à Paris n°6 sep/oct 2003
à Paris n°6 sep/oct 2003
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de sep/oct 2003

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Déplacements, ce qui va changer

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
18 àParis CANICULE Des aînés à rude épreuve Souvent isolées et plus vulnérables, les personnes âgées comptent parmi les principales victimes de la terrible vague de chaleur qui a frappé Paris. Dès le 11 août, face à la gravité de la situation, la Ville a renforcé les équipes intervenant au sein des Résidencessanté qui accueillent les personnes très dépendantes. Ainsi, 38 vacataires ont été recrutés pour assurer un suivi attentif des pensionnaires, dont la moyenne d’âge est de 88 ans. D’autre part, dans les Résidences-appartements et les Résidences-service où vivent des personnes âgées autonomes, les gardiens leur ont rendu au moins deux visites quotidiennes, pour prodiguer des conseils pratiques et prendre régulièrement de leurs nouvelles. Professionnalisme et générosité Les personnels des Centres d’action sociale ont aussi Préparer sa retraite contacté par téléphone les Parisiens âgés bénéficiant de l’aide à domicile pour leur rappeler de s’hydrater et s’enquérir de leurs besoins. Un numéro vert gratuit a également permis aux bénéficiaires d’une prestation de téléalarme de profiter de services complémentaires : livraison de bouteilles d’eau, visite d’un médecin… Le maire de Paris a d’ailleurs salué le « professionnalisme et la générosité de l’ensemble des personnels », se Dans le cadre de la semaine bleue, semaine nationale des personnes âgées, la Mairie de Paris met en avant le rôle social que jouent les retraités. Ainsi, si vous rêvez de mettre votre savoir-faire à la disposition des autres, les premières Rencontres parisiennes de la retraite active, le 23 octobre, sont faites pour vous. « Lire et faire lire », « Ressac volontariat », « Agir ABCD », les missions locales, et bien d’autres associations parisiennes seront présentes dans les salons de l’Hôtel-de-Ville. Vos compétences d’institutrice, d’ingénieur, d’aide-soignante, de rendant au service de réanimation de l’hôpital Lariboisière (10 e) , au Centre d’action sociale du (19 e) , au funérarium de la rue de Bellevue ainsi qu’à la Résidence- Santé L’Oasis (18 e) où, au nom de tous les Parisiens, il a tenu à les remercier pour l’efficacité de leurs actions. ■ > Pour toute information, Paris Infos Mairie : Tél. 08 20 00 75 75 (0,13 euros/min) couturière, de maçon, d’électronicien, etc, les intéressent. Après formation, elles vous proposeront des missions bénévoles de soutien scolaire, d’aide aux jeunes en difficulté, voire dans l’humanitaire à Paris ou à l’étranger. Venez aussi y découvrir les bienfaits du tai chi chuan ou de la gym douce, la richesse des relations entre les générations ou encore apprendre à surfer sur le net. > Salons de l’Hôtel-de-Ville (4 e). Entrée libre, de 14h à 20h. Renseignements : Tél. 08 20 00 75 75 (0,13 € /min) >Toutes les informations concernant les seniors à Paris: www.solidarités.paris.fr personnes âgées INTERVIEW « Un plan „ de prévention activé dès juin Nadira Zine est cadre infirmier à la Résidence Santé l’Oasis (18 e). Elle explique comment l’équipe a réagi face à la canicule. àParis: À l’Oasis, la moyenne d’âge est de 88 ans. Sur les 117 pensionnaires, une seule personne est décédée d’hyperthermie. Comment avez-vous fait face à ces températures exceptionnelles ? Nadira Zine: Il faut savoir que les personnes âgées ne sentent pas toujours qu’ellesont soif. Ainsi, elles oublient de boire et risquent l’hyperthermie. Nous avons donc essayé de les hydrater et de les rafraîchir en permanence avec des ventilateurs, des serviettes mouillées, des brumisateurs, de l’eau, des douches, des vessies de glace… Une trentaine de résidents ont dû être mis sous perfusion pour éviter la déshydratation. Pour d’autres, il a fallu recourir à une assistance respiratoire. Votre équipe était-elle préparée à ce type de situation ? N.Z. : Les pointes de chaleur de l’été et le contexte des vacances, nous savons gérer. D’ailleurs, notre plan de prévention a été activé dès les premières journées chaudes de juin. Par contre, une quinzaine de jours de canicule d’affilée, c’est exceptionnel. Cela signifie que les personnes âgées restent alitées. Il faut alors renforcer les soins préventifs pour prévenir les risques de phlébite, les escarres... Les équipes ont fait face à une surcharge de travail avec beaucoup de dévouement. Nadira Zine (2 e en partant de la droite), entourée de membres de l’équipe de l’Oasis et de résidentes.
