Action Armes & Tir n°288 juin 2005
Action Armes & Tir n°288 juin 2005
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°288 de juin 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 43,8 Mo

  • Dans ce numéro : le Smith & Wesson 1911 CC.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Les armes dans l’histoire Le fusil sousmarin russe APS Le début des recherches sur les armes à usage sous-marin en URSS, y compris le pistolet SPP-1 que nous avons déjà traité, remonte à la fin des années 50, suite semble-t-il, à une affaire bizarre, la perte en rade de Sébastopol du cuirassé Novosibirsk. En effet, en octobre 1955, ce navire relativement ancien, ex- « Conte Di Cavour » livré par la Marine Italienne en 1945 au titre des réparations de guerre et servant à l’école des Cadets de la Flotte de la Mer Noire, était secoué d’une énorme explosion et coulait presque immédiatement. L’enquête aurait donné lieu à de multiples hypothèses, dont l’une, même en pleine Guerre Froide, plutôt farfelue, puisqu’il aurait été question d’une expédition menée à l’instigation d’anciens nageurs de combat italiens, qui auraient déposé une mine sous la quille d’un navire qu’ils connaissaient bien, Fusil sous-marin APS, crosse dépliée. Notez le chargeur du second type. afin d’en venger la cession au vainqueur… ! Inutile de dire qu’aucune preuve, ni d’un côté ni de l’autre, ne vint jamais étayer ce scénario pour le moins surprenant, mais l’affaire suffisait, dans le climat de surchauffe hystérique de l’époque, à promouvoir le lancement d’un programme de recherches sur l’armement individuel des plongeurs et autres nageurs de combat. Il est piquant de constater que les premiers essais du genre furent pratiqués… à l’aide d’un pistolet Gyrojet de 13 mm et à ses munitions, acquis discrètement aux USA par un agent soviétique (!). Il ne guère satisfaction, vu les multiples défauts d’une arme dont l’U.S.Navy elle-même n’avait jamais voulu, et ce n’est qu’avec les SPP-1 et APS que l’on parvint à de bons résultats. Les sources officielles russes actuelles parlent d’une quinzaine de marines militaires de par le monde en ayant acquis, mais sans plus de précision… L’arme En plus du pistolet SPP-1, le programme initié en 1969 au TsNiitochmash comportait donc un fusil d’assaut sous-marin à l’usage des nageurs de combat de la Nageur de combat russe avec fusil APS. (Military Parade, DR).
Fusil sous-marin APS crosse escamotée, face gauche. Marine et des SpetsNaz (1). L’arme (sortie en 1970 et mise en service vers 1975), due à une équipe de Klimovsk encore dirigée par Vladimir V. Simonov et sa fille, Yelena Simonova, était cette fois capable de tirer en rafales aussi bien qu’au coup par coup. Elle utilisait un volumineux chargeur de 26 coups prévu pour s’accommoder de la longue cartouche dite MPS, à dard (ou fléchette) métallique, de conception analogue à celle employée pour le pistolet. Oleg Kravchenko et Pyotr Sazonov, auxquels s’étaient joints quatre techniciens, Gontarev, Minaev et Viktor M. Sabelnikov, avaient aussi contribué à sa conception. Premier véritable fusil d’assaut pour nageurs de combat, l’APS (ou Avtomat Podvodnyi Spetsialnyi, c’est-à-dire arme automatique spéciale sous-marine), est utilisable jusqu’à une profondeur de 40m, avec une précision et une portée très acceptables, à la cadence de 600 coups/min, soit au coup par coup, soit en rafales limitées à 3 coups, ou libres. Il peut être également employé en surface pour la défense rapprochée mais son canon à âme lisse, long de 508 mm, ne lui Fusil sous-marin ASM-DT : En haut, configuration pour tir sous-marin, en bas configuration pour tir terrestre. Notez les deux positions du crochet de chargeur et les deux-chargeurs différents. confère alors qu’une portée de quelques mètres avec une précision aléatoire. La carcasse en tôle emboutie renferme un mécanisme dérivé de celui du Kalashnikov, l’APS tirant culasse ouverte (2) avec emprunt de gaz à l’avant du canon au travers d’une valve à réglage automatique ayant fait l’objet d’un brevet, de manière à fonctionner correctement sous l’eau ou à l’air libre. Une hausse rudimentaire non-réglable, avec encoche en V est complétée par un guidon à lame monté sur une embase triangulaire, le tout peu utile dans son genre d’utilisation. Le levier d’armement, en finition inox, à longue course, est situé sur la face droite. La queue de détente courbe est en tôle repliée, placée dans un pontet trapézoïdal assez large pour autoriser le port de gants de plongée. A la manière des AK, le piston est disposé au-dessus du canon, contenu dans un manchon de tôle perforée. Le levier sélecteur de tir se trouve à l’arrière de la carcasse, sur la face droite, au-dessus de la poignée munie de plaquettes plastiques noires fixées par une vis centrale. Juste en avant de celle-ci se trouve le loquet de verrouillage du chargeur, puis le logement de ce dernier, à la face inférieure de l’arme. Le chargeur courbe, de forme peu conventionnelle, est réalisé en polymère et renferme 26 cartouches. Cette morphologie, qui ne peut être mieux exprimée qu’à la vue des illustrations, est soigneusement adaptée à la forme des munitions qu’il contient, avec un élévateur de tôle monté sur un ressort zigzag, et ses faces comportent des nervures de raidissement et deux orifices à leur portion médiane pour contrôler le remplissage. Les premiers modèles examinés possédaient, sur la partie arrière correspondant à l’étui des cartouches, des nervures rappelant celles des chargeurs de Sturmgewehr de jadis, alors que l’avant était embossé à la manière d’un pantographe. Actuellement, c’est ce dernier type de nervures qui s’applique à l’ensemble. Entièrement bronzé noir, l’APS possède une crosse squelette escamotable en fil d’acier rappelant celle de nos MAT 49, et est Caractéristiques métriques Longueur totale d’une cartouche 150,00 mm chargée à fléchette ordinaire Longueur de l’étui 39,00 mm Longueur du collet 6,28 mm Longueur de l’épaulement 3,47 mm Épaisseur du bourrelet 1,47 mm Diamètre du collet (ext) 6,15 mm Diamètre de l’épaulement 9,20 mm Diamètre à la base 9,91 mm Diamètre à fond de gorge 8,54 mm Diamètre du bourrelet 9,93 mm Diamètre de l’amorce 5,34 mm Diamètre du projectile 5,57 mm Poids du projectile 20,20-20,80 g * Poids du projectile traceur 18,80 g Poids d’une cartouche chargée 27,00-28,00 g * selon certaines sources, la masse du projectile flèche ordinaire aurait été ramenée à 15,00 g, ce qui est en contradiction avec les données des catalogues russes… 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 1Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 288 juin 2005 Page 68