à Paris n°6 sep/oct 2003
à Paris n°6 sep/oct 2003
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de sep/oct 2003

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Déplacements, ce qui va changer

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
16 àParis SCOLAIRE ET PÉRISCOLAIRE Quand l’école s’anime Activités diversifiées, nouveaux tarifs et encadrement renforcé. L’animation périscolaire est en plein développement grâce à un effort financier de 10 millions d’euros. L’heure est aux bonnes résolutions pour les 140 000 petits Parisiens des écoles maternelles et élémentaires qui ont fait leur rentrée. Pour leurs parents, elle est aux nouveautés, à commencer par des tarifs unifiés pour l’animation périscolaire. Quelle que soit l’activité, études surveillées, ateliers bleus, centres de loisirs, vacances arcen-ciel, séjours aventures, classes à Paris ou classes d’environnement, la base de calcul est désormais, et pour tous les arrondissements, le quotient familial, établi par la Caisse des Allocations Familiales. Plus progressif, ce nouveau barème compte 8tranches, contre 5 auparavant. Plus juste, il prend mieux en compte la réalité des écarts de revenus à Paris et permet aux familles modestes de bénéficier de baisses de tarifs. Un samedi sur deux libéré Autre innovation conforme à un engagement de la municipalité, les enfants n’auront pas classe un samedi sur deux. Pourquoi ne pas en profiter pour essayer l’informatique ou la photo en s’amusant, la danse ou le jonglage sans en avoir l’air ? Encadrés par des animateurs spécialisés, les ateliers découverte et multisports accueillent les enfants des écoles élémentaires gratuitement, les samedis matin libérés, de 8 h 45 à 11 h 45. Ces nouvelles orientations complètent un vaste plan de rénovation du secteur périscolaire qui vise la construction d’un véritable service public de l’animation à Paris. Pour améliorer l’accueil des enfants, la Ville a recruté 800 animateurs permanents supplémentaires et dispose désormais d’un corps stable de 1 700 professionnels. Le budget consacré à la formation a quasiment doublé et chaque école compte deux « animateurs référents », qui assurent le lien avec les parents et les enseignants.
En maternelle, l’encadrement pendant l’interclasse de midi est renforcé avec un adulte pour 15 enfants. Ce moment charnière de la journée concerne plus de 100 000 élèves, écoles élémentaires comprises. Au-delà du temps consacré au déjeuner, c’est un moment privilégié pour les jeux et de plus en plus d’activités sont proposées aux enfants. Après la classe, entre 16h30 et 18h, les élèves des écoles élémentaires peuvent se détendre et s’épanouir en participant aux ateliers bleus sportifs, scientifiques ou culturels. Ils y découvrent leurs premiers mots d’anglais, le rink hockey, les arts du cirque, la musique et bien d’autres nouveautés, puisqu’une centaine d’ateliers supplémentaires ont été créés. Les 600 centres de loisirs, qui accueillent quelque 21 000 enfants le mercredi, sont dotés de nouveaux matériels pédagogiques et de jeux éducatifs. Les enfants apprécient particulièrement les séjours aventure à la mer ou à la montagne, pour lesquels 1 500 places supplémentaires ont été créées depuis 2002. Un système de préinscription est en cours d’expérimentation afin d’améliorer l’accueil des familles dans les centres de loisirs. La palette des activitéss’enrichit aussi grâce à une centaine de centres de ressources thématiques où les animateurs bénéficient de conseils, de matériels et de locaux spécialisés. Idéal pour initier les enfants à la réalisation d’un CD, à la fabrication de décors, la reliure ou encore leur donner le goût de la science. Et pourquoi pas, susciter des vocations. ■ > Renseignementsauprès des animateurs référents ou du directeur de l’école. Informations complémentaires sur www.education.paris.fr ›périscolaire Prévenir l’échec scolaire Pour mieux lutter contre l’échec scolaire, le Département de Paris renforce son soutien aux associations de quartier qui mènent des actions d’accompagnement à la scolarité. Une subvention de 237026 € a ainsi été attribuée à 66 associations au bénéfice de plus de 4 400 enfants pour l’année 2002/2003. La démarche pédagogique est de favoriser la scolarité des jeunes à travers une aide aux devoirs, des ateliers (théâtre, initiation à l’informatique, activités manuelles…) des sorties culturelles et un renforcement des liens parents-enfants-école. Dès cette rentrée, 700 enfants de plus peuvent être accueillis dans ce dispositif destiné aux élèves du primaire et du début du secondaire. Ces actions s’ajoutent à l’opération « Coup de pouce » menée dans 61 écoles primaires en partenariat avec l’Éducation Nationale. Lancée en novembre 2002, cette initiative concerne les enfants en difficulté des classes de CP et CM1. Par petits groupes, ils bénéficient quatre fois par semaine d’un enseignement adapté dispensé par des instituteurs volontaires. Au programme: lecture, écriture et mathématiques. L’expérience est maintenue pour la période 2003-2004 et devrait se développer dans les zones d’éducation prioritaire (ZEP). Enfin, plus de 6 000 jeunes de 11 à 17 ans bénéficient chaque année d’un accompagnement à la scolarité, d’une aide à l’orientation ou de sorties et de séjours avec le dispositif de prévention éducative « Action Collégiens » mis en place dans 36 collèges parisiens. ■ ELLES ONT BESOIN DE VOUS ! Plusieurs structures associatives recherchent des bénévoles pour agir contre l’échec scolaire : collectif d’association du 19e.Tél. 0140383604 ; Entraide Scolaire Amicale.Tél. 0156081378 ; La Clairière.Tél. 0142368246. zoom 17 ESPACES PREMIERS LIVRES Communiquer aux tout-petits le désir de lire, c’est le pari des Espaces Premiers Livres développés dans 30 écoles maternelles, principalement dans les secteurs d’éducation prioritaire ; 30 autres ouvriront au cours de l’année scolaire. Plus de 200 ouvrages sont à la disposition des apprentis lecteurs, autour d’animateurs spécialisés. > Espaces ouverts de 11 h 30 à 13 h 30 et de 16 h 30 à 18 h 30. Activité gratuite. L’ÉTÉ DE TOUS LES CHANTIERS Petits ou grands, les chantiers réalisés l’été dans les écoles, collèges et lycées de la Capitale apportent une note de bonne humeur à la rentrée. Quatre nouvelles écoles ont ouvert leurs portes dans les 9e, 13e, 15 e et 20 e arrondissements. Pour la seule année 2003, plus de 1000 opérations de rénovation sont programmées et le taux de réalisation dépassera les 80%. Les travaux portent sur la sécurité, la conservation et l’entretien du patrimoine mais aussi sur sa modernisation, notamment des espaces de restauration. À noter enfin, un effort particulier pour les établissements du Nord et de l’Est parisien. Suivez les guides…• « Élève à Paris ». Le guide propose toutes les informations pratiques sur la scolarité à Paris, de la maternelle au lycée. Il est disponible gratuitement dans tous les établissements scolaires.• « Le guide des loisirs et du temps libre ». À l’initiative du Bureau des Temps, ce guide rassemble toutes les activités municipales et associatives à Paris, à l’école ou en dehors, pour les enfants de 6 à 15 ans. > Retrouvez toutes les adresses utiles par arrondissement et consultez le guide en ligne sur www.education.paris.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :