Action Armes & Tir n°48 décembre 1982
Action Armes & Tir n°48 décembre 1982
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°48 de décembre 1982

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (205 x 275) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 56 Mo

  • Dans ce numéro : le premier Lefaucheux.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
04111141111410411041141410111611Lorsque la rédaction de la revue Action Guns m'a demandé, il y a plusieurs mois de faire le test de l'ASTRA 80, j'ai fait aussitôt grise mine. Je me souvenais en effet de la réputaiton désastreuse que nos anciens faisaient sur la fabrication d'armes espagnoles d'avant-guerre. Qui n'a jamais entendu parler du désastreux Ruby aussi célèbre pour son mauvais fonctionnement, que pour sa mauvaise fabrication. Mais assez parlé d'histoire ancienne que tous nos lecteurs connaissent bien. Il est temps de s'intéresser à notre test. Je ne reviendrais pas dans cet essai sur l'excellent article paru chez un de nos confrères qui décrivait d'un façon au combien détaillée la cinématique de l'arme. Notre test portera, à la demande de nombreux lecteurs, sur les conditions pratiques d'utilisation de cette arme aussi bien en tir de précision, qu'en tir rapide ou encore en tir d'endurance. Pour réaliser ces tirs, de nombreux amis tireurs confirmés ont apporté leur concours. Nous avons eu la chance d'avoir à notre disposition un nombre considérable de cartouches, au total plus de 3 000, de marques et genres différents. Ce nombre élevé de cartouches a permis la réalisation d'un test sérieux d'usure de l'arme. Mais avant tout, je pense qu'il est nécessaire de faire une rapide présentation de l'arme pour nos amis lecteurs qui n'avaient pas eu l'occasion de lire cet article. DONNEES TECHNIQUES DE L'ARME Marque : ASTRA, Fabricant : ASTRA GUERNICA - ESPAGNE, Modèle : 80, Type : DOUBLE ACTION, Calibre : 9 m/m parabellum à gorge. MATERIAUX DE COMPOSITION DES SOUS-ENSEMBLES Carcasse acier, Culasse acier, Canon acier, Plaquette de crosse plastique ou bois à la demande, Chargeur tôle. CARACTERISTIQUES NUMERIQUES Longueur totale : 180 m/m, Largeur maximum : 36 m/m, Poids de l'arme : 985 grammes, Hauteur totale : 142 m/m, Longueur du canon : 93 m/m, Capacité du chargeur : 15 cartouches, Capacité maximum : 15 + 1. 34 LES MUNITIONS UTILISEES Nous disposions pour cet essai de différents types de munitions. La vitesse des 9 m/m parabellum calculée sur des barrières de vitesse murales doubles, variait de 365 m/s et 410 m/s. Les munitions de marques suivantes ont été tirées : — FIOCCHI — CCI SPEER — ATE — NORMA — GECO — REMINGTON — LAPUA — S.F.M. Abaissement de la clavette de démontage La culasse sort librement essort récupérateur
41114104104111411111Sellee1111111Les munitions de marques ATE, GE- CO et FIOCCHI étaient des munitions relativement anciennes, fabriquées il y a une dizaine d'années environ. Différentes balles ont été utilisées cylindro-ogivales, tronconiques, de genres différents, balles blindées pour SFM, FIOCCHI, CCI, ATE, demi-blindées pour NORMA. Après cette longue présentation, mais nécessaire pour la bonne compréhension du test, il est temps de connaître les limites de cette arme pour les essais au tir. TIRS Les épreuves se sont déroulées de la façon suivante : — Pour le tir rapide. Le tir a eu lieu à 7 mètres de la cible, l'arme à hauteur de la hanche ; le première cartouche en double action, les autres en simple action. Le chargeur étant garni de 10 cartouches, cette épreuve s'est faite toutes les 250 cartouches. — Pour l'épreuve d'endurance. L'épreuve d'endurance s'est déroulée sur l'ensemble des tests. Il est bon de préciser que les 250 cartouches tirées entre chaque tir de précision et de tir rapide l'ont été dans un minimum de temps. Nous disposions en effet de plusieurs chargeurs pour cette épreuve, tous garnis au maximum de leur capacité. A. Le tir rapide. L'arme tombe bien en main, même pour un tireur ayant de petites mains. Le tir d'un chargeur de 10 cartouches ne pose aucun problème ; le pistolet n'a pas tendance à piquer, ni à déchausser. Du côté de l'éjection pas de problème, les étuis tombent sensiblement tous à la même place. La relative compacité de l'arme permet aux services utilisateurs de la dissimuler facilement, et de la sortir tout aussi rapidement. Le défaut des appareils de visée en précision est ici une qualité, le peu d'aspérité de l'arme fait qu'elle n'accroche pas en sortant de l'étui. Pour les incidents de tir, il suffit de se reporter à l'épreuve d'endurance. B. Epreuve d'endurance Les premiers incidents apparaissent après le tir de 600 cartouches. A la 627ème cartouche, un incident de percussion s'est produit lorsque le marteau a été successivement mis dans la position sûreté et dans la position armé. A partir de la 856ème cartouche, l'éjection pose quelques problèmes. Les étuis restent bloqués à hauteur de la chambre d'éjection. Il faut pour y remédier tirer la culasse à l'arrière afin que les étuis tombent. Cette manoeuvre entraîne en même temps la chute de la cartouche suivante. Après plusieurs incidents consécutifs, le démontage de l'arme a montré que l'éjecteur était faussé, après une rapide opération de remise en état, le tir a pu continuer sans autre problème. Il a été aussi remarqué au démontage, la présence d'importants matages, à hauteur de la glissière et de la chambre. Entre 1000 et 1 500 cartouches, plusieurs défauts de percussion dus à un affaissement de la tension du ressort de percussion ; entre 1 500 et 2 000 cartouches de nouveaux incidents d'éjection se produisent, mais à l'inverse des premiers incidents, l'étui sort de la chambre mais reste bloqué entre la culasse et le renfort du canon. A partir d'une trentaine de manipulations du chargeur, les lèvres de celui-ci deviennent de plus en plus effilées au fur et à mesure des rechargements. Quelques tireurs ont eu la mauvaise surprise de se couper. Entre 2 000 et 3 000 cartouches Encore quelques défauts d'éjection et de percussion, des problèmes avec la sûreté manuelle sont apparus. Suivant le garnissage des chargeurs, la culasse reste ou ne reste pas bloquée en position arrière en fin de tir. Les chargeurs utilisés pour cette épreuve ont souffert, le ressort de la planchette élévatrice a de plus en plus de mal à faire son office lorsque les chargeurs sont garnis au miximum de leur capacité. C ONCLUSION Pour devenir une très bonne arme, il serait nécessaire que le fabricant apporte quelques modifications pour faciliter l'utilisation de ce pistolet automatique. Ces améliorations pourraient porter d'une part sur le positionnement du bouton poussoir de chargeur, en le plaçant à hauteur du pontet, tout en ayant la possibilité de le faire pivoter à droite ou à gauche de la poignée de crosse, et d'autre part sur l'inclinaison de la rampe d'introduction, pour assurer une meilleure progression des balles, surtout des balles de type « soft nose ». Malgré ces observations, il est indéniable que la fabrication espagnole s'est nettement améliorée depuis quelques années. J'attends avec une certaine impatience et une grande curiosité le modèle que cette firme doit sortir dans quelques mois. Patrice VAILLANT Nous remercions les Etablissements Bedec qui nous ont confié l'arme ayant servi aux essais. La preuve est là ! Pour éviter d'être la victime avec toutes ses conséquences. Soyez plutôt le plus fort avec la bombe anti-agression. MAN-FORT Stop aux attaques Contre l'agression MAN-FORT « patrouille » Aérosol neutralisant d'auto défense au gaz CS La bombe anti-agression patrouille » vous protège. L'aérosol « patrouille » projette à une distance de plusieurs mètres un liquide neutralisant de gaz « CS » de haute efficacité sur un ou plusieurs agresseurs à la fois et les rend inoffensifs pendant plusieurs minutes. « Patrouille » n'est pas un jouet. A n'utiliser qu'en cas d'agression. Vente interdite aux mineurs. En vente chez les armuriers qualifiés affichant le panonceau « spécialiste de la défense » MAN-FORT. La liste des armuriers est à votre disposition chez MAN FORT 57, rue de Rochechouart 75009 PARIS- Tél. : 878.33.86 qui vous communiquera le point de vente le plus proche de chez vous. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 1Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 48 décembre 1982 Page 68