Action Armes & Tir n°289 jui/aoû 2005
Action Armes & Tir n°289 jui/aoû 2005
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°289 de jui/aoû 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 43,5 Mo

  • Dans ce numéro : le SIG Sauer Mosquito.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Rechargement 46 La cartouche 45-70 L’année 1873 fut particulièrement fertile dans l’évolution de l’armement américain. On vit apparaître simultanément le revolver Colt Single Action Army avec sa cartouche 45 Colt, la carabine à levier Winchester 73 avec sa cartouche 44-40 et le fusil Springfield Trap door avec sa cartouche 45-70. Ces trois cartouches se portent encore à merveille aujourd’hui. Immédiatement la 45-70 réglementaire devint la cartouche de fusil par rapport à laquelle on jugeait toutes les autres. La douille fut souvent allongée pour donner plus de puissance ou une trajectoire plus tendue, comme la 45-90 WCF, la 45-100 Sharps, la 45-110 Quigley et même la 45-120. Mais seule la 45-70 a obtenu en 130 ans la consécration du temps. Elle est toujours chargée en poudre noire par les tireurs à l’arme ancienne et à la silhouette BPCR, et aussi en poudre sans fumée par les chasseurs revisitée équipés de carabines à levier. On trouve des originaux et répliques du Springfield Trap Door, du Sharps Shiloh 1874, du Remington Rolling Block, ou de la Winchester 1886. Pedersoli présente une gamme de répliques Rolling Block pour la cible à l’arme ancienne. En armes modernes, Ruger offre toujours deux Table simplifiée de chargement 45-70 La cartouche 45-70 se présente comme une énorme cartouche de revolver. La vogue de cet ancêtre de 130 ans ne faiblit pas et on la retrouve sur tous les pas de tir et à la chasse dans l’Est américain. Falling Block n°1 et n°3, Browning une carabine à un coup et Marlin plusieurs modèles chasse à levier sur boîtier 1895S. Thompson Contender offre bien sûr un canon 45-70. Certains armuriers américains ont recanonné des Mausers 98 Siamois et des US 17 en 45-70. En fait le calibre connaît une renaissance spectaculaire depuis trente ans. On peut même dire que le 450 Marlin et le 458 Winch Mag sont une filiation directe de la 45-70. Balle - grains Poudre - gramme Vitesse V° m/s Pression estimée Coulée 405 grains A0 - 0,80 g 332 1200 bars Hornady JHP 300 Tu 2000 - 2,9 g 526 1200 bars Arme d’essai : Carabine Rolling Block Pedersoli à canon de 97 cm éprouvée PSF
Les options de rechargement sont largement ouvertes, en poudre noire ou nitreuse, à balle plombou chemisée. Les pressions admissibles varient dans de grandes proportions selon le type de réplique historique utilisé et le rechargeur devra en tenir compte. Sur une arme de précision à un coup, on peut dépasser la longueur maxi autorisée. Dans ce cas on ne sertit pas et la balle plombest siégée longue pour venir effleurer la prise de rayure au chambrage. A droite on voit le marquage de l’ogive par la rayure. Caractéristiques dimensionnelles et balistique La première nomenclature réglementaire la désignait alors 45-70-405, avec une charge de P.N. de 70 grains et une balle de 405 grains propulsée à 410 m/s. L’impact de la balle lourde avait de quoi indisposer durablement le cavalier et le cheval le plus fougueux. En fait l’énergie de 225 kgm n’impressionne pas autant que l’énorme quantité de mouvement de 10,8 kg.m/s. En chasse la balle frappe l’animal avec un bruit mat juste après la détonation qui ne laisse aucun doute sur le transfert d’énergie. Dix ans plus tard on augmenta le poids de balle à 500 grains en réduisant quelque peu le charge de P.N.. Ensuite il est difficile de garder trace car chacun modifia le chargement selon ses besoins. On vit des cartouches de tir réduit avec la balle ronde de 145 grains du revolver Remington 1858. Des cartouches à grenaille pour le tir des nuisibles. Des cartouches à balle de 300 grains pour la petite chasse. L’avènement de la poudre sans fumée vers 1890 ne mit pas un terme au parcours de la 45-70, car les Winchester 1886 pouvaient tolérer des charges modérées de la nouvelle poudre. Ici se situe toute la difficulté de la pression admissible au rechargement et il n’y a aucune place pour l’erreur. Les Trap Door 1873 et leurs répliques et les Remington Rolling Block anciens sont limités à 1200 bars et en pratique à la poudre noire. Les répliques Rolling Block modernes sont estampillés PSF mais on restera très prudent. Les Winchester 1886 et Marlin 1895 supportent 1900 bars et des charges modérées de poudre sans fumée. Les Ruger Falling Block n°1 et 3 supportent 3000 bars et des charges vigoureuses. Ces chargements approchent du niveau d’énergie de la 458 Winch Mag. On comprend facilement qu’il faille exercer beaucoup de discernement car la pression admissible varie d’un facteur 3 selon l’arme et l’époque. Fort heureusement la table de Malfatti donne de précieuses indications de pression au chapitre 45-70. Si vous cherchez des cartouches manufacturées vous n’en trouverez pas facilement. Avec les larges variations de pression admissible, peu de cartoucheries prendront la responsabilité de commercialiser une telle cartouche. La 45-70 est accessible au seul rechargeur et il est seul à porter la responsabilité de la pression dans son arme et de sa sécurité. Le diamètre nominal de balle et canon à fond de rayure est de 11,63 mm ou 458 et nous ne pourrons donc pas utiliser les balles du 45 ACP ou 45 Colt. Si nous coulons nos balles en plomb, nous utiliserons un recalibreur de 457 ou 458. Le pas de rayure militaire se situait à 22 pouces ou 56 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 1Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 68