Action Armes & Tir n°289 jui/aoû 2005
Action Armes & Tir n°289 jui/aoû 2005
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°289 de jui/aoû 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 43,5 Mo

  • Dans ce numéro : le SIG Sauer Mosquito.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
54 situé à l’intérieur du manche à l’aide d’une ou de deux mains. La main opère directement sur la lame depuis la position fermée de celle-ci jusqu’à son ouverture. A l’opposé de l’ouverture manuelle, nous avons l’ouverture automatique. La main du possesseur d’un couteau automatique n’a plus besoin de toucher la lame de celui-ci pour provoquer son ouverture. Pour se faire, il lui suffit de pousser ou d’enfoncer un bouton situé sur le manche du couteau. Le bouton va libérer un ressort qui en se détendant va provoquer l’ouverture de la lame. Meyerco Speedster SR. Camillus Aftermath. La gravité est le phénomène en vertu duquel un corps est entraîné vers le centre de la terre. Lorsque vous tenez un objet en main et que vous ouvrez celleci, il va tomber sur le sol en raison de la gravité. L’archétype du couteau à ouverture par gravité est le couteau des parachutistes allemands. Il s’agit d’un modèle à ouverture frontale. Pour ouvrir ce type de couteau, il suffit de diriger son ouverture vers le sol et d’actionner le levier ou le bouton qui retient la lame à l’intérieur du manche. Sous l’effet de la gravité, la lame s’extrait du manche. Il existe des techniques d’ouverture de lame qui permettent d’ouvrir celle-ci sans que l’on doive la toucher. Pour se faire, il faut tenir le couteau par le manche et donner un léger coup de poignée. Certains, ont tendance à assimiler ce type de techniques à une ouverture par gravité. Il s’agit d’une erreur qui est moins innocente qu’on pourrait le penser. Aux USA, la vente des couteaux automatiques et à ouverture par gravité est restreinte. Leur importation est interdite. Dire qu’un couteau, dont on a ouvert la lame au moyen des techniques dites de « Flip », est à ouverture par gravité c’est vouloir causer des problèmes au propriétaire du couteau, au revendeur ainsi qu’au fabricant de celui-ci. Pouquoi ne s’agit-il pas d’une ouverture par gravité est très simple à comprendre. Vous tenez le couteau en question ouverture de lame dirigée vers le sol. Si la lame s’ouvre entièrement, on peut dire qu’il s’agit d’une ouverture par gravité. Si la lame ne s’ouvre pas, il ne s’agit pas d’une ouverture par gravité. L’ouverture semi-auto ou à assistance à l’ouverture consiste à achever automatiquement le mouvement d’ouverture de la lame une fois que celle-ci ait été dégagée partiellement et manuellement de son logement à l’intérieur du manche. Certains, ont tenté de nous faire croire Sog Twirch I. qu’il s’agit d’un dispositif automatique. Il n’en est rien car la main opère bien de façon manuelle sur la lame. Le principe de fonctionnement de ce dispositif est très simple. Le système utilisé varie d’un fabricant à l’autre mais le résultat est identique. Une petite tige métallique, qui peut être combinée avec un ressort à spirales, est placée à l’intérieur du manche. L’une de ses extrémités est fixée au talon de la lame. Lorsque l’on referme la lame du couteau on « arme » la tige. Lorsqu’on agit sur la lame pour l’ouvrir, celle-ci va tout d’abord se dégager de son logement. Une fois qu’elle aura atteint un certain angle par rapport au manche, la tige va prendre le relais et repousser la lame vers l’avant. La lame se retrouve verrouillée en position ouverte. Il ne faut pas confondre ce système avec un mécanisme de verrouillage de lame. La plupart des modèles qui le possède sont des Liner Lock. Il est même possible de retirer le dispositif sans que cela affecte le bon fonctionnement du couteau. Les couteaux semi-auto sont ludiques et plaisants à utiliser. ■ Texte et photos : Olivier Achar
Actualités La finale de la coupe d’Europe du tir à 300 mètres Cette année encore, le Tir Sportif de la Côte d'Argent a l'honneur d'organiser une importante épreuve du calendrier sportif international Apres avoir accueilli les championnats de France de tir à 300m en 2002, puis une manche de l'EUROPA CUP en 2003, la finale 2004, ce club se voit confier la finale de la Coupe d’Europe 2005 qui se déroulera à Saint Jean de Marsacq du 15 au 18 septembre. Durant cette compétition, 12 pays d'Europe, représentés par l'élite européenne des tireurs à la carabine, s'affronteront par équipe, à travers des épreuves de tir à 300m. Cette finale sera suivie, du 21 au 25 septembre, des championnats de France de cette même discipline. La coupe d’Europe 300m Née de l'engouement des champions internationaux pour le tir à 300m, la Coupe d'Europe fédére les différentes compétitions de niveau européen organisées sur le continent, en sélectionnant les meilleurs athiètes et les fait se rencontrer à l'occasion d'une grande finale. L'objectif ultime est d'évoluer vers l'organisation d'une coupe du monde 300m, pour développer les échanges sportifs et amicaux entre les nations et que vive la tradition du tir sportif. Le tir 300m est considéré, par tous les grands tireurs, comme étant une des plus belles spécialités qui soit pratiquée au sein de l'I.S.S.F.(lnternational Shooting Sport La position et la valeur de chaque coup s’affiche sur l’écran Federation : Fédération internationale de tir sportif). Nul n'a oublié qu'il fut la premiere discipline de tir pratiquée aux Jeux Olympiques et on y retrouve les valeurs fondamentales de l'esprit sportif. Le tir à la carabine à 300m Les tireurs à 300m utilisent une carabine 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 1Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 68