Action Armes & Tir n°289 jui/aoû 2005
Action Armes & Tir n°289 jui/aoû 2005
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°289 de jui/aoû 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 43,5 Mo

  • Dans ce numéro : le SIG Sauer Mosquito.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Les armes dans l’histoire Une rare version chinoise du PISTOLET-MITRAIL SCHMEISSER Ces divers conflits firent de la Chine le plus important marché mondial des années trente pour les marchands d’armes du monde entier, chacune des factions en présence tentant d'assurer sa supériorité sur ses adversaires en dotant ses troupes de l'armement le plus moderne du moment. Le bouchon de culasse comporte un amortisseur. LE PLUS GRAND MARCHE DU MONDE Compte tenu des effectifs engagés, cela nécessitait l’achat de volumes d’armements considérables L’achat d’armes en Occident restait une source d’approvisionnement coûteuse. Par ailleurs la mise en place périodique d’embargos puis les restrictions exercées sur les importations de matériel militaire en Chine par les Japonais incitèrent très tôt les Chinois à mettre sur pied une industrie d'armement nationale. Avant la première guerre mondiale, la fabrication locale d’une copie du fusil allemand modèle 1888 avait déjà été lancée en Chine. Mais ce fut à partir de la fin des années vingt que l’industrie d’armement chinoise prit réellement son essor, grâce à la mise en place d’arsenaux équipés de la façon la plus moderne avec l’aide des manufactures d’armes allemandes. Arme vue du côté droit. Un outil à garnir les chargeur probablement destiné à cette arme (si l'on en juge par ses dimensions et par son verrouillage latéral) et un outil de démontage du canon de fabrication allemande ont été placés sous l'arme, dont le chargeur est malheureusement absent. Les arsenaux gouvernementaux, ainsi mis sur pied, produisirent bien entendu des copies ou fabriquées sous licence d’armes allemandes : mitrailleuses système Maxim, fusils de type Mauser « Standard Gewehr » et pistolets dérivés MauserC.96. A côté de cette industrie gouvernementale, des entreprises privées ainsi que certaines petites manufactures, mises sur pied par des « seigneurs de la guerre » , souhaitant s'affranchir du gouvernement central, virent également le jour. Autant la production de ces derniers était généralement de qualité moyenne, Pistolet-mitrailleur chinois fabriqué par les arsenaux de Qing Dao en 1927 : une arme rare, décrite dans aucun manuel à ce jour ! L'arrière du canon comporte deux "ailettes "de guidage de la culasse telles qu'on en trouve également sur certains PM BergmannMP 68.
LEUR Entre les deux guerres mondiales, la Chine traversa une période troublée, engendrée par les luttes continuelles entre les potentats locaux (les "seigneurs de la guerre") puis par les combats entre forces gouvernementales et révolutionnaires communistes. A partir de 1937, les Chinois durent en outre faire face à l’invasion japonaise de la Mandchourie et des territoires limitrophes. voire médiocre, autant les armes fabriquées par les arsenaux d'état atteignaient un niveau de qualité proche de celui des productions occidentales. UN CURIEUX PM SCHMEISSER Les pistolets-mitrailleurs, apparus en Europe à la fin de la première guerre mondiale, rencontrèrent rapidement en Du côté gauche, le couloir du chargeur porte les marquages suivants : - 1 re colonne : "Année 16 de la République de Chine" (note : l’année correspond à 1927), - 2 e colonne : "Usine de fabrication des produits en acier de Qing Dao", - 3 e colonne : "Calibre 7.63". Chine un réel succès et on assista à un rapide accroissement de la demande en armes automatiques légères : pistoletsmitrailleurs ou pistolets automatiques tirant par rafales (comme certains Mauser 96 ou modèles dérivés). Quelques petits lots de Thompson modèle 1921 en calibre.45 ACP furent importés des USA et des copies de cette arme, furent produites en petit nombre Chine en calibre.45 ou en calibre 7,63 mm Mauser. La plupart des PM employés en Chine furent cependant des dérivés du BergmannMP 18 ou de ses versions commerciales d’après 1918, comme le SIG 1920 ou le Schmeisser MP 28/II. La plupart des PM chinois étaient chambrés pour la cartouche de 7,63 mm Mauser, très employée dans cette partie du monde. L’arme présentée dans cet article est un produit typique de l’industrie chinoise de l’entre deux guerres. Comme l’indiquent le marquages gravés sur le côté gauche du couloir du chargeur, elle est sortie des arsenaux de Qing Dao en l'an 16 de la République de Chine. L’année 16 de la République de Chine, alors placée sous la direction du parti répu- Culasse est très nettement inspirée de la culasse du MP 18, mais elle est agencée pour une alimentation par le dessous et une éjection par le dessus de l'arme. Soldats chinois armés de PM de type Bergmann/Schmeisser, dont les manchons perforés sont nettement visibles. Les cartouchières longues et étroites servent au transport de lames-chargeurs de 7,63 mm. blicain de Jiang Jie Shi (que les français nomment Chang Kai Chek), correspond à l’année 1927 de l’ère chrétienne.. Ce pistolet-mitrailleur est chambré pour le cartouche de 7,63mm Mauser. Son numéro de série (à peine supérieur à 100) est reporté sur la plupart des pièces. Il est probable que cette arme, que l’on ne trouve à ce jour décrite dans aucun article ou ouvrage spécialisé, n’a été manufacturée qu’en nombre très restreint. L’arme est nettement inspirée de la version du PM allemand BergmannMP 18/II, modifiée au début des années vingt pour permettre l’emploi d’un chargeur rectiligne. L'avant du canon porte un disque perforé. Les constructeurs de l'arme se sont inspirés pour réaliser cette pièces du MP 18/II et non du MP 18/I. En effet, il n'est pas nécessaire de chasser le guidon pour dévisser le canon, il suffit de dévisser la vis d'arrêt à l'aide du tournevis placé à l'extrémité de l'outil à ergot servant au démontage du canon. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 1Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 289 jui/aoû 2005 Page 68