Agir Par la Culture n°35 sep/oct/nov 2013
Agir Par la Culture n°35 sep/oct/nov 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°35 de sep/oct/nov 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Présence et Action Culturelles

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,4 Mo

  • Dans ce numéro : droits culturels... mots ennemis ou révolution ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
cause ce principe dans le cadre de la négociation entre les États-Unis et l’Europe. Il faudra rester vigilant, la culture n’est pas une marchandise comme une autre. Or, si demain les états ne peuvent plus soutenir leur culture, on arrivera à une société complètement uniformisée, standardisée. Celui ou celle qui me succédera devra rester vigilant. Quel est le grand chantier qui reste à accomplir ? Le lien entre la Culture et l’Enseignement doit être renforcé et ce, même si avec Marie Arena on a fait adopter le décret cultureécole. Il faut qu’au niveau de l’éducation on retrouve cet espace de confrontation à la culture. Quand les enfants et les jeunes sont confrontés à la culture, ils ne peuvent plus vivre sans. Il faut leur donner cette opportunité. Le rôle de l’éducation permanente ? C’est le secteur qui a le plus évolué. Il est devenu essentiel dans notre société. C’est un secteur tellement diversifié qu’il est le plus accessible possible à l’ensemble des citoyens et qu’il rencontre l’ensemble des besoins de ceux-ci. Colloc É 1fin ue âiente P.A.F. 15 € Pour de plus amples informations : www.peuple-et-culture-wb.be Tél. 0493 56 46 35 ou 04 342 83 33 info@peuple-et-culture-wb.be Rue du Beau Mur 45 - 4030 Grivegnée Quel livre emporteriez-vous sur une île déserte ? « L’Écume des jours » de Boris Vian. Un classique que j’ai lu et relu. Un livre plus récent ? « La liste de mes envies » de Grégoire Delacourt. L’histoire d’une femme à qui il arrive des choses assez étonnantes ; elle a plus ou moins mon âge. C’était assez rafraîchissant mais aussi émouvant ! Un film ? ORTRait CULTUREL « La source des femmes » de Radu Mihaileanu, un réalisateur français magnifique. L’histoire se passe au Maroc, les femmes n’ont pas de fontaine dans leur village et elles doivent aller s'approvisionner dans un puits à des kilomètres. C’est horrible. Certaines s’esquintent la figure. Il y a une femme enceinte qui perd son bébé en chutant avec ses seaux… Ces femmes décident de faire la grève de l'amour tant que leurs maris n’installent pas une fontaine dans leur village. C’est l’histoire de ces femmes qui mènent un combat. Un film plein d’espoir. Un disque ? L'éducation permanente est le secteur qui a le plus évolué. Il est devenu essentiel dans notre société. : ûPtûre - $444edic, 2 6 octobre 2013 9h>17h30 Université de Liège pl.du 20-Août n°35 - AUTOMNE 2013 - 6 J’aime beaucoup de choses, c’est assez difficile... Stromae ? C’est un peu le symbole du Bruxelles de demain, non ? C’est vrai. C’est aussi un jeune gars modeste qui a un talent fou. Il fait tout rimer autour de lui. Qu’on soit flamand, germanophone ou francophone, on chantonne tous ses chansons. Je l’ai rencontré avant qu’il ne devienne la star qu’on connaît aujourd’hui, c’est quelqu’un de très généreux. Quand je lui ai demandé de soutenir la campagne que j’ai lancée sur l’accessibilité des lieux culturels pour les personnes à mobilité réduite, il s’est tout de suite prêté au jeu et il a posé dans une chaise roulante sous le slogan « Alors on danse ? ». Retrouvez cette interview en version longue sur www.agirparlaculture.be Parcours d’intégration et/ou chemins d’émancipation ? Avec le soutien de : F Epf raii4M 4,6 ; +:1b6,
