Action Armes & Tir n°50 février 1983
Action Armes & Tir n°50 février 1983
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°50 de février 1983

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (205 x 275) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 52 Mo

  • Dans ce numéro : la Ruger Mini 14 laser.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
CARABINE COLT L'A. R. 15 crosse rentrée. WIMIIMIIMIIIMM UMM L'arme ouverte A.R.15 Parallèlement au développement de son fusil militaire M. 16 A. 1 la firme Colt amis sur le marché commercial aux Etats Unis la version civile du M. 16 : l'A. R. 15. Cette arme, similaire en tous points au modèle militaire, (tiren rafale excepté) utilise bien évidemment la munition de 223 (5,56). Initialement prévu pour désigner le prototype de l'arme lors de sa conception par la firme Armalte, le sigle A.R. 15, racheté par Colt en 1959, sert maintenant de désignation à cette arme à vocation civile. Le pontet escamotable pour tir avec gants. L'A.R. 15 est présenté en deux versions : la version fusil avec crosse et garde main standard du modèle militaire et le modèle carabine, inspirée quant à elle de la version « Commando » du M. 16 (appelée aussiX.M. 177 ouC.A.R. 15) qui possède un canon plus court et une crosse télescopique. C'est cette version carabine, dernière sortie qui nous intéresse plus particulièrement, à un moment où l'on parle beaucoup d'une revalorisation du M. 16 A. 1 comme arme de base de l'U.S. Army. La carabine A. R 15 séduit au premier coup d'oeil car elle a bien évidemment gardé la silhouette caractéristique du M. 16 avec sa poignée de transport et ses organes de visée surélevés. Le canon, ramené de 53 à 40 cm, est entouré d'un garde main lui aussi raccourci, donnant à l'ensemble une silhouette plus racée. La crosse télescopique, seule véritable innovation par rapport à la version standard renforce encore cette impression, réduisant la longueur de l'arme de plus de 9 cm. On retrouve sur la carabine Colt A.R. 15 toutes les caractéristiques techniques du M. 16, devenues classiques aujourd'hui sur toutes les armes militaires, mais véritablement révolutionnaires lors de la conception de l'arme au début des années 60 : matériau synthétique pour la crosse et le garde main, carcasse en métal léger (seuls sont en acier la culasse et le canon), chargeur en aluminium, poignée de transport et bien évidemment la munition de 223 maintenant aussi bien passée dans les moeurs civiles (aux Etats Unis) que militaires, après avoir suscité dix années de polémique enflammée quant à son efficacité véritable. Il semble que les dernières productions du M. 16, A.R. 15 soient mainte-
nant toutes de couleur noire aussi bien pour les parties en matière plastique que pour les pièces métalliques alors que les M. 16 utilisés pendant la guerre du Vietnam étaient de couleur verte. Prise en main - Utilisation : Malgré sa vocation civile, l'A.R. 15 conserve son esthétique d'arme guerrière, argument de vente non négligeable si l'on considère le nombre important de copies de M. 16 en 22L. R vendues dans notre pays et dans l'Europe entière. Dès le premier contact, la carabine Colt A.R. 15 surprend par son poids très faible même par rapport aux fusils d'assaut les plus modernes (2,7 kg contre 2,9 kg pour le M. 16 et 3,4 kg pour le Famas). De quoi surprendre les anciens combattants avec la Thompson à 4,8 kg. La culasse (en haut) le levier d'armement (en bas). A.D.P. La prise en main est agréable et l'équilibre très bien assuré aussi bien en tenant l'arme par la poignée de transport que prête au tir, la main enserrant la poignée pistolet. La crosse téléescopique est facilement déployée grâce à un large verrou permettant un geste très naturel vers l'arrière. Un point noir cependant avec le levier d'armement : s'il est aisé à manoeuvrer l'arme à la hanche ou en position d'attente, il devient très difficile à utiliser dès que l'on monte l'arme à l'épaule, venant pratiquement au contact du visage du tireur. De plus, n'étant pas solidaire de la culasse, il ne peut servir qu'à faire reculer celle-ci, n'étant d'aucun secours pour l'aider à se refermer si besoin est en cas d'incident de tir, d'où l'adjonction d'un bouton poussoir sur le M. 16 A. 1 qui fait quelquefois défaut sur l'A.R. 15. Les chargeurs de 5,20 ou 30 cartouches de 223 se sont révélés très résistants malgré l'utilisation de métal léger. Enfin, le pontet amovible permet de tirer facilement avec des gants en période d'hiver. L'A.R. 15 nous a donc semblé être malgré quelques défauts tout à fait au point, du moins en tant qu'arme à usage civil. Les organes de visée : Là aussi, pas de changement entre l'A.R. 15 et le M. 16. L'oeilleton placé sur la poignée de transport est de type « à équerre » comme sur le P.M.MAT 49 et correspondant aux distances 0 — 300 yards et 300 — 500 yards. Cet oeilleton permet aussi le réglage latéral de la visée grâce au disque placé sur sa droite et repéré de 1 à 5, disque qu'on a tendance à prendre à tort pour un tambour de hausse. Le guidon, surélevé lui aussi sur la pièce servant à l'emprunt des gaz et au support de baïonnette, permet le réglage en hauteur de façon très classique. La lunette : Arme avant tout destinée au marché civil U.S., l'A.R. 15 ne pouvait rester longtemps sans que de très nombreux accessoires, pas tous très utiles d'ailleurs, ne soient proposés aux heureux détenteurs. Pour ne pas demeurer en reste du point de vue de l'optique, la maison Colt propose sa propre lunette (Made in Japan) qui a le mérite d'être conçue pour pouvoir s'adapter directement sur la poignée de transport évitant ainsi de compliqués montages. De taille réduite et facilement mise en place grâce à une clavette d'assemblage se vissant sous la poignée de transport, cette lunette est de grossissement 3. Equipée d'un tambour gradué de 0 à 500 yards et réglable en site et en direction, elle couvre largement (et bien plus) le com- De gauche à droite : 22 LR, 223 R (5,56 mm) et 308 W (7,62 mm Nato). 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 1Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 50 février 1983 Page 68