CANCER À l’écoute des malades Les personnes atteintes d’un cancer et leur famille ont souvent besoin de soutien et de conseils. Pour elles, quatre centres « Accueil Cancer » ont été ouverts, dont le dernier quai de Valmy dans le 10e. « Des psychologues formés en cancérologie et des assistantes sociales reçoivent les patients à tous les stades de la maladie, lorsqu’ils attendent les résultats des analyses, qu’ils viennent de subir le choc du diagnostic, au cours des traitements ou même plusieurs années après », explique la psychologue Audrey Lesieur. Plus de 90% des personnes accueillies sont des femmes atteintes d’un cancer du sein. « J’ai appris que j’avais un cancer il y a six mois. Le choc a été dur et puis j’ai dû arrêter de travailler à cause de la chimio, de la fatigue », confie UN CABINET DENTAIRE ITINÉRANT Entièrement réaménagé et équipé d’un matériel très performant, le nouveau Bus social dentaire dispense, gratuitement et sans rendez-vous, des soins d’urgence aux plus démunis. Il effectue deux permanences hebdomadaires à Paris : le lundi à la Péniche du Cœur, 24, port d’Austerlitz (13 e) , et le mardi au centre Emmaüs, 71, boulevard Pereire (17 e). Trois autres sites des Hauts-de- Seine l’accueillent en fin de semaine. Accueil, soins, réorientation des patients vers d’autres Les psychologues des « Accueil Cancer » (ici, quai de Valmy, 10 e) soutiennent et conseillent les patients à tous les stades de la maladie. Sylvie, suivie depuis un mois rue Quincampoix. Le cancer peut parfois provoquer des bouleversements dans les relations conjugales, familiales et professionnelles et des grands moments de découragement. Il est important structures, 35 dentistes bénévoles assurent le fonctionnement du bus six heures par jour en étroite collaboration, notamment avec les associations de terrain et les relais sociaux. Plus de 2 000 personnes, pour la plupart en situation de grande précarité, bénéficient chaque année de ses services. > Bus dentaire: tél. 06 80 00 94 21. GRIPPE : PENSEZ AU VACCIN Les Parisiens de plus de 60 ans et les personnes atteintes de certaines maladies (affections bronchopulmonaires, insuffisances cardiaques, diabète, sida…) peuvent se faire vacciner gratuitement contre la grippe dès le 15 octobre car la période idéale pour l’injection se situe entre le 15 octobre et le 15 novembre. Pour faire d’une pierre deux coups, il est possible d’effectuer en même temps les rappels antitétaniques s’ils ne sont pas à jour. Uniquement sur rendez-vous. > Pour connaître les Centres de vaccinations, contacter le 01 45 82 50 00. DÉPISTER LA SYPHILIS La syphilis est de retour. Si elle est dépistée à temps, cette infection sexuellement très contagieuse se soigne facilement avec un antibiotique. Les dispensaires anti-vénériens et les centres médico-sociaux proposent aux Parisiens des tests santé 19 d’essayer d’en parler. Dans ces centres, les psychologues ne prescrivent pas de médicaments mais ils proposent aux malades une écoute, des conseils et reçoivent également l’entourage souvent déstabilisé, lui aussi. Parallèlement, des assistantes sociales sont à leur disposition pour résoudre des problèmes professionnels, financiers, de logement. Les centres « Accueil Cancer » sont ouverts du lundi au vendredi de 9 h à 18 h et un soir par semaine jusqu’à 20h. Les consultations sont gratuites. ■ > Renseignements : 18, rue Quincampoix, 4e, tél. 01 49 96 75 75 161, quai de Valmy, 10e, tél. 01 55 26 82 82 33, boulevard de Picpus, 12e, tél. 01 44 73 86 86 5, place d’Alleray, 15e, tél. 01 56 08 55 55 de dépistage gratuits et anonymes. Un traitement, gratuit lui aussi, est proposé en cas de test positif. Mais il n’y a qu’un seul moyen d’y échapper : le préservatif. > Adresses : 43, rue de Valois, 1 er, tél. 01 42 97 48 29 2, rue du Figuier, 4e, tél. 01 49 96 62 70 89, rue d’Assas, 6e, tél. 01 58 41 18 17 42, rue Bichat, 10e, tél. 01 42 49 42 05 (de 8 h à 12 h) 184, rue du Faubourg-Saint- Antoine, 12e, tél. 01 49 28 20 00 25, boulevard Saint-Jacques, 14e, tél. 01 40 78 2625 3, rue Ridder, 14e, tél. 01 58 14 30 30 46, rue Henri-Huchard, 18e, tél. 01 40 25 8384 218, rue de Belleville, 20e, tél. 01 40 33 52 00 Les horaires des consultations sont donnés sur simple coup de fil.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :