à Paris n°7 nov/déc 2003
à Paris n°7 nov/déc 2003
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de nov/déc 2003

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : Une ville propre, c'est l'affaire de tous

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
20 àParis JOURNÉE MONDIALE DU SIDA Paris poursuit la lutte Prévention, dépistage et engagement en Afrique : à l’occasion de la Journée mondiale du sida, le 1 er décembre, la Ville souligne les orientations de sa politique anti-sida. L’Ile-de-France demeure la région d’Europe la plus touchée par le sida. Actuellement, elle compte 24 800 cas de sida dont 12 085 à Paris. Dans la capitale, le nombre de nouvelles personnes contaminées par le virus ne diminue plus depuis 1999. « Cela est dû à une baisse de la vigilance et un relâchement des comportements dont témoigne la recrudescence des infections sexuellement transmissibles, comme la syphilis », explique-t-on au cabinet de l’adjoint au Maire chargé de la santé et des relations Une des affiches de la campagne contre le sida à Paris. avec l’Assistance Publique et les Hôpitaux de Paris. Avec l’apparition des multi-thérapies, l’idée – totalement erronée – que l’on peut guérir du sida s’est répandue. En conséquence, tout un travail pédagogique a été initié par la Ville. Celle-ci mise sur la prévention et le dépistage: campagnes d’affichages régulières, diffusion de préservatifs gratuits (500 000 en 2003), subventions aux associations de terrain, augmentation du nombre de vacations dans les centres de dépistage. Face à la gravité de l’épidémie, Paris tente, à son niveau, de déployer des moyens de lutte efficaces. Un combat que la Mairie mène également en dehors de son territoire, en Afrique notamment. Ravagé par le virus, le continent regroupe à lui seul près des trois quarts des malades du sida Un vaccin tout simplement Dix centres de vaccination accueillent gratuitement les Parisiens. Mercredi après-midi, période de rentrée scolaire, l’étroite salle d’attente du centre de vaccination de la rue Frédérick-Lemaître (20 e) est comble. Ici, dans l’une des dix antennes du service de vaccinations de Paris, chacun attend sereinement son tour. « Nous proposons un suivi personnalisé et gratuit à tous les Parisiens, explique Gisèle Migné, médecin adjoint du service. Si on ne veut pas voir resurgir des maladies évincées, il est important que chaque citoyen tienne son carnet de vaccinations à jour. » Seuls les vaccins contre la tuberculose, le tétanos, la diphtérie et la poliomyélite sont obligatoires ; les autres, (coqueluche, rougeole, hépatite B, oreillons, rubéole, etc.) sont recommandés. « Nous accueillons une population diversifiée qui apprécie tout particulièrement ce service public de proximité », note le médecin. Dans la salle d’attente, certains sont là pour une première injection, d’autres pour un rappel. Ceux qui ont égaré leur carnet de santé peuvent venir effectuer un bilan ou, plus simplement, pour se renseigner. > Retrouvez les adresses des centres de vaccination de la Ville sur www.solidarité.paris.fr rubrique Santé et Paris Infos Mairie au 08 2000 75 75 (0,13 € /min) dans le monde, soit 29,4 millions de personnes. Avec une aide de 1million d’euros, Paris s’est engagée à soutenir des actions ciblées et concrètes : prise en charge des malades à domicile en Afrique du Sud ; soutien aux orphelins au Burundi, aux actions de prévention en Afrique de l’Ouest ; participation à la réalisation d’un centre de traitement ambulatoire au Mali et au Burkina Faso. Sur le plan des traitements, « l’arrivée des premiers médicaments génériques antirétroviraux sur les marchés africains doit être santé Comme chaque année, la Ville s’associe à la Journée mondiale du sida. accompagnée par des équipes soignantes formées et travaillant dans des lieux capables d’accueillir les malades dans de bonnes conditions », rappelle le cabinet de l’adjoint chargé de la santé.■ >Sida info service : 0800 840 800 (appel anonyme et gratuit). Et sur paris.fr Les adresses des centres de dépistage, la liste des associations et les informations santé sont sur www.sida.paris.fr CANCER DU SEIN Dépistage gratuit Alors qu’en 1980 on enregistrait 4 106 cas de cancer du sein en région parisienne, on en dénombre 8 341 cette année. Un chiffre qui a doublé en vingt ans. Depuis mai dernier, les Parisiennes âgées de 50 à 69 ans sont invitées à passer gratuitement, tous les deux ans, une mamographie de dépistage. A Paris, l’association ADECA 75, avec le soutien financier de la Ville, encadre ce programme. Les examens sont pratiqués dans l’un des 84 cabinets de radiologie participant au dispositif. Matériels contrôlés, formation spécifique des radiologues, double lecture des images, le dépistage organisé offre toutes les garanties d’un examen radiologique de qualité. A effectuer sans hésiter. > Numéro vert ADECA : 0800 105 032
