Action Armes & Tir n°295 février 2006
Action Armes & Tir n°295 février 2006
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°295 de février 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 42,2 Mo

  • Dans ce numéro : armes de police... le nouvel AR 15 de la D.E.A., le Drug Buster !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 externe, assorti d’un levier combinant sûreté et désarmement. Il reprend les caractéristiques de ses aînés, à l’exception de la carcasse, qui n’est pas en acier mais en alliage léger et du bouton-poussoir latéral de déverrouillage de chargeur, remplacé par un système plus simple, constitué par un crochet situé au talon de la poignée. Interdit à l’importation aux Etats Unis par le Gun Control Act de 1968, en raison de ses très faibles dimensions qui permettent trop aisément de le dissimuler, il n’en fera pas moins l’objet, pour cette même raison d’ailleurs, de commandes officielles pour équiper certaines unités des US Navy SEALs, de la CIA et de quelques autres agences gouvernementales américaines dont les missions nécessitent un port particulièrement discret. Il sera finalement fabriqué sous licence aux Etats Unis, à partir de 1988, par la firme Ranger Manufacturing Company, une filiale de Mid-South Industries basée dans l’Alabama, pour la maison Interarms qui importait les pistolets Walther. Après guerre, les pistolets Walther ont été fabriqués sous licence à Mulhouse, par la firme française Manurhin (Manufacture Comparaison entre un Walther PP en calibre 7,65 mm fabriqué par Manurhin (en haut), un Walther PPK en calibre.22 Long Rifle également fabriqué par Manurhin (au centre) et le Walther TPH en calibre 6,35 mm que nous avons testé. Le TPH fabriqué par Walther était livré dans une simple boîte en carton, accompagné par deux chargeurs, un manuel utilisateur et une cible-test. de Machines du Haut-Rhin). A l’heure actuelle, les modèles PP, PPK et TPH ne sont plus produits par Walther, ni par Manurhin, mais il reste souvent possible de se procurer une arme d’occasion auprès des armuriers, ceci pour un prix généralement raisonnable. Ces trois modèles sont toujours fabriqués sous licence aux USA mais, la demande dans notre pays étant faible et les prix de vente élevés, ils ne sont pas importés de façon régulière. La majeure partie de cette production US, qui porte la marque « Interarms », est réalisée en acier inoxydable (y compris la carcasse), ce qui augmente légèrement le poids du modèle TPH. Deux pistolets au banc d’essai C’est ce petit modèle TPH que nous vous proposons de tester ce mois-ci dans notre rubrique « banc d’essai », en dressant un parallèle entre les calibres 6,35 et.22 Long Rifle. Nous verrons que ce pistolet peut intéresser, sinon le tireur sportif, du moins le tireur de loisir par les joies qu’il procure : la satisfaction personnelle que l’on peut ressentir en réalisant, à bras franc, à la distance de 25 mètres, un carton des plus honorables avec cette arme minuscule est en effet particulièrement vive. Nous disposons pour nos essais de deux pistolets de fabrication allemande. Le premier, à l’état neuf, est chambré en calibre 6,35. Le second, arme d’occasion 6,35 Browning : à la fois classique et marginal Créé en 1906 par John Moses Browning pour son petit pistolet de poche, qui sera par la suite baptisé « Baby », le 6,35 mm, appelé.25 ACP outre-Atlantique, constitue le plus petit calibre couramment utilisable dans une arme de poing (alors que le.22 Long Rifle est beaucoup plus polyvalent, puisqu’il est également et intensivement employé dans les armes d’épaule). Malgré ses dimensions réduites, la cartouche de calibre 6,35 a tout d’une grande : culot à demi bourrelet, amorçage central (Boxer ou Berdan) et balle blindée. Comme son grand frère le 7,65 mm Browning, le 6,35 peut être tiré dans les pistolets semi-automatiques à culasse non calée. Bien qu’il soit devenu un classique indémodable, il est aujourd’hui relativement marginal, son utilisation étant strictement limitée à la self-défense au moyen de pistolets semi-automatiques de très petites dimensions.
FICHE TECHNIQUE COMPARATIVE modèle TPH TPH fabricant Walther (All.) Walther (All.) calibre en mm.25 ACP (6,35).22 Long Rifle (5,56) capacité 6 coups + 1 6 coups + 1 matériau de carcasse alliage léger alliage léger long. totale 137 mm 137 mm haut.(talon du chargeur inclus) 93 mm 93 mm larg. hors tout 23 mm 23 mm poids à vide 0,325 kg 0,328 kg long. du canon 72 mm 72 mm nbre de rayures 6 à droite 6 à droite long. ligne de mire 100 mm 100 mm hausse dérivable dérivable guidon fixe fixe platine sélective sélective poids du départ SA* 1,100 kg 0,800 kg DA 7,000 kg 4,500 kg *mesure effectuée à l'extrémité de la queue de détente législation 4ème catégorie 4ème catégorie achat et détention soumis à autorisation préfectorale ayant tiré quelques milliers de coups, est chambré en.22 Long Rifle. A l’instar des Walther PP et PPK dont il reprend la conception, le TPH fonctionne au moyen d'un canon fixe et d'une culasse non calée. Les rails de glissière sont uniquement présents dans la partie arrière de la culasse, l'avant étant guidé par coulissement le long du canon, autour duquel s'enroule le ressort récupérateur. Ce pistolet de poche est extrêmement plat et ne comporte aucune partie saillante susceptible d'accrocher les vêtements. Il ne pèse que 325 g à vide (351 g en calibre.22 Long Rifle et 361 g en calibre 6,35 quand il est chargé à sa pleine capacité de 6 coups + 1). Il ne possède pas de levier arrêtoir de Le guidon, de très petites dimensions, comporte un point blanc d’aide à la prise de visée. Remarquez les stries antireflets ondulées usinées sur la bande de visée. A. La hausse, installée à queue d’aronde à l’arrière de la culasse à glissière, comporte un trait blanc vertical d’aide à la visée. B. Bien galbée et striée longitudinalement pour éviter tout glissement du doigt, la queue de détente présente une ergonomie satisfaisante.C. Le système de pontet articulé faisant office de clé de démontage constitue l’une des particularités ingénieuses des pistolets Walther. On le retrouve sur tous les petits modèles : PP, PPK et TPH. culasse, ni de sécurité de chargeur. Il ne bénéficie pas non plus d’un système arrêtoir de culasse en fin de chargeur. Il est donc souhaitable de compter les coups tirés, afin de ne pas être surpris lorsque le chargeur est vide. Le levier combinant sûreté et désarmement est placé sur le côté gauche de la culasse. Il est peu proéminent, tout en étant aisément accessible. Quand il est relevé, un gros point rouge indicateur de feu apparaît. Quand il est abaissé, il recouvre le point rouge, désarme le chien si ce dernier était armé et déconnecte la détente. Le démontage sommaire s’effectue instantanément grâce à son ingénieux système de pontet articulé faisant office de clé de démontage. Il suffit, tout en maintenant le pontet pivoté vers le bas, de tirer la culasse à fond vers l’arrière, puis de soulever sa partie postérieure pour la dégager des rails de la carcasse. Les éléments de visée, de très petites dimensions, sont constitués par un guidon fixe et une hausse dérivable au maillet pour un préréglage de l’arme en azimut. La hausse, installée à queue d’aronde à l’arrière de la Gros plan sur la bouche du modèle chambré en calibre 6,35 mm. On remarque la finition soignée de la culasse, qui laisse légèrement dépasser le canon. A B C Rechargement de la 6,35 mm Le rechargement des petites cartouches de calibre 6,35 mm ne pose aucun problème particulier, excepté pour les utilisateurs aux grosses paluches maladroites, qui auront des difficultés à les manipuler. Encore faut-il, bien entendu, disposer d’une presse et d’un jeu d’outils (trois outils : recalibreur/désamorceur, évaseur et sertisseur). Un recalibreur au carbure de tungstène permet de profiter pleinement des parois droites de la douille pour éviter la corvée de graissage. La mise à feu fait appel à des amorces de type « Small Pistol » tout ce qu’il y a de plus courantes, puisque ce sont les mêmes qui sont utilisées pour les gros calibres 9 mm Parabellum et.357 Magnum. Etant donné les très faibles charges, le prix de revient est des plus avantageux au niveau de la poudre. En ce qui concerne les projectiles, leur achat en vrac permet d’en abaisser le coût de façon significative et il est également possible d’utiliser des balles coulées en plomb, recalibrées et graissées. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 1Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 295 février 2006 Page 68