaire intitulé « Genesis ». Il revient sur sa propriété natale brésilienne et défie la terre déforestée en s’employant à démontrer que celle-ci est toujours fertile et que les plantations peuvent renaître. Aujourd’hui, la végétation de sa propriété natale est luxuriante. Il s’emploie à opposer la beauté de la nature aux efforts inadaptés des hommes pour l'anéantir. S'autodétruire en quelque sorte. (SB) PARTY Girl Un film de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis 2014 Party Girl est une révélation formidable de l’édition 2014 du festival de Cannes, où la comédie est repartie avec la Caméra d’or. Il a été réalisé par trois amis : Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis. Le scénario s’inspire de la mère excentrique et de la famille atypique de l’un de ces trois auteurs, à savoir Samuel Theis. Le personnage principal Angélique a soixante ans. Elle aime encore la fête, elle aime encore les hommes. La nuit, autour de grands thèmes classiques comme le désir, le voile, la laïcité, l’art et la littérature, la démocratie et le changement des institutions. Ces échanges à huis clos donnent à voir un ensemble de lignes de fracture de la société iranienne contemporaine. Le dispositif constituant une sorte de pastiche de la téléréalité, les moments de détente, eux aussi filmés, sont l’occasion d’observer de petits détails ultra significatifs. Parfois bonhommes, ces discussions ouvertes aboutissent quelquefois à de vrais moments d’entente. Mais très souvent LE SEL DE LA TERRE% Im tek-anloro. lullarv) flinj&d.. pour gagner sa vie, elle les fait boire dans un cabaret à la frontière allemande. Avec le temps, les clients se font plus rares. Mais Michel, son habitué, est toujours amoureux d’elle. Un jour, il lui propose de l’épouser. Un portrait de femme sincère, aussi beau que douloureux, qui relève d’une fine analyse psychologique. Une réflexion formidable sur la maternité, les ravages du temps sur le corps et le mental, la déliquescence d’une région industrielle aussi. Bref, aussi paumée soit-elle, cette femme n’en est que plus fréquentable. À voir immanquablement ! (SB) tendues, elles portent jusqu’au malaise et aux haussements de voix car elles confrontent deux visions diamétralement opposées de la vie. Le tournage de ce documentaire a d’ailleurs valu à son auteur de ne plus pouvoir retourner en Iran sous peine d’y resté coincé. Face au dogmatisme des théologiens, le titre du documentaire, « Iranien » est une manière de revendiquer haut et fort le fait qu’on peut être Iranien même si l’on est athée. Pas des plus simples dans le régime actuel… (AB)
eel ! Ejp10-0n Je suis en vie Akhenaton Def Jam France, 2014 Après le succès des derniers albums d’IAM (Arts Martiens et …IAM), Akhenaton nous revient avec un cinquième album solo. Enregistré en seulement 6 mois et inspiré de l’histoire du samouraï japonais Miyamoto Musashi, ce nouvel opus est sans aucun doute le plus personnel du leader d’IAM. Avec des sonorités proches du jazz et de la soul, Akhenaton aborde tout au long de l’album Musique VÉLO va Dick AnnegarnTôt Ou Tard, 2014 On fête cette année les 40 ans de son éternel premier album, celui avec Bruxelles, Bébé éléphant, Sacré géranium, La transformation ou encore Père Ubu. 40 ans plus tard, il nous propose un nouvel album Vélo va de la même étoffe… Il est aussi bon, classique dans l’âme et promis à la postérité, aussi immense que son premier. Dix chansons, 30 minutes pour nous transporter dans son univers rude, mélancolique et tendre. Vélo va est un disque de folk en français, où l’on retrouve sa voix pâle et dense, avec des instruments d’orchestre (moins de guitare mais du violon, de la harpe, du vibraphone, du piano…). Un disque tour à tour émouvant (Un enfant, Pire, Piano dans l’eau), joueur (Vélo vole, Bonjour, Prune), hommage à un tirailleur marocain retraité de l’armée française (Brahim Alham). Dick Annegarna décidé de laisser aller ses chansons, de les