à Paris n°71 sep/oct/nov 2019
à Paris n°71 sep/oct/nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°71 de sep/oct/nov 2019

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : la rentrée du bon pied !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Le vélo-cargo à l’assaut du « dernier kilomètre » Au début de la rue Sambre-et-Meuse (10e), il est tout juste 10 heures du matin et les va-et-vient de véloscargos se multiplient déjà. « C’est une très grosse journée qui commence », détaille Hugo, coursier chez Olvo. Née en 2016, cette coopérative de 18 salariés, primée aux Trophées de l’économie sociale et solidaire de la Ville de Paris, y a installé son centre de logistique et s’est spécialisée dans la livraison du « dernier kilomètre » (jusqu’au client final) principalement pour des professionnels, à Paris et en petite couronne. Non polluant et silencieux L’entreprise a d’emblée misé sur une flotte 100% vélos-cargos, dont la moitié est électrique. Fleurs, fruits et légumes, fûts de bières, matelas… Les produits varient au gré des demandes des clients (start-up, PME, restaurateurs, fleuristes…). Les maîtres-mots d’Olvo  : un mode de livraison non polluant et silencieux, qui évite de nombreux allers et retours de camionnettes de livraison, également source d’efficacité pour les professionnels. « Nos clients nous DÉCOUVERTES — Coursier chez Olvo, Hugo assure ses livraisons en vélo-cargo dès 10 heures du matin. Spécialisée dans la livraison de proximité, la coopérative Olvo est installée au cœur du 10e arrondissement. Reportage. choisissent surtout pour notre rapidité et notre capacité à livrer des petits et des grands volumes dans des délais très courts », se félicite Leeroyd Levi, 27 ans, coursier et cofondateur d’Olvo avec Lucile Mercier. « La livraison à vélo, c’est l’idéal  : rapide et écologique », appuie Justin, traiteur près du canal Saint-Martin, qui vient de réceptionner un bouquet de fleurs pour sa boutique. Modèle coopératif Autre particularité d’Olvo, sa gouvernance. Tous les coursiers sont salariés et l’entreprise s’est organisée en SCOP (Société coopérative FÉDÉRER CoopCycle, un réseau européen naissant Olvo est membre de CoopCycle, la fédération européenne des coopératives de livraison à vélo. Une plateforme numérique est en cours de création. Un site web et une application mobile permettront de mettre en relation clients et commerces avec une mise en commun des outils de logistique, tout en protégeant les données récoltées. Ce réseau se structure en France, en Allemagne, en Belgique, en Espagne et en Grande-Bretagne. + d'infos  : www.coopcycle.org 26 — À PARIS AUTOMNE 2019 Émilie Chaix/Ville de Paris et participative), qui permet la redistribution de dividendes entre les sociétaires. Concrètement, tous les coursiers sont rémunérés 1 400 euros nets par mois, avec une prise en charge de leur mutuelle santé, de leurs repas et une prime pour leurs équipements supplémentaires (tous les vélos sont fournis par l’entreprise). Dans un marché souvent dominé par des multinationales, Leeroyd Levi l’affirme avec conviction  : « Nous souhaitons améliorer les conditions de travail des coursiers. » — + d'infos  : www.olvo.fr Émilie Chaix/Ville de Paris Émilie Chaix/Ville de Paris
Sophie Robichon/Ville de Paris Jean-Baptiste Gurliat/Ville de Paris EN BREF FLÂNER ENTRE BARBÈS ET STALINGRAD La promenade urbaine qui file sous le métro aérien entre Barbès et Stalingrad prend forme petit à petit, alors que les travaux d’aménagements devraient s’achever fin 2019. Plus agréable, plus confortable, ce cheminement long de 1,4 km, largement reverdi, va faire la part belle aux piétons et aux cyclistes grâce notamment au désencombrement et à l’élargissement du terre-plein central et des trottoirs. + d'infos  : Paris.fr/promenade-urbaine NOUVEAUX DÉFIBRILLATEURS DANS L’ESPACE PUBLIC En juillet, 33 défibrillateurs ont été installés dans l’espace public parisien autour des huit grandes gares et devant des pharmacies. Ces installations s’effectuent dans le cadre du plan Paris qui sauve, qui vise à déployer 1000 défibrillateurs sur la voie publique d’ici 2020. Ce dispositif a également permis de former quelque 60 000 Parisiennes et Parisiens aux gestes de premiers secours. + d'infos  : Paris.fr/samediquisauve FÊTER LES JARDINS ET LA BIODIVERSITÉ La Fête des jardins est aussi celle de l’agriculture urbaine, qu’on se le dise ! Cette 23 e édition aura lieu le samedi 14 et le dimanche 15 septembre 2019. Comme chaque année, des communes proches de Paris participent à la fête. La biodiversité sera tout particulièrement à l’honneur. Plus de 400 animations gratuites pour petits et grands sont proposées dans les espaces verts de Paris et de la métropole. + d'infos  : Quefaire.paris.fr DÉCOUVERTES — Le théâtre du Châtelet parade pour sa rentrée L’édifice haussmannien rouvre ses portes après deux ans de fermeture pour travaux de rénovation. Annoncée en mars dernier à l’occasion d’une cérémonie dans les salons de l’Hôtel de Ville, la réouverture du théâtre du Châtelet après deux ans de travaux veut marquer les esprits. Outre des rénovations qui lui ont rendu une partie de son éclat originel (façade, plafond de verre, lustre), cette rentrée plante le décor de ce que veut représenter l’institution à l’avenir  : un théâtre municipal ouvert à tous, quel que soit l’âge et le milieu social. Un spectacle hommage Cette volonté d’ouverture a amené l’équipe dirigeante à créer un spectacle de rentrée pour installer cette nouvelle identité  : du 13 au 15 septembre, le public parisien est invité à se retrouver sur le parvis de l’Hôtel de Ville pour une parade d’un genre nouveau. Nouveau, ou presque  : « Parade » est en fait inspiré d’un ballet éponyme, créé en 1917 par Erik Satie, Cocteau, Picasso et Diaghilev pour… le théâtre du Châtelet. « Parade comprendra quatre phases, dont trois seront gratuites pour le public », détaille Thomas Lauriot dit Prévost, directeur général, qui codirige le théâtre avec Ruth Mackenzie, la directrice artistique. La première phase se déroulera 27 —À PARIS AUTOMNE 2019 sur le parvis de l’Hôtel de Ville avec des ateliers d’initiation au cirque, puis une grande parade menée par des marionnettes mozambicaines ralliera le théâtre afin de proposer au public une troisième phase sous forme de visite des espaces rénovés, et intitulée « Le Monde de Satie », en hommage au compositeur. La quatrième phase donnera lieu à une représentation payante (de 10 à 89 euros). Des ateliers initiatiques Une mise en bouche haute en couleur qui devrait aiguiser les appétits artistiques des Parisiens. Ça tombe bien, le théâtre propose dès cette saison huit ateliers d’initiation pour prendre part au processus créatif ou participer à des spectacles – comme ces jeunes de Saint-Denis associés à la création « Les Justes » d’Abd Al Malik, d’après l’œuvre d’Albert Camus. Autre innovation  : les six « déjeuners-concerts », du 18 octobre au 26 mars. Au menu, une œuvre contemporaine jouée une première fois, suivie d’une discussion avec le chef d’orchestre et d’une nouvelle écoute plus avisée. De quoi parader lors de vos (futures) soirées théâtre… — + d'infos  : www.chatelet.com Marie-Noëlle Robert/Théâtre du Châtelet



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :