Action Armes & Tir n°280 octobre 2004
Action Armes & Tir n°280 octobre 2004
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°280 de octobre 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 48,4 Mo

  • Dans ce numéro : le revolver le plus puissant au monde... S&W .500 Magnum.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 Le montage de l’étui-crosse sur l’arme est très robuste et le laisse subsister aucun jeu. Le baudrier de suspension est accroché à l’étui-crosse par deux mousquetons. La crosse peut être assujettie au ceinturon par une pince à ressort qui permet de dégager rapidement la crosse du ceinturon. re sont réalisées par les méthodes traditionnelles d’usinage, seul l’arrêtoir de chargeur et certaines pièces de la platine sont en tôle repliée. Les plaquettes sont en Bakélite brune ou rouge. Les principaux éléments remarquables de cette arme qui n’est par ailleurs qu’une version surdimensionnée du Walther PP sont : - une hausse protégée par deux renforts latéraux, comportant un tambour gradué pour 25, 50, 100 et 200 mètres. En tournant ce tambour, on fait monter (ou descendre) le feuillet de hausse. Cette hausse à cran de mire en « U » est associée à un guidon rectangulaire monté sur queue d’aronde la surface supérieure de la glissière séparant la hausse du guidon est constituée d’une bande quadrillée à effet anti-reflets*** - Un sélecteur à trois positions, de gauche à droite : sûreté, coup par coup et tir par rafales, placé du côté gauche de la glissière. Sur les exemplaires vendus en France aux tireurs sportifs, la position tir par rafales est neutralisée. Ce levier désarme **** - Un chargeur contenant 20 cartouches sur deux piles imbriquées. Ce chargeur est largement ajouré sur les côtés. Il est maintenu en place par un verrou placé à la base de la poignée comme sur les pistolets P.38 ou SIG P.210 (modèle 49 suisse), - Un large tenon usiné à l’arrière de la poignée, sur lequel vient se fixer la mortaise de l’étui-crosse. Démontage Caractéristiques Essai au stand Nous avons pu essayer un Steckin détenu avec autorisation de première catégorie par un tireur de notre club. Cette arme, importée d’Allemagne avait été modifiée pour ne plus être en mesure de tirer en rafales, afin de se conformer aux réglementations allemande comme française. Nous avons employé pour l’essai des munitions étaient des 9 mm Makarov à étui acier La faible longueur de l’étui-crosse rend l’exécution de lingue série assez inconfortable et positionne les organes de visés trop près de l’œil du tireur. Cette remarque s’applique d’ailleurs à la plupart des pistolets à étui-crosse. APS Stechkin, logé dans son étuicrosse, accompagné de la pochette pour les chargeurs de réserve. cuivré, de fabrication tchèque Sellier Bellot. Grâce à la souplesse du ressorts élévateur, le chargeur peut être garni à la main au maximum de sa capacité : 20 cartouches, sans difficultés excessives. Un essai avec un chargeur garni à pleine capacité ne mettra aucun défaut de fonctionnement en évidence. Par la suite nous nous sommes limités par commodité à ne remplir le chargeur qu’à 5 ou dix Tir de 10 cartouches à 50 mètres. Certains impacts se touchent, mais l’inconfort de engendré par la faible longueur de l’étui-crosse entraîne des écarts lors des changements de position quasi-inévitables du tireur.
1 - Enlever le chargeur. 2 - En conservant l’index hors du pontet, reculer la glissière et vérifier l’absence de cartouche dans la chambre. cartouches, afin que les « fins de série » correspondent aux « fins de chargeurs ». Malgré son volume, la poignée offre une bonne prise en main et une position correcte de l’index sur la détente aux tireurs dotés de mains grandes et moyennes. L’arme est assez haute sur la main de ce fit, il est impératif de la tenir parfaitement dans un plan vertical pour éviter les problèmes de devers. Le poids de la détente **SA**DA. APS Démonté l’opération, extrêmement simple et rapide, est calquée sur la procédure de démontage des pistolets du type Walther PP 1 2 3 4 5 6 3 - Abaisser le pontet. 4 - Tout en maintenant le pontet abaissé, reculer la glissière au maximum, la soulever pour la de son rail Tir à bras franc Au départ du coup, la réaction de l’arme est très faible. Des étincelles apparaissent au niveau de la fenêtre d’éjection, lors du recul de la glissière, comme c’est souvent le cas avec les pistolets dépourvus de retard à l’ouverture. A 25 mètres, en effectuant des tirs par série de 15 cartouches il est assez aisé de ne pas sortir du 9 de la C50. Tir épaulé L’essai de l’arme avec son étui-crosse nous intéressait vivement, tant il nous paraissait étonnant qu’en 1950 une armée de l’importance de l’armée soviétique, dont le pragmatisme en matière de choix puis la laisser repartir vers l’avant en la freinant. 5 - Séparer la glissière de la carcasse. 6 - Enlever le ressort-récupérateur.. d’armement est bien connu ait pu opter pour une arme hybride de ce type. Ce choix nous paraissait d’autant plus surprenant, que la plupart des militaires en âge de dicter les choix en matière d’équipement avaient connu les combats de la Seconde Guerre mondiale. Conclusion Le Stechkin n’a certes pas vocation à se mesurer aux armes de match, par contre, si les compétition à l’arme réglementaire se développent, ainsi que la majorité des tireurs le souhaitent, ce genre d’arme pourra y tenir honorablement sa place. On peut d’ailleurs imaginer qu’une discipline particulière pour les pistolets à crosse d’épaulement., avec des tirs à des distances de 25 à 100 ou 200 mètres, pourrait être mise sur pied. n Notes : 1 - On retrouve ici le choix du chargeur à grande capacité qui avait déjà été fait pour le pistolet Voevodin, dont le chargeur contenait 18 cartouches. 2 - Dans ce cas précis, les tireurs américains dont nous avons souvent tendance à envier la liberté sont moins favorisés que les européens. La réglementation américaine continuant à classer le Stechkin comme arme automatique que le sélecteur ait ou non été modifié pour interdire le tir par rafales. Aux USA, l’arme reste classée dans sa catégorie d’origine sans pris en compte des transformations ultérieures. Le Stechkin reste donc inaccessible dans ce pays à la plupart des tireurs et collectionneurs. Texte et photos : Roger Out 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 1Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 280 octobre 2004 Page 68