En forme, par tous les temps Patiner à ciel ouvert, jouer au tennis au chaud… Voici quelques pistes pour bien se bouger. L’hiver arrive à Paris. C’est le bon moment pour enfiler des patins et rejoindre les patinoires à ciel ouvert de la capitale. La plus centrale prend ses quartiers d’hiver le 9 décembre sur le parvis de l’Hôtel-de- Ville(4 e). Cet hiver, elle s’agrandit avec un espace réservé à l’apprentissage. Mais n’oubliez pas celle de Montparnasse, sur la place Raoul-Dautry (15 e) , à partir du 5 décembre. Toutes les deux sont gratuites, accessibles à tous et l’on peut louer le matériel sur place. Pour patiner à l’abri, pensez à la superbe patinoire couverte Sonja Henié (12 e). Roller, tennis, football… Glisse toujours, mais dans les roller-parks de la capitale cette fois, et avec une nouvelle adresse à tester au parc de Bercy (12 e) : rampes, slides, coppings, surfaces roulantes en aluminium sablé et une fontaine d’eau pour se désaltérer sur place. Un site de 800m 2, clos et éclairé, d’accès libre, qui devrait faire le bonheur des skateurs des abords du Palais Omnisport de Bercy. Les amateurs de tennis de table disposent désormais d’une salle spécialisée de 1 700 m 2 dans l’enceinte du centre Georges- Carpentier (13 e). Les footballeurs et rugbymen de ce centre peuvent quant à eux profiter d’un tout nouveau club-house de 130 m 2 qui permet d’accueillir des réunions et les parents venus attendre leurs enfants. Pour plus de confort, les terrains de rugby et de football des stades Boutroux (13 e) , Jules-Noël (14 e) , Poissonniers (18 e) et Jules-Ladoumègue (19 e) ont été dotés de nouveaux revêtements de sol. Depuis 2001, douze terrains ont été équipés avec cette nouvelle génération de gazon synthétique, plus résistant, constitué de sable et de caoutchouc. Dans les parcs de Paris, 12 points Sport Nature Quant aux joueurs de tennis, pas question de poser la raquette cet hiver. Cinq nouveaux courts seront couverts pour la fin de l’année : trois au centre sportif Bertrand-Dauvin (18 e) et deux au centre sportif Paul-Valéry (12 e). En projet, d’ici 2005 : la couverture de deux courts au centre Déjerine (20 e) , de deux courts aux tennis des Sept-Arpents (19 e) et de deux courts au centre Carpentier (13 e). Paris compte aussi des terrains couverts à la Poterne-des-Peupliers (13 e) , à Charles-Moureu (13 e) et à Elisabeth (14 e) depuis 2001, et au centre Suzanne-Lenglen (15 e). Enfin, dans les parcs ou espaces Le roller-park de Bercy et la patinoire de la place Raoul-Dautry, devant la gare Montparnasse, permettent de pratiquer la glisse tout l’hiver. sports QUARTIERS 21 L’esprit club Pour s’initier à l’escrime, faire une partie de badminton, combattre sa phobie de l’eau, etc. près de 2000 clubs et associations sont à la disposition des Parisiens. Il suffit de se rendre dans les gymnases, piscines et centres sportifs de son quartier pour les rencontrer. Et souvent les adopter ! Qu’ils soient prestigieux comme le PUC, le Cercle des Nageurs de Paris, le Racing Club de France ou plus familiaux comme Art et Sport du patronage laïc du 20e, ou Entente sportive et culturelle du 11e, ces clubs forment un réseau de qualité qui permet à chacun de pratiquer l’activité de son choix, à son niveau et surtout près de chez lui. > Pour connaître la liste des clubs et associations téléphonez à Paris Infos Mairie 08 2000 75 75 (0,13 € /min) verts de la capitale, douze points Sport Nature attendent les Parisiens de tous âges pour des séances de remise en forme le dimanche matin. Entièrement gratuites, elles sont encadrées par des moniteurs diplômés. Bon à savoir : en cas de météo défavorable, des activités de substitution sont proposées dans les piscines ou les gymnases municipaux, qui réservent aussi des surprises. Savez-vous que huit d’entre eux sont équipés de murs d’escalade comme, par exemple, le centre des Poissonniers (18 e) ? Une idée originale pour rester… au sommet de sa forme ! ■ > Retrouvez les adresses des équipements sportifs:• sur www.sport.paris.fr• dans le guide Parisport disponible gratuitement dans les mairies d’arrondissements ou à l’accueil de l’Hôtel-de-Ville• en appelant Paris Infos Mairie au 08 2000 75 75 (0,13 € /min)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :