Action Armes & Tir n°278 jui/aoû 2004
Action Armes & Tir n°278 jui/aoû 2004
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2004

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Régi'Arm

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 46,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Colt 1873 Peacemaker par Pietta et Uberti.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Appréciable : le démontage instantané du barillet Ces deux répliques, dont toutes les pièces sont en acier, fonctionnent à l’aide d’un mécanisme à simple action identique à celui de l’arme d’époque. Leur chien est mû par un grand ressort à lame agissant par l’intermédiaire d’un galet, solution plus noble que celle consistant à utiliser un vulgaire ressort à boudin. Leur percuteur, goupillé sur la tête du chien, est fixe. Le mécanisme est particulièrement doux. L’armement du chien s’accompagne de quatre clics - censés symboliser les quatre lettres qui composent le nom du célèbre fabricant - distinctement audibles. Le poids du départ, qui se situe à 900 grammes, est identique sur les deux répliques. Aucune des deux armes n’a montré la moindre faiblesse, le moindre problème de fonctionnement tout au long de nos essais. Chacune d’elles dispose d’un axe de barillet instantanément démontable grâce à un verrou élaboré par William Mason. Ce verrou transversal, qui peut être facilement actionné avec le pouce, est rappelé par un petit ressort à boudin. Ce perfectionnement, qui ne sera appliqué aux Colt d’époque qu’à partir de 1893, autorise une dépose instantanée du barillet, bien appréciable au moment du nettoyage qui succède à la séance de tir. Ainsi l’entretien peut-il être effectué encore plus aisément que sur un revolver moderne à barillet basculant. A noter que les barillets reçoivent un chemisage, à l’intérieur duquel coulisse leur axe de rotation. Ce chemisage, dont le but est d’améliorer la fluidité de rotation et de permettre un rattrapage du jeu, est constitué par un manchon amovible. Réalisé en acier, ce dernier est muni, dans sa partie antérieure, d’un épaulement à gorge. Conforme : leurs éléments de visée surannés Les deux armes disposent d’éléments de visée conformes aux modèles Afin d’améliorer la fluidité de leur rotation et de permettre un rattrapage de jeu, les barillets de ces deux répliques reçoivent un chemisage à l’intérieur duquel coulisse leur axe de rotation. La dépose du barillet, qui s’effectue instantanément grâce au poussoir transversal de déverrouillage, permet d’effectuer aisément les opérations courantes de nettoyage et de lubrification qui suivent la séance de tir. Remarquez le manchon amovible dont le barillet est équipé. d’époque, c’est-à-dire fixes et étroits. Le guidon est brasé à l’extrémité du canon tandis que la hausse est constituée par une rainure longitudinale creusée sur le haut du bâti. Avec un guidon au profil fin et pointu, associé à un cran de mire en V, la réplique Uberti se place bien dans l’es- Cette vue de la tranche postérieure du barillet permet d’observer le rochet qui entraîne sa rotation. On remarquera au passage un usinage plus soigné sur la réplique Uberti (en dessous).
Mesures de précision Distance de tir : 25 mètres. Groupements de 10 coups effectués sur cible C 50. H = hauteur du groupement. L = largeur du groupement. E = écart extrême (mesure, centre à centre, de la distance entre les deux impacts les plus éloignés). Toutes ces mesures sont exprimées en millimètres. Munition H L E Arme d’essai : réplique 1873 Pietta Great Western II. Calibre :.45 Long Colt. Manufacturée Winchester 255 gr lead RN 91 90 97 Rechargée Samson 255 gr SWC 0,35 g Ba10 183 155 190 0,40 g Ba10 114 103 141 0,65 g Ba9 115 106 128 0,65 g A0 126 97 137 Arme d’essai : réplique 1873 Hege-Uberti. Calibre :.45 Long Colt. Manufacturée Winchester 255 gr lead RN 76 106 126 Rechargée Samson 255 gr SWC 0,35 g Ba10 182 122 182 0,40 g Ba10 102 84 116 0,65 g Ba9 97 50 97 0,65 g A0 123 54 124 Le cran de mire de la réplique Pietta, de forme carrée, souffre d’un manque de profondeur tandis que celui de la réplique Uberti, largement ouvert en V, s’avère plus conforme aux modèles d’époque. Les guidons sont judicieusement adaptés aux crans de mire : large pour la réplique Pietta ; effilé, comme sur les modèles d’époque, pour la réplique Uberti. prit des armes de la seconde moitié du 19 ème siècle, où l’on considérait que les éléments de visée les plus fins permettaient d’obtenir la meilleure précision. Les us et coutumes en la matière ont depuis radicalement évolués et les tireurs modernes seront surpris par cet étroit guidon, qu’il est difficile de centrer dans le cran de mire de façon rigoureuse. Avec un guidon plus épais et un cran de mire carré, nous pourrions croire la réplique Pietta mieux lotie que sa concurrente. Hélas, un cruel manque de profondeur au niveau du cran de mire apporte à l’image fournie par ces éléments un flou artistique qui leur fait perdre tout le bénéfice de leur profil plus moderne. Les éléments de visée fixes présentent l’avantage d’être robustes et indéréglables. En contrepartie, la ligne de visée qu’ils offrent est rarement en concordance parfaite avec la trajectoire du projectile, ce qui oblige le tireur à effectuer une Les groupements réalisés sur appui à la distance de 25 mètres avec des munitions à balle en plombsouffrent d’un certain flou des éléments de visée, mais ils restent tout à fait compatibles avec le type d’utilisation envisagé. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 1Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 2-3Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 4-5Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 6-7Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 8-9Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 10-11Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 12-13Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 14-15Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 16-17Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 18-19Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 20-21Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 22-23Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 24-25Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 26-27Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 28-29Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 30-31Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 32-33Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 34-35Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 36-37Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 38-39Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 40-41Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 42-43Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 44-45Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 46-47Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 48-49Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 50-51Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 52-53Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 54-55Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 56-57Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 58-59Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 60-61Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 62-63Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 64-65Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 66-67Action Armes & Tir numéro 278 jui/aoû 2004 Page 68