n°35 - AUTOMNE 2013 - 7) L PENSER ? Ci Nous sommes les contemporains La révolution technique que nous vivons Ainsi le triomphe de l'écran laisse aussi N d'une révolution culturelle majeure. entraîne aussi une révolution dans notre entrevoir le retour de l'écrit, même avec Sans doute encore beaucoup plus cerveau, dans nos modes d'apprentissage. une déformation de l'orthographe. C'est profonde que les transformations politiques et économiques qui ont accouché linéaire des textes longs. Nous picorons Monod, Écrire à l'heure du tout-message Nous perdons l'habitude de lire de manière tout le sens de l'essai de Jean-Claude de notre modernité. En témoigne cette plutôt çà et là des bribes d'informations qui diagnostique que, contre toute attente, information, passée inaperçue dans le flux dans un flux permanent de zapping, bombardés de messages et d'alertes. Des rapport à l'oral. Même s’il y a prolifération on n'a jamais autant recouru à l'écrit par étouffant des news quotidiennes : 45 États américains vont rendre l'apprentissage de sangliers qui creusent en profondeur, nous des infos, fuite dans l'incessante communication, cette dernière est plus douce, l'écriture manuscrite optionnelle en 2014. nous sommes fait renards qui furètent superficiellement d'immenses espaces de moins intrusive, moins frontale. Comme Les enfants pourront choisir d'abandonner données simplement juxtaposées. Quelles en témoigne l'engouement pour les forfaits la vieille calligraphie au profit de l'utilisation de logiciels de traitement de texte. Du notre manière d’élaborer une grand retour de l'écrit, qui l'eut cru ? en seront les conséquences à terme dans SMS, au détriment des appels directs. Le manuscrit au tapuscrit. De l'écrit à l'écran. grille conceptuelle de Grand retour donc du « tout est De la graphosphère à la vidéosphère pour compréhension du message », même non intentionnel. Au fond, poursuite de reprendre le vocabulaire de Régis Debray. monde ? Sauronsnous maintenir notre la révolution scientifique de Nous vivons, en l'expérimentant au quotidien mais sans nous en rendre vraiment traction et de siècle, qui nous a fait passer capacité d'abs- la seconde moitié du XX ème compte, des bouleversements mentaux synthèse ? du monde de la production -qu'elle entraîne, la troisième grande révolution culturelle de notre humanité. Après le sentiment de comme en témoigne Garderons-nous à celui de l'information, = i l'apparition de l'écriture dans au moins la continuité historique alors que découverte du par exemple la quatre foyers (Mésopotamie, Égypte, I`'Chine, Amérique centrale) en développement urbain et maîtrisant l'agriculture, réduit au présent, au tout le système nous code génétique. Y - puis celle de l'imprimerie par Gutenberg détail, à l'anecdote ? Y Le basculement qui démultiplie la Bible au XV e siècle, où aura-t-il un jour une application culturel s'avère les livres détrônent le Livre, pour en arriver juste pour penser le monde, exercer son esprit critique, se comporter en té. Nul ne sait dire s’il nous complexe et contras- à la « Société de la communication » et à ses générations de geeks ! Du cunéiforme citoyen vertueux et solidaire ? conduira vers une exceptionnelle au SMS, du hiéroglyphe au mail. Simple démocratisation des savoirs, ou vers une évolution technique ou profonde mutation Comme toute avancée technologique déshumanisation généralisée des rapports cognitive ? majeure, elle apparait à la fois poison et sociaux, où l'homme se cache derrière la remède. Elle n'est pas bonne ou mauvaise machine. Mélancolie d'un passé aux pen- Cette transformation, de l'imprimerie à en soi. Tout dépend de l'usage que l'on en sées structurées et approfondies ? Ironie l'audiovisuel, toujours selon les analyses de fait. Les rayons nucléaires ont conduit à la d'un présent compulsif aux addictions Régis Debray, opère aussi un changement tragédie d'Hiroshima mais soignent aussi communicationnelles ? Gourmandise pour de référents et de symboles : on glisse de des cancers. Science avec conscience. un futur dessiné en un village planétaire l'adulte au jeune, de l'idéal au performant, Petite poucette de Michel Serres et risque interconnecté ? de la loi à l'opinion, du politique à l'économique, du citoyen au consommateur, du bornée par les 140 signes d'un tweet. d'abrutissement et d'inculture généralisée Jean Cornil héros à la star, du lisible au visible, de la conscience au corps, du « je l'ai lu dans un livre » à « je l'ai vu à la télé ». Le changement dans le rapport au monde est total : il suffit de voir pour comprendre, de montrer pour expliquer. L'univers de l'écran, ce matérialisme du divertissement, conduit à l'illusion de saisir toute l'intelligence du monde par l'instantané de l'actualité de sa vie la plus quotidienne. propos intempestifs Y A-T-IL UNE APPLICATION POUR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :