Action Armes & Tir n°280 octobre 2004
Action Armes & Tir n°280 octobre 2004
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°280 de octobre 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 48,4 Mo

  • Dans ce numéro : le revolver le plus puissant au monde... S&W .500 Magnum.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
50 poudre noire donne une munition assez régulière dont le dosage par chargette n’est pas critique ou sujet à erreur. Avec ce système on ne s’aventurera pas à charger les poudres nitreuses du manuel Malfatti. Hormis le bidon de poudre, le kit peut tenir dans une grosse boîte d’allumettes. L’arme sera demontée brossée et lavée à l’eau chaude savonneuse aussitôt après le tir. L’arme sèche recevra une abondante pulvérisation d’huile lubrifiante antirouille (Agir ou WD40). On lavera également les étuis désamorcés souillés par les suies de P.N.. Option 2 : Une cartouche simple rechargée sans outils spécifiques Cette seconde option s’adresse tout de même au rechargeur équipé qui ne tire au 73 que de façon occasionnelle. Nous pouvons participer à un match 1873 sans autre investissement qu’une boîte d’étuis et une poignée de balles rondes de 452. Plus fort encore, nous pouvons recharger en quelques minutes sans aucun outillage spécial. Les balles rondes sont vendues pour le revolver PN 44 à percussion sous l’appellation Round Ball calibre 44. On les choisira en diamètre de 452 ou 454. Elle pèse 143 grains. Cette balle donne parfois une précision supérieure à celle de la balle cylindroogivale car une sphère n’a pas de problème d’alignement dans le canon. Les balles sont lubrifiées par barbottage dans l’Alox liquide de chez Lee puis séchées à l’air. Le shell holder Lee n°11 ou bien les RCBS n°26 et 28 conviennent bien mais ils ne sont pas les seuls. J’utilise un shell holder RCBS n°18 de 44 Mag très légèrement modifié. Il suffit de recalibrer les étuis avec une matrice cônique pour carabine de la série 7x64 8x57 7-08 ou toute autre cartouche au standard Mauser ou 30-06. L’amorce Winchester Large Pistol est mise en place. Les étuis sont nettement chanfreinés intérieurement au criquet et on ne pratique ni recalibrage interne ni évasement. Notre charge de poudre est comprise entre 0,22 mini et 0,24 gramme maxi de Vectan As. Nous n’utiliserons pas de matrice de siégeage car la balle est simplement pressée en force sur la lèvre de l’étui. J’utilise une matrice de 38 comme butée auto-centreuse sur la presse. Une matrice de 9 Para ferait aussi bien l’affaire. Il faut presser assez fort pour que la balle tienne sur l’étui au chambrage et au recul, et assez modérément pour ne pas produire un petit bourrelet de plombrefoulé sur la lèvre de l’étui. Réglage du siégeage. On amène le bélier de presse en position haute avec l’étui chargé et la balle ronde positionnée au dessus. On visse la matrice utilisée Table 1 - Charge assemblée sur étui de 18,5 mm avec balle ronde de 452 0,22 g As 0,23 g As mini 0,24 g As maxi V° = 163 m/s 187 m/s 235 m/s Résidus imbrûlés Quelques imbrûlés Frettage étui OK comme butée de centrage jusqu’au contact du plomb. On abaisse le bélier de presse au point bas. On revisse le corps de matrice de deux tiers de tour sur la presse pour obtenir le siégeage par forcement. On actionne la presse et on vérifie le siégeage correct de la balle ronde sur ce réglage de départ. La balle est graissée au trempé dans la graisse fondue comme indiqué plus loin. La table 1 met en évidence des A gauche, un étui qui a subi un frettage correct sous une pression normale. A droite l’étui n’a pas gonflé, il s’est produit une fuite de gaz vers l’arrière qui a perturbé la combustion. C’est le résultat d’une tension insuffisante du collet. résultats spectaculaires. On voit qu’un écart minime de 1 centigramme produit une grande différence de 50 m/s. Le frettage de l’étui ne commence qu’à la charge de 0,23 g de As. A ce stade l’étui gonfle, la fuite arrière de gaz cesse, le rendement de la charge augmente brutalement de 50 m/s, la régularité de la vitesse devient exemplaire. Mais la mise au point fine et responsable demande une précision de pesée du centigramme. Un centigramme c’est 4% de variation de la charge, mais ce n’est aussi que quelques paillettes de As. Seule la balance mécanique peut donner une telle précision pour des charges aussi faibles. Les balances mécaniques sont souvent graduées en grains US. Se reporter à la table 2 pour la conversion grains-gramme. Au tir cette cartouche donne un groupement à 25 m qui tient facilement dans la zône 9 de la cible IUT. A ce niveau de pression l’étui 44-40 modifié est préférable à l’étui Le Hussard tourné dans la masse chargé à 0,9 gr de poudre noire. La balle atteindra la vitesse de 178 m/s environ. Option 3 : Le grand jeu et le protocole complet Assemblés tels quels et sans précaution autour d’une charge de Malfatti, les composants vont constituer une cartouche à problèmes. La tension du collet sans sertissage Pour notre deuxième option, l’étui est recalibré avec une matrice 7x64. La balle ronde est pressée sur la lèvre par une matrice de 38 utilisée comme butée auto-centreuse. Difficile de faire plus simple.
Table 2 - Conversion des charges en gramme et grains US 0,22 gramme 0,23 g 0,24 g 0,25 g 3,39 grains 3,54 grains 3,7 grains 3,85 grains latéral est trop faible et instable pour assurer le confinement initial et une combustion complète et régulière de la charge. La poudre fuse en laissant des résidus imbrûlés dans le canon. La montée en pression n’est pas franche et l’étui ne gonfle pas dans la chambre pour l’obturer. Il ressort sali par les suies des fuites de gaz vers l’arrière. Nous contournerons l’obstacle en préparant une nouvelle balle Le Hussard/Lee pour la coller dans le collet avec une opération de siégeage particulièrement soignée. Il n’y a là rien de nouveau et les munitions militaires sont souvent collées pour renforcer la tenue et garantir l’étanchéité. Le plus redoutable de ces vernis-colles forme un joint bleu apparent sur la 9 Para militaire française des années 60. Indémontable au marteau à inertie, je vous le garantis. Les balles. Un bon moule à balle de 165 grains avait été étudié par Lynx il y a quelques années. Mais aujourd’hui Le Hussard a propose un nouveau moule 73 Lee à balle de 190 grains à méplat qui surclasse nettement l’ancienne balle Lynx. Son embase de siégeage atteint presque les 4 mm de haut. Malgré la corvée de coulée à domicile, les amateurs purs et durs commanderont ce moule Lee qui en vaut la peine. La tradition veut que la balle soit recalibrée à 11,47 mm soit 452 en pouce. Le Hussard présente le recalibreur Lee 452 qui se monte sur la presse et fait un job excellent. Notons qu’il faut lubrifier légèrement la balle pour la passer dans la matrice Lee. Les étuis. C’est l’étui 44-40 modifié qui convient le mieux à notre projet. On trouvait ces étuis 44-40/73 recoupés à la longueur de 18,5 mm dans le commerce mais je ne les ai pas revus en armurerie depuis un moment. On les fait réaliser en atelier. Le culot est modifié en trichant un peu car le bourrelet très étroit d’origine n’assure pas une bonne prise du shell holder. Le bourrelet sera réduit au tour à 13,0 mm en diamètre et 1,15 mm en épaisseur. Pour bien maintenir l’étui 44- 40 dans la poupée du tour, on siège parfois une balle de 45 pour contenir la pression des mors au serrage. La lèvre de l’étui est vigoureusement chanfreinée côté intérieur avec le cône du criquet. Les outils. Le Hussard et RCBS présentent des jeux d’outils classiques à trois matrices. Le jeu RCBS est vendu en catégorie custom sous le label 1873 french revolver mais il coûte très cher. Le Hussard fait fabriquer des jeux chez CH tools USA à des prix beaucoup plus abordables. Ces deux marques présentent le même problème au niveau de la matrice n°2 de recalibrage interne. La noix de recalibrage n’est pas forcément ajustée pour l’embase de notre balle à 11,08 mm. Nous voulons un diamètre de noix inférieur de 5/100 mm à celui de l’embase de balle que nous utiliserons pour une bonne tension du petit collet. Cependant nous éviterons absolument d’évaser la lèvre de notre étui. Notre La lèvre des étuis est nettement chanfreinée au criquet. La calamine est nettoyée à la laine d’acier pour un collage efficace. Option 3 : Le recalibrage interne demande une noix de 11,03 mm. On l’ajustera à partir d’une noix de 45 ACP récupérée. Le poussoir de balle sera ajusté au profil de l’ogive avec un moulage époxy. noix ne dépassera pas un diamètre de 11,03 mm pour siéger la balle coulée Lee et nous l’ajusterons en conséquence. Avec un peu de chance, nous pouvons peut-être omettre tout simplement l’opération de recalibrage interne par la noix. L’étui chanfreiné peut parfois admettre la base chanfreinée de la balle sans arracher de copeau de plomb. Cela dépend des tolérances du recalibreur externe, de l’épaisseur de la lèvre de l’étui et tout se joue sur quelques centièmes. Avec mon recalibreur externe 44 Mag j’ai la chance de pouvoir oublier le recalibrage interne si je le souhaite. Adaptation des outils 44 Mag. Le rechargeur expérimenté peut recharger avec le jeu d’outils 44 Spécial/44 Mag facilement adaptable au 73. Le recalibreur externe ne demande aucune modification. La matrice de siégeage n°3 ne demande qu’un poussoir assez long avec une forme adaptée. Il nous faut un poussoir dont le creux épouse parfaitement la forme de l’ogive. On peut dégager le fond du poussoir avec un forêt et faire un moulage au mastic Epoxy en pressant la balle alignée contre la cavité. La balle sera d’abord siliconée pour éviter l’adhérence. La matrice n°2 pour le recalibrage interne n’est généralement pas nécéssaire. 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 1Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 68