laisser couler. Chacun sa route, chacun sa trace, chacun ses flots. Ne pas passer à côté de cet album, vraiment ! (SB) les différents sujets qui ont marqué sa vie en évoquant le temps qui passe (Tempus Fugit), fait preuve d’une belle sensibilité lorsqu’il conseille sa fille sur Souris, encore… et d’une certaine nostalgie et fierté par rapport à ses origines italiennes et son appartenance aux oriundi dispersés aux quatre coins du monde sur le titre du même nom. AKH n’oublie pas pour autant de dénoncer le racisme ambiant en France, les nombreuses discriminations raciales ou religieuses ainsi que la montée du Front National et le côté fasciste d’Eric Zemmour sur Étranges Fruits, très largement inspiré du titre Strange Fruit de Billie Holiday dénonçant le lynchage racial perpétré aux États-Unis dès les années 1880 tout en le comparant à notre A LETTER HOME Neil Young Reprises Records, 2014 Juillet 2014, Jack White (des White Stripes) signe la coproduction d’un album de reprises avec Neil Young. On sait que le vieux renard fait la promotion tous azimuts de son projet Pono, un baladeur numérique haute fidélité, mais en même temps, il sort un album aux grésillements dignes d’un popcorns société actuelle. Le rappeur marseillais a invité principalement des artistes qui lui sont proches (R.E.D.K., Veust Lyricist, Faf Larage, Perso) dont son binôme d’IAM, Shurik’n avec lequel ils évoquent leur amour réciproque pour le rap (J’aime le rap et le rap m’aime). Coproduit avec le compositeur et pianiste Sébastien Damiani, ce nouveau projet est musicalement très abouti, balayant à peu près toutes les influences du hip-hop, le travail d’écriture n’est pas en reste pour autant et les exercices de style sont nombreux. À 46 printemps, le cœur plein de rustines comme il le dit sur le titre éponyme de l’album (en featuring avec Tyler Woods) Akhenaton nous démontre en 19 morceaux que le bon rap est toujours, lui aussi, bien en vie… (TH) vieux 78 tours sorti du grenier. L’enregistrement de cet album est réalisé dans des conditions singulières avec des moyens techniques « primitifs » datant de 1947. On y découvre des reprises de Phil Ochs, Bob Dylan ou encore Bruce Springsteen pour ne citer que les plus connus. Guitare folk, piano et Jack White au chant sur deux morceaux. Bluffant et curieux ! (SB) ac Agir par la Culture n°40 - hiver 2014 - 31 AGIR PAR LA CULTURE N°40 www.agirparlaculture.be Une publication de Présence et Action Culturelles ASBL 5, rue Lambert Crickx 1070 Bruxelles – Belgique www.pac-g.be Tél : 02/545 79 11 Tirage : 11.000 exemplaires Éditeur responsable : Yanic Samzun Rédacteur en chef : Aurélien Berthier aurelien.berthier@pac-g.be 02/545 77 65 Équipe rédactionnelle : Sabine Beaucamp, Jean Cornil, Anne-Lise Cydzik, Denis Dargent, Hélène Fraigneux, Michel Gheude, Lucrèce Monneret, Marc Sinnaeve, Pierre Vangilbergen. Ont participé à ce numéro : Paul Ariès, Christian Arnsperger, Paula Bouffioux, Léo Charond, Philippe De Clerck, Matthieu Hély, Thomas Hubin, Verena Lenna, Nathalie Misson, Pierre Thélismar. Website : Thomas Hubin. Lay-Out : Hélène Fraigneux. Couverture - illustrations : Valfret - valfret.blogspot.be Abonnement : Maria Casale. Pour recevoir gratuitement AGIR PAR LA CULTURE par la poste ou pour vous désinscrire de la liste d’envoi rendez-vous sur le site : www.agirparlaculture.be Le contenu des articles n’engage que leur(s) auteur(s). Tous les articles peuvent librement être reproduits à condition d’en mentionner la source. Conformément à la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel, vous pouvez consulter, faire modifier vos informations de nos fichiers d’abonnés ou vous opposez à leur utilisation. Cette publication reçoit le soutien du Service Éducation permanente du Ministère de la Fédération Wallonie Bruxelles, de la Loterie Nationale, de la Région wallonne et de l’Agence du Fonds social européen..e.. I (



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :