Agir Par la Culture n°24 oct/nov/déc 2010
Agir Par la Culture n°24 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Présence et Action Culturelles

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : à livres ouverts... le monstre doux de Raffaele Simone.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
OÙ IL EST QUESTION DE L’ÊTRE, LA POLITIQUE ET LE COURAGE Jeune philosophe, née en 1974, Cynthia Fleur y est pr ofesseu r e de philosophie politique à l’American U niver sity of Paris (Sc hool of Government) et maîtr e de confér en ces à Sciences Po. En 2005, elle publiait « Pathologies de la démocr a- tie » aux éditions 2005. Aujour d’hui elle remet sur le métier un nouvel ouvrage intitulé « La fin du cour age » - La r econquête d’une ver tu démocratique. D’entrée de jeu, Cynthia Fleury va nous habituer à apprivoiser son style et sa manière d’écrire, comprendre et voir sa philosophie, qui très vite peut séduire le lecteur sinon l’irriter fortement. Elle s’appuie sur l’audace de sa jeunesse, exercice qui lui convient bien sans nul doute. Cynthia Fleury démontre combien le courage de défendre ses idées implique la solitude. Du courage, du courage Dans cet essai philosophique, Cynthia Fleury estime qu’il n’y a pas de courage politique sans courage moral et démontre avec force comment un retour à l’exemplarité politique est, non seulement possible, mais urgent. « J’ai perdu le courage comme on égare ses lunettes, écrit-elle, aussi stupidement. Cela m’est arrivé alors que je voyais la société dans laquelle je vivais être sans courage. J’ai glissé avec elle. Dans elle. C’est étonnant d’apprendre que parfois le monde et soi-même avons le même âge. C’est rare. Mais dans cette époque sans courage, nous sommes tous naissants. » Comment convertir cette épreuve du découragement en reconquête de l’avenir s’interroge-t-elle ? En effet, notre époque est celle de la disparition et de l’instrumentalisation du courage. Or ni les individus, ni les démocraties ne résisteront longtemps à cet avilissement moral et politique. Dès lors, poursuit-elle, comment reformuler une théorie du courage, comment résister à la capitulation et à ses légitimations perpétuelles ? L’important en politique, c’est le COURAGE. Si notre attitude procède d’une morale (terme plus fort et plus profond que l’éthique) et de liberté (d’esprit, de parole, contraire à la soumission et à l’asservissement), seule la voie du courage est la bonne (et la plus difficile). Elle isole parfois, quand les autres ne sont pas eux-mêmes courageux et suivent comme des moutons 14 « …Ce n’est pas parce que l’on fait quelque chose que tout le monde aimerait faire que l’on est courageux. Oser la toute-puissance n’est pas synonyme de courage. De même, la fin des limites n’est pas le signe du dépassement de soi. » A u Fond, l’ère du temps serait-elle synonyme de « disparition du courage » ? En réalité, explique Cynthia Fleury dans son livre, l’homme à tendance à se focaliser uniquement sur ses intérêts propres, délaissant ainsi l’engagement public. Trop tourné sur sa personne, il est du même bond plus fragilisé et rendu vulnérable, isolé des formes collectives de défense. La falsification s’opère donc ici, en confondant le désir individuel et la recherche du bien collectif, en faisant du seul désir personnel un désir pour tous… « Nous sommes les passagers clandestins de l’absence de morale » écrit encore Cynthia Fleury. En surfant sur les vagues, l’homme pense se mettre à l’abri, sauver sa peau, prendre moins de risques, rester en superficialité. Il en est tout autre en réalité, il prépare sa propre érosion et sombre dans la dépression. Le malaise individuel est directement lié à une déstructuration de la société. L’homme et la société se meurent par manque de courage….A défaut de faire exploser le système, les individus décident de se faire imploser eux-mêmes. L’individu n’est pas tout à fait dépourvu de courage, il est aventureux dans son imaginaire. Il a perdu le sens de l’entraînement au courage. Plus que l’absence, c’est précisément ce manque d’entraînement et d’apprentissage au courage qui caractérise notre société. Apprendre le courage n’est pas simple, il faut pouvoir dire non, en assumer le risque et les conséquences, cela conduit à une démarche solitaire. On identifie clairement ce que l’on va perdre, par contre on ignore ce que l’on va gagner ! La démocratie n’est pas un ordre spontané de l’égalité. Ce n’est pas seulement en se rendant au bureau de vote pour accomplir son devoir citoyen que la machine démocratique sera ravivée, il faut nécessairement ranimer son âme et son esprit. Epreuve initiatique politique et morale, individuelle et collective, la fin du courage aurait pu s’accompagner d’un point d’interrogation. La fin du courage Cynthia Fleury Editions Fayard, Mars 2010 Sabine Beaucamp « Un fait courageux ne doit pas conclure un homme vaillant » Montaigne, « Les Essais » UrLIOW5 LEDNIE5 Tume mils pasaJurxrrYavdes n J.. DERNIÈRES PUBLICATIONS : CAHIER DE L’ÉDUCATION PERMANENTE N°37 DYNAMIQUES URBAINES : E N QU êTE D’U N DÉVELOPPEMENT EQUILIBRE PAC EDITIONS Le dernier numéro des Cahiers de l’éducation permanente se penche sur la Politique des Grandes Villes, ses aspects politiques, sociaux, territoriaux, urbanistiques et environnementaux. La culture s’affirme aujourd’hui comme un levier important du dynamisme des villes. Il s’agit ici de s’interroger sur sa place au sein des quartiers populaires faisant l’objet de rénovation, d’aménagements lourds souvent marqués par la présence de multiples communautés ou dans l’optique d’affirmer le rayonnement international de la ville. L’urbanisme participatif et la démocratie urbaine sont largement associés aux projets, aux paysages urbains. Ils construisent les villes de demain. Prix : 8 € - pour toute commande : editions@pac-g.be TU NE VOIS PAS, ALORS REGARDE… Le 3 e Œil – Photographies de Véronique Verc heval PAC EDITIONS/3 e Œil Trente portraits réalisés par la photographe Véronique Vercheval. Trente portraits de personnes malvoyantes ou aveugles… C’est toute la question du regard, essentielle en photographie - regard du photographe, regard du sujet, regard du spectateur – qui est posée de manière plus pointue que jamais. Comment créer les conditions de la confiance ? Comment ne pas se sentir voyeur en regardant quelqu’un qui ne peut vous voir ? Cet ouvrage a pu être réalisé grâce à la complicité et la confiance de Rajâa Jabbour, présidente de l’asbl « Le 3 e Œil ». Lors de la prise de vue, de longs moments de paroles, d’expériences partagées s’installent. Ce sont ces mots échangés qui accompagnent chaque image de cette galerie de portraits. Prix : 15 € - pour toute commande : editions@pac-g.be
../I\/eaexrrr. ehatune est, un jour au l'autre. antre 6 trartenriel#re ses CtineaLKsnr4r1. et set Ir,otiques a'd'nufr+es. Si les ! vailles pecrogcsiquessent- 1 au centre de Id profession de farmaterr, e9leti ne sont ceptndant pas suffisantes. Le fe,nnateEr r3oi-F aussi mettre en pratiqueiesrnettradiss, teefMiques et airtils appropriés au sein Srr clispasi'tir# dont il reraïrtrrsse las diff'rerrts ebjeclifs et enjeux sixiëtaux.- Au- delà. de ses quuEltËs pidagogitirt# de tr,urFsmatleur. le formateur dell encore dévdamier tes/or cprrlerierr es r',elatkorreeAne : c'erf-iy -dire see crhpgicit#s à ripo à des erri5srle tcx complexes, d Frio- bili ser eteicrilolter d+eÉr ressource-3 prie-l+asm:1.+ale'et d adapter lai attltUdes ap"prapriixs ddro. le..mmu cantexte particulier de la formation des adultes. La qualiti des inter,errtions des travailleurs -dl secteur- smi,oct/ftrreR en Onértial et de] 'alunatian pfrrrMnrMeate en parLicidier, passe inévitablement par les aptitudes pédagogiques de celles et ceux gri prerneni` en charge lra.r #arFncrtïonSi MO x+vuiors que pac'rivn socioculturelle wit tar réel levier de lutte contre les itrigulifës sociales,. #caurrofrri- -"- que : e# tullorslle4, lie putiet qui imutMtipe c# resporuabiiise dus me pretspsctu+e de chargeeMerrt social respectyelex.e du. Se^ : dltr bien Crelrlr4rirl et de d'Intilrii en#r+ol, er resscryr ; el CALES.'b CONIrt`EN,. fa1`+trQ}60+I ear+rs+e sur l'aix:c zpi] et 2012Elie cQrr,ple 9 Trrviuivs.ernPlvmerrtuires pnstitumi u7 fsut irdissocialsLe pair fitl#ts et ccux grr sGslfMarttart ben/altier d'ssre solide Ea-rnotima de base. Toutefois, si vous diSposel r1166 de certaines desrsonipétencc.s du foi-nMutiar. vous pouvez vous inscrirerme pa-tie PAE-14 EQUI5 Pour psrliciper k ferTnot+an de farFerateuxs danhurteirs, II est ifidrsprmsodik deJasxi fier durMre pratique r#gulfere de roriraMetKrn de rave el d'une trxeMeissmres suffisante de la dXruanque des gr,xpirs, cle 4u corrduite des rimions et de la tonvnurhicol ion. Or.i 7 Le ferme-enie amide d ft#pace & « vux, Centre dksbergemrnr de lo Rrow:ticc de bigler dc 91+100 a 17k. Pow celles et cru.% qui lb salua+tertJe.tt puai** W9er sir plut combirn co agate La p174içiN+ipn 1-4km 4001 a# pur ? nodale tilltod4rtia. 74 240E) {ricriprerKint Ice mixe de midi. Irs boissons et collations Logement et veto -del,jerNer ; SO#In,Irt NisçrMatnan abligptotre au ir3a+rrf] lors a ralancc)./4)rs./Reine i qrierr,erifts et i'fIISerilptitrllS Ttl4cJurger {s d+rpllvrt emplir. sir le site wwrrunir+rrsateprxpuaf+arcdetiege be Nancy I-brcljr Eiii7g652111 d7qrtx.bnnrorcitepafa diy-u purzdTt]iespe or9 Y1 Ï Y"I\/A\44-71/I/I/I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :