Agir Par la Culture n°28 oct/nov/déc 2011
Agir Par la Culture n°28 oct/nov/déc 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°28 de oct/nov/déc 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Présence et Action Culturelles

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 51,4 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... justice sociale et question environnementale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
réflexions prises de vue par portables et les distribuer dans le monde entier par You Tube ou via d’autres forums sociaux. Donc, la confusion est continue et totale. on produit parfois des faits simplement pour qu’ils soient reproduits en images. C’est donc une artificialisation de faits qui a contribué à faire trembler la distinction qui est à la base de la conscience rationnelle de l’occident. Est-ce le pr olongement des analy ses d’Alexis de Tocqueville, du despotisme doux, dont vous dites dans votre livre « le monstre doux » : on a hébété la volonté plutôt que de cherc her à la briser ? C’est une citation de Tocqueville que j’ai souvent employée et discutée dans mon livre parce qu’il me semble que ce petit texte, ces quelques pages de son « De la démocratie en Amérique », contient une sorte de prophétie foudroyante. Il l’a formulé par rapport à son époque, mais cette description s’adapte, me semble-t-il, parfaitement à la situation actuelle. Il y a quelqu’un qui dispose de nous et qui veut que l’on s’amuse sans souffrir, mais en se soumettant à des volontés qui ne sont pas les nôtres. Vous êtes italien. l’Italie vit un moment politique impor tant. Silvio Berlusconi vient de quitter le pouvoir. Il a été remplacé comme Premier ministre par Mario Monti et ce que d’aucuns appellent un gouver nement de technocr ates. Cela vous laisse-t-il perpl exe ou bien est- ce pour v ous une espér ance pour le renouveau de votre pays ? Tout d’abord, on a fait la fête pour célébrer le départ de ce monsieur qui a marqué d’une manière si dure, si triste et méprisable presque 20 ans de notre histoire. Mais après la fête, on a commencé à se demander : qu’est-ce que cela représente ce gouvernement « technique », comme on le dit en Italie, formé surtout de professeurs d’université, mais surtout de professeurs d’université qui sont pour la plupart des professionnels importants, puissants, richissimes, et donc qui ne représentent pas au sens propre les intérêts de la population d’un pays comme l’Italie. Pour l’instant on a des espoirs vis-à-vis de ce gouvernement mais les perplexités sont nombreuses pour les raisons que je viens de décrire. En plus, il y a un grand banquier dans ce gouvernement dont le rôle est le plus important de tout le cabinet. Il y a beaucoup de catholiques, peut-être un peu trop par rapport à la composition naturelle de la population italienne. philosophie mA (; Atwt hi i Rencontres philosophiques de Présence et Action Culturelles Présence et Action Culturelles, en collaboration avec Philosophie Magazine, vous convie à des rencontres animées par Martin Legros, rédacteur en chef de Philosophie Magazine. Mardi 14 février 2012 Vinciane Despret et Tristan Garcia L'Homme et l'animal : É quand la frontière disparaît Espace MAGH -17 rue du Poinçon à 1000 Bruxelles Plus d'informations sur notre site internet. pac-g. be Présence et Action Culturelles - 8 rue Stevens —1000 Bruxelles 02 545 79 11 - info@pac-g.be 20 De toute façon, on adresse les félicitations les plus fortes à ce gouvernement qui va assumer une tâche énorme qui est celle de reconstruire un pays qui a été terrassé par une administration catastrophique. En plus, il faut reconstruire, avec une patience religieuse, la moralité publique, car le moral de mon pays est aussi complètement à plat. Propos recueillis par Jean Cor nil ac Agir par la Culture
IGNACIO RAMONET ET LA THÉORIE DE L’ÉVOLUTION DES ESPÈCES MÉDIATIQUES Tant dans l’explosion du jour nalisme, son der nier ouvr age, qu’à la tribune de l’univer sité de Mons- Hainaut où il s’exprimait début n ovembr e 20 11 à l’invit ation de Télé Mons-Borina ge, le diagnostic d’un mon de médiatique « tc her nobyli sé » que pose l’an cien dir ecteur du mensu el le Mon de dipl omatique est san s appel. Alors, Ignacio Ramonet convoque la théorie de l’évolution pour r assurer : le journalisme, lui, exister a toujours. Dans de n ouveaux habi ts et à t r aver s des pr a- tiques régénérescentes. Wikileaks a montré la voie. « Ce à quoi l'on assiste aujourd'hui, dans le secteur de l'information et des médias, c'est à un changement d'écosystème, une mutation structurelle parmi les plus importantes et les plus profondes dans l'histoire de la communication. » Ignacio Ramonet n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, nous sommes à l’aube d’un processus d’extinction massive. Tous n’en meurent pas, mais tous sont touchés. à commencer par les quotidiens de la presse papier, dinosaures de la nouvelle ère numérique, pris dans la tourmente des fermetures, des plans d’économie et de licenciement : 120 quotidiens ont disparu aux états-unis pour 25.000 emplois détruits entre 2008 et 2010. la diffusion de la presse écrite y chute de 10% par an. D’autres « espèces » sont, elles aussi, menacées de disparition. Des chaînes d’information en continu s’éteignent. Signe que les grands groupes multimédias, ces mastodontes constitués dans les années 1980 et 90, se sont avérés inefficaces, face à la prolifération des nouveaux modes de diffusion de l’information, pour protéger leurs fleurons et leurs intérêts. Troisième groupe au monde, News Corporation, propriété de Rupert Murdoch, a reconnu des pertes annuelles supérieures à 2,5 milliards de dollars. le financial Times, un des hérauts les plus prestigieux du capitalisme libéral dans le monde, paie ses rédacteurs trois jours par semaine… la question tarabuste les patrons de presse du monde entier. Sans que personne ne soit encore parvenu à trouver la martingale. la baisse constante des ventes des journaux papier et le Vo,% SKldlli, Yneu'red. 4, Be lgie redden 3.4.0r wfersoringruifers6ii springruiters bij Europe", EuroVeaeT f *Pique Van d, earfo Iofomaf Va/ensi,s Po 114:fR'W'UT rantjurterAllgemeini Ii.'I" Aurdin'd L - CC BY-SA 2.0 par Harshil Shah (RMf sranffurterAtlgemci u DIE‘ ? WELT manque à gagner qui en résulte ne sont pas épongés par les gains de lecteurs sur la Toile : même en hausse, l’audience Internet rapporte moins auprès du marché publicitaire. que ce soit sur le Net, les smartphones ou les tablettes, les recettes du numérique demeurent une toute petite partie des revenus globaux des groupes médias. Et lorsque les sites web des grands journaux passent au toutpayant, comme le Wall Street Journal ou le Times de londres, la fréquentation s’effondre : de 22 millions à 200.000 pour ce dernier. uNE INfoRMATIoN quI NE VAuT RIEN Ignacio Ramonet pose les termes de l’équation. la prolifération des nouvelles entreprises de communication, qu’il s’agisse des firmes télécoms, de 21 I L C iwrhysipt 2 E SUNDAY TIMES i tr. CheDada Telegraph it s are 7 or tr Pti, iLL LeL1t 9 A i{ era tD's:'grib tin c ELYlilS MO nand ini,lr.ints gi"baifi p 0...'-.3-:"""'r pd y OQ8'1., y W,-,— r, I 41aZ médias Google, de facebook ou de Twitter, contribue à la maximalisation de la recherche des profits. Dans cette optique, l’information est une matière première que l’on vend et revend, peu importe le contenu. Ce qui compte, c’est de pouvoir la proposer au plus grand nombre : « le marché de l’information ne consiste plus à vendre de l’information aux gens, mais à vendre des gens, des consommateurs, aux annonceurs. » la seule valeur de l’info, dans cette optique, c’est sa consommation. « C’est ce qui explique, pour l’essentiel, la mauvaise qualité de l’information journalistique actuelle », renchérit l’ex-éditorialiste en chef du Diplo (comme l’appellent ses plus fidèles lecteurs et amis). Pour être la plus attirante et la plus rentable possible, en effet, elle doit, selon les dogmes en vigueur, être



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :