Action Armes & Tir n°295 février 2006
Action Armes & Tir n°295 février 2006
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°295 de février 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 42,2 Mo

  • Dans ce numéro : armes de police... le nouvel AR 15 de la D.E.A., le Drug Buster !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 Tir à longue distance Sako TRG 42 en.338 Lapua Magnum Cet excellent fusil fabriqué en Finlande par SAKO a inauguré le calibre.338 Lapua Magnum commercialisé par Lapua et Norma au milieu des années 80. Aujourd’hui il est proposé en calibre 7,62x51 avec le modèle TRG 22 et également en.300 Winchester Magnum pour la TRG 42. Nous nous sommes penchés plus particulièrement sur le calibre.338 LM, munition rare sur les pas de tir, sauf sur ceux des adeptes du tir à très longue distance, comme Mailly-le-Camp ou Canjuers. Quel est ce calibre, quelle est sa destination, quelles sont ses qualités, quand est-il apparu ? La société américaine Research Armament développe ce calibre en 1983 aux États-Unis pour parvenir à propulser des balles de 250 grains en calibre.338 (8,61 mm chez Lapua) à la vitesse de 900 m/s. Les Américains Jerry Haskins, Jim Bell et Boots Obermeyer travaillent sur ce projet dans le cadre d’un programme de l’US Navy destiné à définir un fusil de sniper à très longue distance. Brass Extrusion Labs fabrique les étuis, Hornady produit les balles et Research Armament l’arme sous contrat avec l’US Navy. Au moins un M16 spécial est fabriqué par RND Machining aux USA pour tirer cette munition... Arme idéale pour l’entraînement à très longue distance, de 600 à 1.500 mètres, avec le calibre finlandais.338 Lapua Magnum. Matériaux de qualité, fabrication hyper soignée, bon design, modularité des éléments et nombreuses options caractérisent ce fusil de référence, adopté entre autres par l’armée suisse. Un coefficient balistique de 0,675 La cartouche ne connait pas de débouchés commerciaux et au milieu des années 80, Lapua reprend son étude et se met à la produire avec le manufacturier suédois Norma. Agréé CIP et donc SAAMI, le.338 Lapua Magnum est aujourd’hui en dotation dans de nombreux pays. Sa base est un étui de.416 Rigby reformé et renforcé pour les hautes pressions. Toutes les balles de.338 (entre 200 et 300 grains) peuvent être serties sur ces étuis mais la plus couramment utilisée est la 250 grains. Les performances du 338 LM, selon les données du manuel de rechargement Lapua, sont les suivantes : 900 m/s à la bouche (6.561 Joule) pour des balles 250 grains Lapua Scenar et une vitesse qui est encore de 504 m/s à 1.000 mètres. Chute de 90 mètres à 1.000 mètres et dérive de 22,83 m avec un vent de 6 m/s. La munition mesure 8,61 x 93,50 mm et se tire dans un canon au pas de 1 tour en 12 pouces. Avec une balle plus lourde que celle du.300 WM (entre 168 et 200 grains) et plus légère que le 12,7x99 (entre 650 et 850 grains), ce calibre s’intercale en offrant une
énergie supérieure et un coefficient balistique meilleur que celui du.300 : coefficient de 0,675 pour une balle Lapua Scenar en.338 et de 0,54 pour une balle Lapua Scenar en.30. Pour comparer, le 7 mm Remington Magnum s’affiche à 0,7 et le 12,7x99 à 1,0, ce dernier possédant le meilleur coefficient. Puissance, portée et précision C’est le seul.338 adopté pour une utilisation militaire. Son avantage par rapport au.30 est de rester supersonique plus longtemps, avec une capacité destructrice importante même à 1.000 mètres. Il peut encore percer des blindages d’acier à longue distance. Sa portée est d’environ 1.500 mètres pour des usages principalement militaires. Le.338 Lapua Magnum dépasse en performance tous les calibres.30 aux longues distances et en particulier audelà de 1.000 mètres, grâce à son poids qui lui confère une bonne tenue au vent. La balle Lapua.338 Lock Base est le standard militaire et la Scenar HPBT est idéale pour le long range des tireurs sportifs. Il existe aussi la version.338 AP485 perforante qui peut percer 15 mm d’acier à 500 mètres et aussi des balles explosives et incendiaires. Les tirs au-delà de 1.000 mètres s’avèrent relativement compliqués avec de nombreux paramètres à mesurer et à prendre en compte dans les tables balistiques (altitude, température, vent, vitesse de la balle, réglage de l’optique) en plus des conditions atmosphériques difficiles à gérer sur le terrain en raison de la distance Rail Picatinny visé directement sur le boîtier. (vent sur le trajet de la balle, pluie, luminosité) et des difficultés inattendues qui ne manquent pas de survenir (problèmes mécaniques divers). Une construction modulaire La recherche de calibres puissants se généralise dans les armées, ce qui pousse les unités à adopter des munitions dont la portée, la capacité de destruction et la bonne tenue au vent est largement supérieure au 7,62x51. Ce phénomène se développe depuis plusieurs années avec le.338 LM et le 12,7x99. Les Allemands de la Bundeswehr se sont tournés vers le.300 WM pour leur Accuracy AWM mais les Suisses ont choisi le.338 LM et la Sako TRG 42… Les Néerlandais, les Italiens et les Anglais ont aussi adopté le.338 LM. Pour ce calibre, seules quelques marques peuvent livrer des armes : PGM.338 LM, Unique RS1 Magnum, Accuracy AWM en 338 LM, Armalite AR-30M en.338 LM ou Sako TRG 42. Tous ces fusils fonctionnent à répétition manuelle. Précisons cependant que face au 12,7x99, le.338 est largement distancé en terme d’énergie à 1.000 mètres avec une force trois fois moins importante. Se pose alors la question suivante : pour des professionnels ne vaut-il pas mieux passer directement au calibre 12,7 qui permet de tirer à Fiche technique Sako TRG 42.338 LAPUA MAGNUM Modèle TRG 42 Fabricant SAKO LTD. P.O. BOX 149. 11101 Riihimäki. Finlande Site Internet www.sako.fi Distributeur Humbert - Groupe Beretta. 45, avenue Paccard. 42340 Veauche Fonctionnement À répétition manuelle par culasse rotative. Verrouillage à 60 degrés par trois tenons en tête. Éjecteur mécanique dans la tête de culasse. Trou d’évacuation des gaz sur le boîtier Sécurité Manuelle à deux positions (Sécurité, tir) Poids de détente (Réglable) 1,0 à 2,0 kg Calibre.338 Lapua Magnum (8,6 x 69,2 mm) ou.300 WM Alimentation Chargeur 5 coups (.338) ou 7 coups (.300) Longueur du canon 69 cm Rayures À droite. 1 tour en 12 » (30,48 cm) Frein de bouche Sako à trois chambres Longueur (sans frein de bouche) 120 cm Longueur avec crosse repliée (sans frein de bouche) 95 cm Poids total avec optique 5,1 (crosse fixe) à 5,3 kg (crosse pliante) Montage Sako TRG Tactical mount ou Sako Optilock ou rail Sako Picatinny Optique Schmidt & Bender PMII 4-12x50 mm ou 5-25x56 mm Matériaux Culasse et boîtier acier. Canon en inox ou Cr-Mo. Crosse repliable en aluminium, acier et polyuréthane. Bedding aluminium Finition Noire ou verte avec canon bronzé ou phosphaté Accessoires et options Bipied, frein de bouche à trois chambres, montages d’optique, interface Picatinny, sangle et attaches, sangle antireflets, valise, visée ouverte de secours, visée match, visée de nuit, kit de nettoyage, intercalaires pour la crosse Réglementation 5 ème catégorie Prix public conseillé TRG 42 avec crosse pliante (verte) 6632 euros Prix public conseillé TRG 42 à crosse fixe (verte ou noire) 3674 euros TRG 22 en 7,62x51 monté avec la nouvelle crosse pliante aux réglages multiples. 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 1Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 68