Agir Par la Culture n°26 avr/mai/jun 2011
Agir Par la Culture n°26 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°26 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Présence et Action Culturelles

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 39,3 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... menaces sur la démocratie, espoirs des révolutions.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
édito CULTURE LE TRIMESTRIEL DE PRESENCE ET ACTION CULTURELLES dossier MENACES SUR LA DEMOCRATIE, ESPOIRS DES REVOLUTIONS L'oligarchie et le marché transatlantique contre le bonheur au Bhoutan, la Commune de Paris, la révolution en Tunisie et le progrès en Bolivie. Entretien : François Jullien Réflexions : Pascal Chabot Côté Nord : Bert Kruismans Portrait culturel : Leila Shahid EOUCATION)ERM4VENIE Loterie Nationale créateur de chances e gratuit RECEVOIR GRATUITEMENT AGIR PAR LA CULTURE AGIr PAr LA CULTUre est gratuit. Si vous habitez en Belgique, vous pouvez le recevoir gratuitement chez vous. Pour les autres pays, des frais de ports peuvent s’appliquer (nous contacter). nom :. Prenom :... ADreSSe :... CP :.. VILLe : PAYS :.. emAIL : A renvoyer par courrier ou par mail à : AGIr PAr LA CULTUre/PAC - 8 rue Joseph Stevens - 1000 Bruxelles maria.casale@pac-g.be REGION WALLONNE. f +mOncnu a force est de constater que le monde bouge, et même parfois dans le bon sens. La jeunesse est sortie courageusement dans les rues, au Caire, à Tunis, à rabat, pour bousculer, voire renverser des régimes dictatoriaux qui ne leur donnaient aucune perspective d’avenir. on ne sait pas ce qu’il en adviendra ici ou là, mais cela constitue déjà une avancée historique en matière de Démocratie et de Droits de l’homme. nous étions il y a quelques jours avec l’équipe de PAC en mission en Palestine. Là aussi les choses bougent lentement mais sûrement. L’accord intervenu entre le fatah et le Hamas constitue une avancée indispensable pour la création d’un rapport de force entre Palestiniens et Israéliens. La proclamation potentielle par la Communauté internationale de la reconnaissance de l’état palestinien dans les frontières de 1967, même si c’est dans un premier temps purement symbolique, soulève beaucoup d’espoir en Cisjordanie. et le dernier discours de Barack obama envoie un signal très clair au Gouvernement Israélien. Par ailleurs, les résistances populaires aux mesures d’austérité dictées par le fmI et les agences de notation s’affirment un peu partout en europe et singulièrement en Grèce et en espagne. Dans ce numéro, nous nous penchons sur les nouvelles stratégies à l’œuvre au sein du grand marché transatlantique initié en toute discrétion par l’Union européenne et les etats-Unis au travers de leurs multinationales respectives. Si l’on n’y prend pas garde, ce dispositif de libéralisation totale du marché mettra demain en péril l’ensemble des services publics européens, précarisera les travailleurs et confisquera la souveraineté législative des parlements nationaux et européens. À l’heure où les forces nationalistes et de droite progressent partout en europe, il nous faut aiguiser notre vigilance citoyenne et organiser très largement la résistance politique, syndicale, associative et culturelle. AGIr PAr LA CULTUre n°26 Une publication de Présence et Action Culturelles – 8, rue Joseph Stevens - 1000 Bruxelles – Belgique - www.pac-g.be - n°Tél : 02 545 79 11 Tirage : 10.000 exemplaires, imprimés sur papier recyclé editeur responsable : Yanic Samzun rédacteur en chef : Aurélien Berthier - aurelien.berthier@pac-g.be 02 545 77 65 equipe rédactionnelle : Sabine Beaucamp, Jean Cornil, Denis Dargent, Yanic Samzun, marc Sinnaeve. ont par ticipé à ce numéro : Leopold Charond, ricardo Cherenti, Alexis Doutain, Thierry Bodson, Yannic Keepen, Denis Lefebvre, nathalie misson, Lucrèce monneret, Bruno Poncelet, marc Tarabella. Crédits photographiques : André Delier, Jean-françois rochez Lay-out : nino Lodico mailing : maria Casale Pour recevoir gratuitement AGIr PAr LA CULTUre par la poste ou pour vous désinscrire de la liste d’envoi, prière de contacter maria Casale par mail (maria.casale@pac-g.be) ou par téléphone (02/545 79 11) Le contenu des articles n’engage que leur(s) auteur(s). Tout les articles peuvent librement être reproduits à condition de mentionner la source. Conformément à la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l’égard des traitements de données à caractère personnel, vous pouvez consulter, faire modifier vos informations de nos fichiers d’abonnés ou vous opposez à leur utilisation. Cette publication reçoit le soutien du Service éducation permanente du ministère de la fédération Wallonie Bruxelles, de la Loterie nationale, de la région wallonne et de l’Agence du fonds social européen. 4 Yanic Samzun Secrétaire général
Rencontre avec François Jullien fr ançois Jullien es t phil osophe et si nologue. Il est venu en avril der nier dans le cadr e de Ph ilo, l es r encont res phil osophiques de PAC organisées en collaborat ion avec Ph ilos ophie ma gazine, nous entr etenir de l’univer sel à l’épreuve de la Chine. Un beau moment de réflexion décalé en regard de la puissance de la rationalité occidentale. Vous êtes spécial ist e de l a Chi ne, vou s par lez souvent à propos de la Chine, de tr ansfor mation silencieuse et vous distinguez des concepts comme l’univer sel tr a- ditionnel de l’occident et de l’europe des Lumières, et l’unifor me et le commun de la Chine. Cette distinction était tout à fait intéressante pour appréhender justement de manière plus claire le regard dif férent que l’on peut avoir sur l’empire du milieu. Je crois que cela implique un tout petit peu de nettoyage conceptuel. L’universel est une notion de la philosophie et de la science mais le terme est ambigu parce qu’il y a deux façons de concevoir l’universel. Soit l’universel est un universel de constat, c’est-à-dire de généralités, c’est-à-dire que cela a toujours été ainsi, soit c’est un universel de nécessité : il ne peut pas en être autrement. Quand on dit que les Droits de l’Homme sont universels, quel est l’universel en question ? Il faut suivre les étapes. L’universel vient d’une histoire singulière. La question aujourd’hui pour nous, c’est que nous découvrons, à la rencontre des autres cultures, que l’universel est une production singulière, donc en contradiction avec elle-même. L’universel n’est pas universel. L’universel serait de lui-même le contraire de l’universel. C’est une production singulière de l’histoire, de la culture européenne qui, par la philosophie, par le droit, a produit cette exigence-là. Tandis que l’unifor me, c’est plutôt un concept économique ? L’uniforme pour moi, c’est disons l’inverse, c’est-àdire non plus selon une exigence de nécessité donc rationnelle mais effectivement, ce qui se rapporte à la production, au standard, au stéréotype. et la difficulté aujourd’hui pour nous c’est que l’uniforme, tendant à recouvrir le monde entier par le fait de la mondialisation, fait comme s’il était l’universel. Il se prévaut d’une légitimité de raison, alors qu’il n’est qu’une commodité de la production. est-ce que l’on pour r ait dir e que l’unifor me s’incar ne dans l’hégémonie cultur elle anglo-saxonne ? oh, cela changera ! oui pour l’instant ! oui parce qu’il y a une uniformisation, qui est un mode de vie, qui est le fait que vous trouvez Harry Potter en Chine comme à Paris au même moment et que tous les enfants du monde auront le même imaginaire. C’est cette uniformisation-là qui fait qu’il y a du standard, du stéréotype et donc un danger de répétition ennuyeuse. mais les chinois ont-ils accepté cette unifor mité ? J’ai été en Ch ine il y a un an. mes enfants voulaient un jour manger au mcD on ald’s. Je pense qu’i l y a plus de 200 mcDo à Pékin et à Shanghai. 5 entretien Là, il faut rentrer dans l’histoire. nous sommes allés en Chine. nous sommes allés au travers des missions religieuses avec plus ou moins d’effets. nous sommes retournés par la force et nous avons ouverts les ports chinois, les traités inégaux, les concessions. on a donc rompu l’histoire chinoise. on y a apporté une modernité qu’elle n’attendait pas. Ils ont dû emprunter les catégories européennes car la modernisation a commencé. et la question aujourd’hui, c’est justement de voir comment les cultures réagissent par rapport à des standardisations qui sont-là à l’œuvre. on voit ce qui se passe maintenant dans l’explosion démocratique au moyen et au Proche- orient. est-ce qu’on pour rait imaginer un processus de ce type-là comme évolution dans la Chine d’aujourd’hui ? on m’a beaucoup posé cette question depuis deux mois ! La réponse est : « Je ne crois pas ». Parce que ce qui a permis ces révolutions au maghreb, c’est qu’il y avait un dictateur à abattre. en Chine, il n’y en a pas. Qui voulez-vous abattre en Chine ? Quelle est la figure symbolique qu’il faut supprimer ? non, le pouvoir est structuré, par le parti, par l’armée. Il n’y a aucun intérêt à tuer le président chinois parce que c’est un appareil. D’autre part, il faut tenir compte du fait que les conditions ne sont pas du tout les mêmes. La Chine a connu la révolution culturelle. La Chine n’a jamais produit de conception politique autre que la monarchie, c’est comme cela. Les formes de régime telles que les européens les ont pensées, il n’y a pas de tradition équivalente en Chine. CS PHoToGrAPHIe



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :