Action Armes & Tir n°50 février 1983
Action Armes & Tir n°50 février 1983
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°50 de février 1983

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (205 x 275) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 52 Mo

  • Dans ce numéro : la Ruger Mini 14 laser.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
1111111111111 L'ajustage correct pour l'époque du canon dans la culasse. Très prisé de la clientèle féminine mondaine ou demi-mondaine, le 6,35 entrera dans l'histoire le 16 mars 1914, lors de l'assassinat de Gaston Calmette directeur du Figaro par madame Caillaux, vindicative épouse du président du conseil du moment. Cet événement politico-tragique au léger parfum de scandale fit titrer par l'Echo de Paris : — « Il n'y a plus aujourd'hui qu'un argument irrésistible : Le Browning ! » Le battage déployé autour de cette malheureuse affaire contribuera on s'en doute à accroitre un peu plus la popularité du 6,35. La première guerre mondiale fera régresser momentanément les ventes de 6,35, mais nombre de soldats gagnés à la cause du 7,65 Ruby massivement utilisé à l'occasion de ce conflit, s'empresseront une fois la paix revenue de faire l'acquisition d'un petit P.A. leur rappelant leur passé couleur bleu-horizon. Avec l'entre-deux-guerres, le 6,35 retrouvera une seconde jeunesse et supplantera le revolver vieillissant. Il suffit de consulter les catalogues Manufrance des années 20, pour constater quelle large part est réservée au P.A., au détriment du barillet, qui quelque temps auparavant occupait la majeure partie des pages consacrées aux armes de poing. Suprême consécration, nombre de hauts-gradés n'hésiteront pas à faire l'acquisition de cette arme merveilleuse... Nous avons récemment eu l'occasion d'examiner un magnifique 6,35 MAB conditionné dans un luxueux étui de cuir qui portait le marquage : — Lieutenant- Colonel Guy — Direction de l'Artillerie — 2ème Bureau —. Vraisemblablement, 52 cet officier supérieur ne devait se servir de son pistolet que pour tirer... des plans sur la comète. L'arme présentée dans cet article est intéressante à plus d'un titre ; sa ligne rappelle immédiatement le fameux 7,65 Ruby commandé à l'Espagne à près d'un million d'exemplaires ; mais avec pour différence que ce 6,35 acheté dans un Grand-Magasin en 1912, n'est pas le descendant de ce dernier, mais plutôt le point de départ, contrairement au baby Luger ou baby Nambu, qui eux dérivent du modèle militaire initial. Long de 107 mm, pour un poids avoisinant les 350 grammes, le Victoria offre une agréable prise en main avec sa poignée carrée de 4,5 cm. Sa capacité de sept coups lui confere une puissance de feu (si l'on peut dire), tout à fait honnête. Du point de vue de la précision, il ne faut pas se montrer trop exigeant compte-tenu de la longueur du canon (5,4 cm), et de la vocation de l'arme essentiellement destinée à la défense rapprochée (moins de cinq mètres). Le marquage frappé sur la partie gauche de la glissière est tout à fait dans le style militaire propre à raccrocher une clientèle soucieuse d'acheter du solide presque du réglementaire. Le terme : « Mle 1911 » inscrit en place de choix, dénote bien le désir du fabricant d'entretenir cette illusion chez l'acheteur éventuel. Par rapport au Ruby 7,65, le Victoria se différencie par le sérieux apporté dans sa construction, notamment en ce qui concerne les tolérances mécaniques du jeu de la glissière, la profondeur des rayures du canon, l'ajustage des différentes pièces constitutives, le soin du polissage. Son bronzage d'un noir profond lui donne une allure non dénuée d'une certaine élégance. Détail qui a son importance, le Victoria possède sur la partie supérieure de sa carcasse, un indicateur de chargement, accessoire qui, il faut le souligner, fait terriblement défaut sur le Ruby. Malgré tous ces côtés positifs, on retrouve sur le Victoria, le même gros problème que l'on rencontre avec le Ruby, en l'occurrence la facilité déconcertante avec laquelle cette arme est susceptible de réaliser des départs de coups accidentels. Indéniablement il manque sur le Victoria la pédale de sûreté arrière des Browning 6,35 F.N. et Colt Pocket 25 A.C. P.A l'issue du second conflit mondial, on assistera au déclin de la popularité du 6,35, au profit d'un vieux calibre revenu à la mode : le 22 Long Rifle. La législation contribuera également pour une large part à stopper l'avenir commercial de ces petits pistolets. Le 6,35 défraiera bien encore un peu la chronique des années 1950, en tant qu'acteur indirect de certains crimes passionnels. Mais il faut reconnaitre que mis à part le Lercker italien capable de tirer en rafale son chargeur de 20 cartouches aucune initiative intéressante ne verra le jour pour prolonger la carrière de cette arme véritable symbole d'un passé révolu, qui serait plus digne d'être rangée dans l'armoire aux souvenirs qu'en quatrième catégorie. Henri VUILLEMIN L'arme dans sa pochette. Démontage du canon.
5 670 F 610 F 1 200 F 375 F Casque Bilsom 150 F S.S.G. Elite 243 Win Montage lunette Lunette à partir de Bipied ARMURERIE jEANNOT Jacky BRUSSON, armurier diplômé de l'Ecole de Liège vous attend au 9, rue Louise-Michel 92300 LEVALLOIS-PERRET SUPER PROMOTIONS Luger Colt Bronzé Colt Nickelé NOUVEAU elere, 22 LR 520 F 450 117111 530 F 1 coup S.M. 1 500 F QUASI-ARMES OUVERT DU LUNDI AU SAMEDI de 9 h à 12 h 30 et de 14 h à 19 h Tél. 757.53.20 USM 1, 22 LR USM 1, 22 Mag Bipied Lunette 4 x 40 Lunette 3a 9 x 40 1 400 F 2 200 F 375 F 450 F 750 F Kalashnikov 22 LR 1 600 F DÉFENSE 22 Grenaille Cobra 660 F Pyton 640 F P.K. 800 700 F Derringer 280 F Akah 690 F Arminius 700 F Promotion Février, envoi dans toute la France, frais de port en sus. Club MANNOT STAND 22 mètres NOM Prénom Rue Notre CATALOGUE de 40 pages D'ARMES 30 F Remboursé à partir de 500 F d'achat Ville et code postal Paiement par CB - CCP Bon de commande



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 1Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 68