à Paris n°9 avr/mai/jun 2004
à Paris n°9 avr/mai/jun 2004
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de avr/mai/jun 2004

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Logement social, de la vie dans la ville

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 àParis vie de quartiers 3 e Temple Le musée des Arts asiatiques Guimet Découvrir les religions Rabotteau et Kundun de Martin Scorsese puis se prolongera le 3 juin, avec Hari Singh, le Chevalier de Dieu de Frédéric Soltan et DominiqueRabotteau et Samsarade Pan Nalin. Le 10juin auront lieu les projections desGardiens du Gange, un autre film de Soltan et Rabotteau suivi d’une conférence sur l’Inde, et de Sept ans au Tibet de Jean-Jacques Annaud. Viendra ensuite le cycle sur le syncrétisme afro-américain et indonésien, illustré le 17 juin, par un documentaire sur les Dogons du Mali et le film Fatou de Daniel Vigne, suivis le 24 juin, par deux documentaires sur La Barranca del Cobre, une région reculée du Nord- Ouest du Mexique, et sur un jeune guide touristique indonésien puis une visite des collections africaines du musée Dapper, le 1 er juillet. Enfin, ce cycle s’achèvera le 7 juillet, avec L’Evangile selon les Papous de Thomas Balmès et Vaudou de Jacques Tourneur. > Films projetés à 14h. Entrée gratuite. Réservation pour les visites au 01 53 01 75 07. Le cycle d’animations sur les religions proposé, depuis janvier, par la mairie du 3 e dans le cadre des « Thèmes pour temps libre » se poursuit avec notamment, le 15 avril, une après-midi sur le christianisme illustrée par la diffusion des films Pâques de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur et L’Evangile selon Saint Mathieu de Pier Paolo Pasolini. La période sur les religions d’Asie débutera le 29 avril avec le bouddhisme et la projection de Little Buddha de Bernardo Bertollucci, puis continuera le 6 mai avec la visite du musée des Arts asiatiques Guimet (place Iéna, 16 e). L’hindouisme sera au programme le 13 mai, avec la diffusion de La déesse aux pieds d’argile de Frédéric Soltan et Dominique 19 e Stalingrad Le Bassin en fête Le bassin de la Villette, le plus grand plan d’eau parisien, sera en fête les 19 et 20 juin. De nombreuses manifestations se dérouleront sur les quais : pièces de théâtre, séances de contes, concerts, jeux géants, débats et un marché solidaire.Vous pourrez également régater et participer à des jeux aquatiques, admirer un feu d’artifice ou danser toute une nuit aux sons de l’orchestre d’un > Quai de la Seine et Quai de la Loire. Tél. 01 44 52 29 19 et www.mairie19.paris.fr bal populaire installé au bord de l’eau. 20 e Maraîchers Une imprimerie pas comme les autres L’association La Petite Entreprise (ALPE), établissement d’insertion créé en 1983 qui gère une imprimerie, anciennement située rue du Chemin-Vert (11 e) , vient d’emménager dans le 20 e arrondissement. Elle emploie une quinzaine de personnes exclues et marginalisées par de longues périodes de chômage ou d’isolement pour leur redonner confiance, dignité et leur apprendre un métier ou améliorer leur formation. Chaque année, vingt-cinq personnes en moyenne, bénéficient d’un contrat d’insertion de six mois renouvelables pour une période de deux ans maximum. La Petite Entreprise imprime des livres, des plaquettes, des cartes de visite professionnelles, du papier à en-tête, réalise de la reprographie (dossiers de presse, rapports, synthèses), des maquettes, du façonnage (assemblage, reliure, pliage…) pour les associations et les entreprises. > 3-7, rue Albert-Marquet. Tél. 01 49 23 70 60 et www.alpesarl.com 12 e Bercy Jardins partagés Un samedi par mois, les « cafés-jardins » permettent de découvrir les aspects insolites du jardinage collectif et les expériences menées par d’autres villes, de rencontrer des membres d’associations, des jardiniers professionnels et amateurs, des artistes… Deux conférences gratuites sont programmées prochainement. Le 15 mai à 14 h 30 l’association Espaces présentera la réalisation de jardins sur la petite ceinture (photo) par des personnes en réinsertion. Le 12 juin à 14 h 30, les représentants de l’association Chantier- Nature expliqueront comment ils ont verdi des murs à Lille. > Chai du Parc de Bercy, au niveau du 41, rue Paul-Belmondo. Inscriptions au 01 53 46 19 19
c’est arrivé près de chez vous SOLIDARITÉ Le nouvel appel de l’Abbé Pierre A l’occasion du 50 e anniversaire du premier appel de l’Abbé Pierre, la Ville de Paris s’associe à l’action d’Emmaüs en relayant ses actions et en publiant le texte du nouvel appel lancé par le fondateur du mouvement, le 4 février dernier, depuis l’esplanade du Trocadéro. Emmaüs conduit avec la Ville de Paris une action indispensable et unique en faveur des plus démunis à Paris grâce aux centres d’hébergement, aux lieux d’accueil de jour, à la prévention des expulsions locatives ou à l’insertion par l’activité économique. En 2004, la Ville de Paris et Emmaüs ont, ensemble, le projet de développer la collecte et le tri des textiles usagés avec Le Relais, une entreprise à but socio-économique membre d’Emmaüs- France afin de favoriser l’emploi de personnes en grandes difficultés. Par ailleurs, plus de 8 000 personnes ont déjà répondu à l’Appel (lire le texte ci-dessous) en donnant des « chèques temps ». En effet, une banque du temps solidaire, gérée par France Bénévolat, redistribue aux différentes associations partenaires ce temps offert par ceux qui se sont engagés. Des actions qui permettront, entre autres, d’aider des enfants à faire leurs devoirs, d’accompagner un étranger dans ses démarches administratives, de parrainer un chômeur… L’Appel du 4 février 2004 « Nous, compagnons, amis et responsables d’Emmaüs, vous lançons un appel. En février 1954, nombreux ont été ceux qui ont participé à l’insurrection de la bonté. Cinquante ans après, nous nous adressons à nouveau à vous. Et à vos enfants. C’est de leur avenir qu’il s’agit, autant que du nôtre. C’est maintenant que nous construisons le monde de 2054. En 1954, on se relevait à peine de la guerre. On avait eu faim, on avait eu froid. On avait souffert et on savait lutter pour survivre. On savait aussi se mobiliser. Vos parents l’ont fait. C’est à votre tour maintenant. Même si vous n’avez pas envie d’être dérangés dans un monde confortable pour beaucoup. Un monde du trop plein. Nous vivons dans une nation riche. Avec cependant des millions de personnes qui survivent sous le seuil de pauvreté. Une nation qui devrait mobiliser toutes ses forces pour construire son avenir, mais qui laisse Bertrand Delanoë et l’Abbé Pierre lors de l’inauguration du Salon Emmaüs. des millions de chômeurs de côté. Une nation qui a tant construit, qu’on y trouve près de trois millions de résidences secondaires. Et autant de personnes mal logées. Une nation qui s’est dotée d’un système de protection sociale formidable. Et qui pourtant souffre, comme jamais, du manque de lien social, qu’aucune allocation ne saurait remplacer. Une nation au milieu d’un monde de misère, et qui voit les moins puissants comme une menace. Une nation qui sait porter haut et fort ses idéaux, mais qui a besoin de retrouver l’estime d’elle-même. Que sont la liberté, l’égalité, la fraternité sans la dignité ? Alors, que faire ? Attendre ? Laisser faire ? Se lamenter ? Compatir ? Assister ? Accuser ? Prendre peur ? Acculer la jeunesse au désespoir et à la violence… Non ! Cessez de vous sentir impuissants devant tant de souffrances. Trop facile d’attendre et de compter sur les autres ou sur l’Etat. Et dangereux. Sortons de cette torpeur qui nous écrase. Nous vous appelons à passer à l’acte. Pour éviter que notre inaction devienne un crime contre notre humanité. C’est quand chacun d’entre nous attend que l’autre commence qu’il ne se passe rien. C’est quand nos voisins, nos collègues, nos amis verront que nous agissons qu’ils nous rejoindront. Faire des petites choses n’est jamais ridicule, n’est jamais inutile. Mieux vaut notre petit geste, notre petite action qu’un grand et beau rêve qui ne se réalise jamais. C’est en agissant que nous changerons le cours des choses. Soyons exigeants avec nousmêmes pour pouvoir exiger des autres. C’est cela la véritable solidarité. Regardons autour de nous. Transformons ces visages anonymes de la misère en femmes et hommes qui peuvent nous aider à donner un sens à notre existence. Intégrons dans notre vie quotidienne la cause des plus faibles. Renonçons peut-être à une parcelle de notre confort pour faire une place à ceux qui n’en ont pas. Cela ne nous fera pas perdre la nôtre mais la rendra plus digne. Qu’est-ce qu’un médecin qui ne soigne pas les plus souffrants ? Un enseignant qui ignore les illettrés ? Un voisin qui ne connaît pas ses proches ? Un salaire bien gagné quand l’emploi d’un autre a été détruit ? Qu’est-ce qu’une vie à ne s’occuper que de soi-même ? Trouvons, autour de nous, celles et ceux qui peuvent nous aider à aider. Libérons pour d’autres ce temps dont nous manquons pour nous-mêmes. Allons au-devant de ceux auxquels 29 on renvoie leur inutilité à la figure. Faisons avec eux comme si c’était nous. Ne laissons pas notre bonne volonté se gâcher comme une ressource non exploitée. Ce n’est pas à nos gouvernements de nous dire comment être solidaires. C’est à nous de leur montrer la société que nous voulons. Ils comprendront. Entre ceux qui ont perdu leurs raisons de vivre, parce qu’ils n’ont pas assez, et ceux qui ne trouvent plus leurs raisons de vivre, parce qu’ils pensent avoir tout, il faut s’aider. Tout simplement pour que les humbles ne soient plus des humiliés. C’est cette action qui donnera sens à notre vie et rayonnement à notre nation. » Abbé Pierre, fondateur d’Emmaüs, Martin Hirsch, président d’Emmaüs- France ■ > Pour aider Emmaüs, appelez le 3240 (n°Azur) ou écrire à Emmaüs-France 179 bis, quai de Valmy - 75010 Paris Tél. 01 46 07 51 51 - Fax 01 46 07 69 10 E-mail: contact@emmaus-france.org Pour vous engager dans des actions de bénévolat, vous pouvez:• adresser un courrier sur papier libre à: France Bénévolat, 127, rue Falguière, 75015 Paris• ou remplir un « chèque temps » directement sur www.francebenevolat.org ou www.emmaus-france.org A lire: Manifeste contre la pauvreté, dont les droits d’auteur et les bénéfices sont intégralement versés à Emmaüs- France.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :