à Paris n°6 sep/oct 2003
à Paris n°6 sep/oct 2003
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de sep/oct 2003

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Ville de Paris

  • Format : (210 x 265) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Déplacements, ce qui va changer

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
àParis Le magazine d’information de la Ville de Paris Direction Générale de l’Information et de la Communication Directeur de la Publication Jean-François Poyau Comité éditorial Laurent Fary, Jérôme Grand, Philippe Lasnier, Jean-François Poyau, Anne-Sylvie Schneider, Patrice Tourne Directeur de la Rédaction et Rédacteur en chef Patrice Tourne Rédactrice en chef adjointe Astrid Emerit Le Fischer Rédaction Jacques Bozzi, Dominique Feix, Christine Jehanno, Martine Tapiero Secrétariat Thérèse Boisard, Julie Quitellic, Muriel Tiar Service Photo Henri Garat, Raymond Mesnildrey, Sophie Robichon, Arnaud Terrier Ont participé à ce numéro Marie-Sophie Boulanger, Buzz, Cabu, Anne-Christine Carpentier, Sacha Lenormand, Sandrine Nourissat Avec la collaboration des personnels, des directions et des services de la Mairie de Paris Mise en page, réalisation et photogravure vu intégral Paris d’après maquette d’origine Quentin Design Paris Direction artistique Sabine Hartmannpour vu intégral Impression Maury Imprimeurs Crédits photos Couverture : T.Franck, S. Robichon, D.Gander-Gosse, Coll. Roger & Viollet. A.Ch. Carpentier (30, 31) ; BHVP(40) ; D. Gander-Gosse (25, 26) ; H. Garat (1, 5, 10) ; J.Y. Guilhem (22) ; Y. Kersalé (36, 37) ; S. Lenormand (3, 23, 32) ; R. Mesnildrey (8, 11, 18, 19, 27, 29, 30) ; B. Millot (9) ; S. Robichon (10, 15, 16, 17, 29) ; P.J. Santini (4, 9) ; F. Saïd (18) ; G. Sanz (29) ; A.Terrier (29) ; D.R. (23, 32, 38, 39) ; D.R. Coll. Société française de la photographie (40) ; Coll. DVD (6) ; Coll. EMI Pink Floyd (39) ; Coll. Roger & Viollet (34, 35) ; Coll. SIRPA (11). àParis existe aussi en version braille et en cassette audio Association « Donne-moi tes yeux » tél: 01 47 05 40 30 Pour contacter le magazine Téléphone: 01 42 76 79 82 Fax: 01 42 76 63 73 Email: magazineaparis @mairie-paris.fr Adresse: àParis, Hôtel-de-Ville, 75196 PARIS RP Retrouvez tous les numéros de àParis sur www.paris.fr 1Parisactualités Pages 4 à 7 dossier Déplacements: ce qui va changer Pages 8 et 9 le point sur… Le stationnement Pages 10 et 11 brèves Pages 12 à 14 tribunes politiques 3 Parisparisiens Pages 26 à 28 sommaire vie de quartiers Les initiatives qui animent la ville Page 29 c’est arrivé près de chez vous Pages 30 et 31 la balade La Montagne Sainte-Geneviève Page 32 portrait Jean-Louis Celati, la mémoire du vieux Paris Les bords de Seine, de Paris-Plage à Paris-Respire 2Parisservices Pages 16 et 17 zoom Quand l’école s’anime Pages 18 et 19 santé Page 20 fiscalité Page 21 à 23 environnement Page 24 pratique 4 Pariscultures Pages 34 et 35 exposition « Piaf, la môme de Paris » Pages 36 et 37 sortir Nuit Blanche Pages 38 à 39 découvrir Théâtre, musique, danse, expositions et spectacles Page 40 lire, écouter, voir Page 41 bien vu
Notre ville a payé un tribut particulièrement lourd à la crise sanitaire qui a endeuillé l’été 2003. Ce drame, qui a frappé les plus vulnérables de nos concitoyens, en particulier les personnes âgées ou handicapées, suscite légitimement une émotion et une tristesse immenses. S’il traduit des dysfonctionnements évidents au sein du système hospitalier de notre pays, il confirme aussi le terrible isolement dans lequel vivent tant de femmes et d’hommes, au quotidien. Aujourd’hui, c’est notre société, tout entière, qui doit s’interroger sur la place et le rôle qu’elle accorde à ses anciens, ainsi que sur les failles préoccupantes observées dans la chaîne de solidarité. A l’issue de cet épisode si douloureux je souhaite d’ailleurs, comme je l’ai déjà fait en votre nom, redire ma gratitude à tous les personnels - Centre d’Action Sociale, AP-HP, agents funéraires, pompiers, policiers et même bénévoles - dont la compétence, le dévouement et la disponibilité se sont avérés tout simplement exemplaires. Pendant toute cette période, et malgré des conditions de travail souvent très difficiles, tout a été mis en œuvre pour que, dans le champ de compétence qui est le sien, la collectivité parisienne agisse aussi utilement que possible : mise en place, dès juin, d’un protocole de prévention de la déshydratation dans les résidences médicalisées de la Ville, diffusion de messages de sensibilisation sur tous les panneaux municipaux à partir du 6 août, embauche de 38 vacataires pour renforcer les équipes des Centres d’Action Sociale, contact téléphonique personnalisé avec 8 500 personnes âgées vivant à domicile et envoi de plus de 4 000 courriers d’information pratique, renforcement significatif des services funéraires parisiens. Ces quelques illustrations confirment une mobilisation sans précédent, même si le bilan humain de cette crise sanitaire doit évidemment inspirer beaucoup d’humilité. Désormais, chacun doit tirer les enseignements de cet été funeste afin de limiter le risque d’un drame similaire à l’avenir. Pour ce qui nous concerne, le débat programmé au Conseil de Paris de septembre doit contribuer, nous l’espérons, à nourrir cette nécessaire réflexion. Dans cette perspective, j’ai annoncé la création d’une commission d’information composée d’élus parisiens de toutes sensibilités, afin de mieux évaluer l’action de la Ville face à cette crise sanitaire et de formuler des propositions opérationnelles. Ses conclusions seront rendues publiques. Mais d’ores et déjà, j’ai évoqué notre souhait d’élaborer un « plan chaleur extrême » qui viserait à garantir une meilleure coordination entre tous les acteurs concernés (Préfet de Région, Préfet de police, Ville, acteurs sanitaires et sociaux, monde associatif) pour des réponses plus rapides et plus efficaces. Nous étudions également la possibilité de climatiser une pièce dans chaque maison de retraite gérée par la Ville. En outre, les services municipaux se concentrent dès à présent sur ce qui apparaît comme un enjeu central : renforcer les moyens de repérage et de contact avec les personnes âgées isolées, pour créer de véritables réseaux gérontologiques de proximité dans la cité. Aujourd’hui, chacun fait face à cette tragédie : ce qu’elle révèle et ce qu’elle a coûté sur le plan humain parlent directement à nos consciences. Le temps du recueillement n’est pas achevé. Mais celui de l’action s’impose comme une nécessité, comme un ultime hommage à ces victimes, parties brutalement au cœur de l’été. éditorial 1 Bertrand Delanoë Maire de Paris



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :